Commerciaux paresseux : voici les 9 excuses qui les empêchent de cartonner en vente

Three,People,Look,At,The,Schedule,And,Discuss,Business,Strategy

Aller vendre lorsque c’est difficile, c’est l’un des gros défis que tout vendeur a à relever. Mais il y a une chose importante à se rappeler ici : Lorsqu’on tient à faire les choses, on finit toujours par trouver un moyen de les faire. Lorsqu’on ne tient pas à faire les choses, on trouve des excuses et on s’arrête. Les excuses sont de super bonnes choses mais elles ne permettront d’augmenter vos chiffres ni vous assurer des commissions. C’est pour cela que vous devez arrêter d’avoir des excuses parce qu’il y a plus d’opportunités que vous ne l’imaginez.

Arrêter d’avoir des excuses vous garantira de lever les dernières barrières mentales, émotionnelles et spirituelles pour cartonner et réaliser vos ventes. Si vous avez déjà faire le travail, super ! Faites gaffe à ne pas faire revenir les excuses suivantes. S’il vous arrive trop souvent d’avoir des excuses, et bien c’est super, méfiez-vous des excuses ci-après.

  1. On n’a pas mis les moyens à notre disposition.

Vous avez déjà entendu parler de la possibilité suivante ? Démarrer son entreprise à partir de zéro ? C’est vrai que beaucoup de gens n’y croient pas. Mais les vendeurs sont capables de le faire. L’une des choses que nous apprenons aux gens à THE H&C GROUP, c’est que lorsque vous ne pouvez pas entreprendre, allez vendre et vous avez déjà entrepris. C’est simple, vous vendez une promesse sans avoir le produit (en marchant par exemple). Ensuite vous allez chercher le produit après avoir obtenu la promesse de vente. Et ensuite, vous revenez livrer le produit et vous avez de l’argent et des commissions. Franchement, si vous vendez de l’assurance par exemple, vous n’aurez pas besoin de stock… Une promesse de souscription, ensuite un bulletin de souscription et ensuite la vente… Il n’y a pas de moyens ou vous ne générez pas assez de revenus ?

Commerciaux paresseux  voici les 9 excuses qui les empêchent de cartonner en vente

  1. Les clients (prospects) n’acceptent pas les rendez-vous.

Il n’y a rien de plus normal que les prospects n’acceptent pas les rendez-vous. Au fait tout dépend du nombre de prospect que vous avez contacté parce qu’il y a de fortes chances que si vous en contactez 20 il n’y a peut-être que 2 ou 4 qui vous confirmeront leur disponibilité. C’est normal qu’ils n’acceptent pas. Mais n’acceptez pas cela. Ne vous en contentez pas.

  1. On ne nous connaît pas sur le terrain.

Justement, c’est pour cela que vous devez aller sur le terrain afin que tous ceux qui ne vous connaissent pas finissent par vous connaître. Rappelez-vous chaque personne que vous avez rencontrée et vous a dit qu’elle ne vous connaissait pas vous connaît désormais. Au lieu de vous plaindre de ne pas être connu, continuez à rencontrer des gens qui ne vous connaissent pas et vous allez être super bien connus bientôt.

  1. Les prix des concurrents sont meilleurs que les nôtres.

C’est intéressant ça ! Ce qui veut dire que nous sommes dans une gamme supérieure. Et c’est à vous de le démontrer à vos prospects. Pourquoi devrait-on avoir les mêmes prix ? Bon d’accord, vous avez le droit de faire un retour sur votre expérience sur le marché mais pendant ce temps, c’est à vous de vendre au prix auquel l’entreprise sera rentable.

  1. Un client (un prospect) m’a dit qu’il est déjà ailleurs.

Super ! Une femme ou un homme marié dira qu’il ou elle est avec quelqu’un avant de finir par divorcer. Cela arrive non ? Okay super ! Il y a des gens qui ne vont pas divorcer pour vous mais ça arrive non ? Faites-vous connaître et montrez que vous avez quelque chose de différent. Proposez un meilleur deal et qui sait, un jour, un divorce vous profitera.  Pardon, continuez votre travail.

  1. Les prospects se plaignent de la crise.

Et votre travail en tant que vendeur, c’est de devenir leur motivateur et leur coach ; c’est de leur remonter le moral au lieu de commencer par vous plaindre de la crise décrite par les prospects comme si vous avez été contaminé vous aussi par la crise. Pourquoi ne pas renforcer votre enthousiasme et votre détermination pour les contaminer et que vous vous laissez contaminer par l’état dans lequel vous les avez trouvés ?

  1. Nos produits sont défaillants.

Okay super ! On va travailler à les améliorer mais pendant ce temps, vous avez besoin de cash pour investir et les améliorer. Pourriez-vous s’il vous plait aller vendre et ensuite on améliore ce qui ne marche pas ? Parce que si vous arrêtez de vendre, ce sera peut-être la faillite. Lorsque les vendeurs dépriment et faillissent, l’entreprise fait généralement faillite.

  1. Un prospect s’est plaint de la mauvaise expérience avec nous.

C’est noté ! Donne-nous les détails sur lui et on va corriger ce qui n’a pas marché. Pendant  ce temps,  s’il te plait, va vendre parce que c’est ton job de vendre et de nous trouver des clients à satisfaire.

  1. Les gens du SAV n’arrivent pas à satisfaire les clients que nous amenons.

C’est super alors ! Continuez à en amener. Pourquoi vous avez de la gêne d’être défaillant. C’est humain. Mais cela peut s’améliorer.

 

Par Roland AGBOKOU

K. Roland AGBOKOU


Laisser un Commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *


A propos de H&C PUBLISHING

Que ce soit à travers nos 90 livres, guides pratiques et ebooks, nos quatre (4) magazines (Impulsion des PME, MonSuccès, Vendeur d’Elite ou encore Le Catalyseur de Performance, nos contenus digitaux avec les appliMobiles H&CMAG, HCBOOK & BOOK4FRENCH, NOUS VOUS APPORTONS LE MEILLEUR DE L’iNFO-PERFORMANCE


NOUS CONTACTER

TELEPHONE