Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
#Info Business

Start-ups africaines : chute de 57% des levées de fonds au premier semestre 2024

Notez ce post SVP

Start-ups africaines. Au premier semestre 2024, soit entre janvier et juin, environ 780 millions $ ont afflué vers les start-ups africaines, selon un rapport publié par la plateforme spécialisée thebigdeal.substack.com. Cette performance est en baisse de 57 % par rapport au montant mobilisé au cours de la même période en 2023. Le premier trimestre a été le plus important avec 466 millions $ levés, contre 314 millions $ au deuxième trimestre.

Sur les 780 millions $, 66% du montant, soit 513 millions $, ont été levés sous forme de capitaux propres, et 254 millions $ sous forme de dettes. Le montant restant est constitué de subventions et de dons.

La ventilation des levées de fonds par pays montre très clairement une nette domination des “Big Four” constitués du Kenya, de l’Égypte, du Nigeria et de l’Afrique du Sud qui ont capté 79% des ressources allouées aux start-ups. C’est une baisse par rapport au premier semestre 2023 où ces quatre pays concentraient 92 % du total des fonds levés sur le continent.

LIRE AUSSI: Flux d’IDE : classement des pays africains les plus attractifs en 2023 

Plus en détail, le Kenya est de loin le pays où les start-ups sont les plus dynamiques. En effet, le Kenya a attiré à lui seul un tiers de tous les financements levés à fin juin 2024. Ce pays est-africain a mobilisé 244 millions $ sur la période, soit 32% du total, devant le Nigeria (172 millions $), l’Égypte (101 millions $) et l’Afrique du Sud (85 millions $).

D’autres économies telles que le Bénin (50 millions $ levés), le Ghana (29 millions $), l’Ouganda (19 millions $ levés), le Maroc (14 millions $) et le Sénégal (11 millions $) ont affiché des résultats intéressants au cours de ce semestre.

Les secteurs phares sont presque les mêmes que ceux du premier trimestre : les transports et la logistique, la fintech puis l’énergie et l’eau. Le secteur qui a attiré le plus de financements est celui du transport et de la logistique (28% du total), les fintechs arrivent en deuxième position en termes de montant levé (24% du total), suivi du secteur de l’énergie et de l’eau (17%). Trois levées de fonds ont particulièrement attiré l’attention au cours de cette période. Il s’agit des 110 millions $ récoltés par la fintech de mobilité Moove en mars dernier, 51 millions $ de prêts accordés à M-Kopa en mai et 50 millions $ levés par la start-up de mobilité Spiro toujours en mai 2024.

SUZANNE BATISTA

Source : Agence Ecofin/Sika Finance

Laisser un commenatire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *