S’il existait une baguette magique pour se rendre capable de faire les choses importantes et déterminantes à faire quand il faut les faire, il est clair que beaucoup de gens paieraient l’équivalent de plusieurs lingots d’or pour s’offrir ladite baguette magique. Mais les choses de la vie nécessitent un peu plus d’investissement personnel (pas toujours en argent) et de douleur pour atteindre l’efficacité. Ceci dit, il y a une bonne nouvelle ici. Vous pouvez intégrer la méthode DPO pour vous obliger et vous pousser à faire ce que vous devez faire quand vous devez le faire.

La méthode est simple, DECIDER (D). PLANIFIER (P). S’OBLIGER (O).

  1. DÉCIDER

Alors que je lisais le livre Stratégies de Prospérité de l’éminent motivateur et philosophe du succès Jim Rohn, je suis tombé sur l’une de ces phrases qui m’a sonné mais qui m’aura drastiquement impacté le reste de ma vie: « Si vous êtes pauvre, c’est parce que vous n’avez pas décidé d’être riche ». Il a enfoncé le clou en ajoutant : « Si vous n’avez rien, qu’avez-vous demandé ? Si vous avez demandé et que vous n’avez rien eu, qu’avez-vous donné ? ». Ces phrases sont constamment restées dans ma tête et m’ont transformé au point où aujourd’hui lorsqu’une personne me dit qu’elle n’arrive pas à atteindre un objectif, je lui réponds toujours : « C’est parce que tu n’as pas encore décidé de l’atteindre à tout prix. ».

Si vous vous retrouvez avec plusieurs rêves, plusieurs projets et plusieurs tâches que vous reportez facilement, c’est parce que vous n’avez pas décidé d’en faire des priorités de votre vie, de votre année, de votre mois et de votre semaine, de votre journée.. La vérité, c’est qu’en général, lorsque vous décidez qu’accorder priorité à un rêve, un projet ou une tâche, rien ne vous arrête. Non ?

Voici une question simple, pour retourner à vos priorités et dégager des ressources (temps, argent et énergie) afin de réaliser ce qui vous tient vraiment à cœur : « Qu’est-ce qui est déterminant pour ma carrière, ma vie, mon entreprise, mon travail, et que je dois dégager du temps pour faire? ».

La clé ici est simple : « Décider de ne consacrer vos ressources qu’à ce qui est déterminant pour votre vie et votre carrière ». Au point où lorsque vous vous retrouvez sur une activité, vous devez vous demander : « Est-ce que ceci est déterminant pour ma vie et ma carrière ? Sinon, qu’est-ce qui est déterminant pour ma vie et ma carrière, qui attend et que je dois attaquer tout de suite là maintenant ? ».

  1. PLANIFIER

Une fois que vous savez quelles sont les tâches qui sont déterminantes pour votre vie et votre carrière, la chose suivante à faire, c’est d’établir une liste avec une date précise pour les exécuter et les terminer. Comme vous le savez, l’une des raisons pour lesquelles nous ne faisons pas toujours ce que nous avons décidé de faire, c’est que nous perdons le fil du simple fait que nous ne l’avons pas planifié et ne l’avons pas clairement mis sur papier.

Beaucoup de gens surestiment leurs capacités à se rappeler à chaque fois ce qu’ils ont décidé de faire absolument. Si vous vous retrouvez souvent avec des grosses échéances oubliées et perdez de vue des tâches simples qui deviennent finalement stressantes parce que vous pensiez que vous n’allez pas les oublier, il faut bâtir un plan d’action datée. La To-do-list optimisée est un outil simple pour planifier ce que vous devez faire et quand vous devez le faire.

La question simple pour s’habituer à planifier une fois que vous avez décidé de ce qui est déterminant pour votre vie et votre carrière est la suivante : « Sachant que ceci est déterminant pour ma vie et ma carrière dans les prochaines heures, jours, semaines, mois et années, quand dois-je le faire? Et quel est le temps que je dois y consacrer pour l’évacuer impérativement dans le temps? ».

N’oubliez pas que tout ce qui est peut être fait à tout moment ne sera jamais fait.

  1. S’OBLIGER

Vous direz certainement que le plus dur, ce n’est pas de décider ni de planifier et que vous avez fait tout ça et que cela n’a pas marché. Vous avez raison. C’est pour cela qu’il faut se doper en méthodes et options pour s’obliger. Alors, pour vous obliger, vous l’associez aux  options suivantes :

  • Pratiquer la procrastination créative : « Sachant que ceci est déterminant et planifié pour être évacué là maintenant et tout de suite, qu’est-ce que je dois reporter, à quoi je dois renoncer pour dégager du temps et des ressources pour l’évacuer ? A quoi je dois dire non pour le faire? ». Parfois c’est le sommeil, le temps de télé, un débat entre amis, une sortie pas déterminante, la nonchalance que vous aurez besoin de reporter ou à quoi il faudra renoncer pour y arriver…
  • Evaluer les gains et les risques potentiels : « Sachant que je dois le faire tout de suite et que je le veux bien, qu’est-ce que je vais gagner si je le fais ? Qu’est-ce que je risque si je ne le fais pas ?».
  • Pratiquer la synchronisation interne. Posez-vous à plusieurs reprises dans la journée les trois questions suivantes : « Quel est l’objectif ? A quoi ressemblent les choses sachant que tout s’est bien passé ? Comment je me sens sachant que tout s’est bien passé ?». Ceci fait, vous aurez tellement vos objectifs à l’esprit et la sensation de leur réalisation dans votre corps que vous allez enchainer pour passer à l’action requise. L’exercice est tout aussi simple qu’efficace.
  • Pratiquer la méthode du Count Down. Lorsque le moment d’exécuter une tâche arrive et que la paresse, les urgences tentatives et la distraction veulent vous voler la concentration, demandez-vous : « Au fait, qu’est-ce que je suis supposé faire absolument là et maintenant déjà ? ». Une fois que vous le savez clairement comptez 5-4-3-2-1 GO, j’y vais.. Et c’est tout ? Oui c’est tout ! Faites l’exercice tout le temps.

Retrouvez plus de méthodes inédites de gestion du temps dans le Cours Gestion du Temps et des Priorités 3.0 sur mescertifications.com.

Par Hermann H. CAKPO

Vous avez aimé? Partager avec vos proches
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •