Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
#Derniers Posts & Tendances #Info Business

Start-up health tech en Afrique : baisse de 2% des levées de fonds

Start-up health tech en Afrique
Notez ce post SVP

Les levées de fonds réalisées par les start-ups opérant en Afrique ont enregistré une baisse de 36% en 2023 pour s’établir à 3,2 milliards de dollars comparativement à 2022 (5 milliards de dollars). Le secteur de la healthtech s’en sort mieux que l’ensemble de l’écosystème tech africain.  

Cependant les levées de fonds des start-up africaines opérant dans le secteur de la santé (healthtech) ont enregistré une baisse de 2% en 2023 pour s’établir à 167 millions de dollars, selon un rapport publié par le cabinet de conseil Salient Advisory.  

Intitulé “2023 Roundup: Investments in Africa Healthtech”, le rapport précise que le secteur s’en sort ainsi mieux que l’ensemble de l’écosystème tech africain, qui a enregistré une baisse de 39 % des levées de fonds.  

Le nombre de transactions recensées sur le continent a augmenté de 17 % pour atteindre à 145 deals. La taille moyenne des transactions a cependant diminué de 15 %, pour s’établir à 1,1 million de dollars par deal.  

La répartition des levées de fonds par domaine d’activité montre que les investisseurs ont surtout misé sur les solutions de pharmacie en ligne, qui ont accaparé 38 % du total des financements récoltés par les start-up africaines du domaine de la santé durant l’année écoulée, soit 63 millions de dollars.  

 

Lire aussi : Fibre optique : L’Afrique doit passer au satellite pour faire face aux incidents

 

La domination de ce segment découle principalement des levées de fonds en série B réalisées par les jeunes pousses kényanes Kasha (21 millions $) et Mydawa (20 millions $) et la start-up égyptienne Yodawy (16 millions $).  

Viennent ensuite les start-ups spécialisées dans le développement des dossiers médicaux électroniques (32 millions $) et les jeunes pousses actives dans le domaine de la logistique médicale (28 millions $).  

La ventilation des financements par pays montre que le Nigeria, le Kenya et l’Egypte ont accaparé 87 % de l’ensemble des levées de fonds répertoriées sur le continent, soit 146 millions de dollars.  

Le rapport sponsorisé par la Fondation Bill and Melinda Gates fait par ailleurs état d’une augmentation de plus de 2000 % des investissements dans les start-ups de la healthtech dirigées par des femmes en Afrique. Ces investissements sont passés de 2 millions de dollars en 2022 à 52 millions de dollars en 2023, grâce notamment aux levées de fonds réalisées par Kasha, Dawi Clinics, Chefaa et Maisha Meds.   

L’Afrique enregistre l’un des plus faibles ratio médecins-population, avec environ 1,5 professionnel de santé pour 1 000 personnes et fait face à un nombre insuffisant d’établissements de santé, d’après des données de la Société Financière internationale. Ces start-ups africaines opérant dans le secteur de la santé pourraient aider à combler ses lacunes, en améliorant la précision et la qualité de la gestion des soins cliniques.  

 SUZANNE BATISTA  

Source : Agence Ecofin / rapport Salient Advisory  

Laisser un commenatire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *