Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
#Derniers Posts & Tendances #Management & leadership

Structuration visionnaire et transformation d’entreprise  

Notez ce post SVP

Structuration visionnaire et transformation d’entreprise, la plupart des dirigeants, lorsqu’il faut faire la différence ou produire de la valeur, se retrouvent à gérer des crises. Cependant, ils ne se posent pas les questions de savoir d’où viennent les crises. Or Les défaillances proviennent souvent de la construction d’entreprise elle-même. Quand il y a des défaillances dans la construction et la systématisation, il devient difficile de délivrer des résultats. Le travail de pilotage d’une entreprise consiste en un renforcement des capacités. Cela suppose qu’on prend chaque projet de l’entreprise, on le structure et le pilote de façon efficace pour aboutir au quotas et indicateurs de performance. Quand on n’adopte pas cette approche, on se retrouve en crise. Dans cette situation, on prend souvent le manque de temps comme excuse.  Il faut trouver du temps pour structurer et y arriver. Pour ce faire, il y a quelques règles à respecter. Découvrons ces règles dans cet article.    

Règle 1 

Si vous entrez dans le quotidien et les corrections sans vision et sans feuille de route vous allez créer le même résultat.  

Sans vision et feuille de route, les corrections quotidiennes produisent les mêmes résultats. La journée d’un dirigeant doit en effet être structurée en trois étapes essentielles : l’administratif, le pilotage et l’orchestration. Cela inclut également a mise en œuvre des projets structurants, d’optimisation et de renforcement des capacités de l’organisation.  

Par exemple, le PDG d’une startup technologique doit non seulement gérer les tâches administratives courantes, mais aussi piloter les équipes de développement et orchestrer des projets d’innovation comme le lancement d’un nouveau produit.  

Règle 2 

Chercher à parer au plus pressé affaiblit l’organisation. Si vous cherchez à parer au plus pressé, vous allez détruire ou affaiblir en voulant corriger. Une approche réactive et non constructive peut entraîner des destructions à long terme. Il est essentiel d’adopter une démarche holistique optimisée pour renforcer l’entreprise. 

Par exemple, un responsable de production qui ne fait que réagir aux pannes des machines sans plan à long terme finit par créer plus de problèmes. Une démarche proactive de maintenance préventive permettrait d’éviter ces interruptions. 

LIRE AUSSI: Les transitions pour améliorer sa posture managériale 

Règle 3  

L’absence de réforme et d’évaluation conduit à la destruction. Si vous ne vous obligez pas à réformer, refonder, vous allez vous retrouver à détruire sans le savoir. Évaluer régulièrement permet de déterminer ce qui fonctionne ou non et d’optimiser en conséquence.  

Prenons l’exemple d’une entreprise de services financiers. Elle doit régulièrement évaluer ses processus de conformité et réformer ses pratiques pour rester compétitive et éviter des sanctions réglementaires. Sans évaluation, elle risque de continuer des pratiques inefficaces et risquées. 

Règle 4 

Sans optimisation et renforcement, il n’y a pas de construction. Si vous n’êtes pas en train d’optimiser, de renforcer la culture, les process, les hommes, les capacités, les expertises, les livrables de façon meilleure, vous ne bâtissez pas. Donc si vous n’avez pas de projets structurants qui visent à renforcer la structure de l’organisation, à densifier les expertises, les capacités humaines, opérationnelles, commerciale, avoir les meilleurs livrables en termes de qualité et de délais, vous n’êtes pas dans la construction. Et celui qui n’est pas en train de construire ne peut pas piloter ni délivrer.  

Une entreprise de fabrication qui n’investit pas dans la formation continue de ses employés ou dans l’amélioration de ses processus de production ne pourra pas maintenir sa compétitivité. Par exemple, Toyota a réussi grâce à son système de production optimisé (Toyota Production System), qui mise sur l’amélioration continue (kaizen) et l’engagement des employés. 

Règles 5  

Ne pas avoir de projets structurants équivaut à préparer la prochaine crise.
La seule excuse que vous puissiez avoir pour ne pas avoir des projets structurants de construction d’entreprise, c’est préparer le lit de la prochaine crise. Même pendant des gestions de crise, préparez des solutions et des pistes pour remédier à vos prochaines crises afin de ne plus tomber dans la même situation.  

Par exemple, une société de logistique qui se contente de résoudre les retards de livraison sans revoir ses processus de gestion des stocks et de transport prépare la prochaine crise. Il est essentiel de développer des projets structurants pour anticiper et éviter les problèmes futurs. 

Règle 6  

Il faut faire tourner les machines tout en construisant et pilotant des projets. L’exigence est très simple, être simultanément en train de faire tourner les machines, pendant que vous êtes en train de construire et de piloter des projets en même temps.  

Pour illustrer, Amazon a réussi à croître rapidement tout en optimisant constamment ses processus logistiques et en développant de nouveaux services comme Amazon Web Services (AWS). Cela montre qu’il est possible de maintenir les opérations courantes tout en construisant de nouvelles capacités. 

Propos recueillis par SUZANNE BATISTA 

Tirés de la classe digitale : FAIRE PERFORMER UNE ORGANISATION : État d’esprit, méthodes, outils et approches inédites utilisés par les meilleurs coordonnateurs de projets, dirigeants et managers opérationnels pour atteindre les objectifs stratégiques.   

Laisser un commenatire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *