Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
#Derniers Posts & Tendances #Info Business

Threads de Meta : le nouveau réseau social rival de Twitter

Threads de Meta
Notez ce post SVP

Le PDG de Meta, Mark Zuckerberg a annoncé le jeudi 6 juillet le démarrage d’un nouveau réseau social baptisé Threads. Cette nouvelle plateforme inspirée de Twitter est présentée comme l’application de conversation écrite d’Instagram, autre réseau social de Meta.  

Threads (“Fils en anglais”) a été mise en ligne sur Apple Store et Google Android, dans plus de cent pays, dont certains pays d’Afrique.  

La présentation de cette nouvelle application apparaît proche de celle de Twitter, avec un fil général. 

Avec ses plus de deux milliards d’utilisateurs actifs, Instagram offre à Threads une rampe de lancement.  Il faut donc un compte Insta pour s’y connecter. Cela veut dire que les personnes vérifiées sur Instagram le sont également sur Threads, et qu’on peut suivre par défaut les mêmes comptes. Vos amis ne sont pas encore là ? Pas de problème : on peut les suivre par avance et on est prévenu dès qu’ils arrivent sur la nouvelle plateforme. On peut aussi partager un Thread en story ou en post sur son compte Instagram. Toutefois, il n’est pas possible pour l’instant d’effacer son compte Threads sans supprimer son compte Instagram. 

L’interface, épurée, ne dépaysera pas les habitués de Twitter. En fait, on peut créer un “thread” (fil), en choisissant si on veut une audience publique ou limitée à ses followers ou aux personnes mentionnées. L’équivalent d’un “RT” (retweet) est un “repost”, avec ou sans citation.  

 

Lire aussi : EdTech et JobTech en plein essor en Afrique : plus de 500 millions $ investis depuis 2019

 

Les messages sont limités à 500 caractères ce qui est supérieur au seuil gratuit de 280 caractères de Twitter. Et peuvent inclure des liens, des photos et des vidéos d’une durée maximale de cinq minutes. 

Si Threads veut, en effet, avant tout privilégier les conversations publiques textuelles, on peut malgré tout partager jusqu’à 10 photos et vidéos par message. Grosse limitation : il n’y a pas encore de hashtags, et la recherche ne sert qu’à trouver des comptes et pas des thématiques. Pas de rubrique “explorer” pour l’instant, ni de sujets tendances, ni de listes. Threads est limité à son flux, qui mélange les comptes suivis et les messages publics choisis par l’algorithme. Impossible pour l’instant de choisir un affichage antéchronologique limité uniquement aux comptes que l’on suit. 

Meta promet qu’il sera alors possible d’interagir avec les utilisateurs sur d’autres plateformes, ou d’emmener ses followers si on quitte Threads. 

Selon le PDG de Meta Mark Zuckerberg, en une demi-journée, Threads a déjà passé le cap des 30 millions d’utilisateurs. Et vu les difficultés technologiques et économiques de Twitter, on pourrait assister à un exode massif. 

La mise en ligne de Threads intervient quatre mois seulement après que les premiers échos du projet ont filtré. Et quelques jours seulement après une nouvelle péripétie chez Twitter, dont le réseau social ressort affaibli. Samedi 6 juillet, l’actionnaire principal de Twitter, Elon Musk, a annoncé la mise en place, officiellement à titre provisoire a annoncé, d’une limite au nombre de messages consultables par compte et par jour. Une décision qui a frustré, en effet, les usagers, les annonceurs et les développeurs. 

 

Suzanne BATISTA 

Source Le Monde/ RFI 

Laisser un commenatire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *