Quelques stratégies simples pour innover

5/5 - (1 vote)

Est-il difficile d’innover ? Oui nous allons voir dans cette article quelques stratégies simples pour innover « Je pensais que l’innovation était quelque chose d’inné et surtout réservée à quelques 0wxgénies et personnes exceptionnelles » lança un participant à l’un de nos ateliers sur l’innovation. Je lui répondis : « Non pas du tout : l’innovation, c’est l’état d’esprit, le cadre et l’élan permanent qui amènent un manager à se dire : « On peut encore l’améliorer, nous avons encore des poches de croissance, des opportunités non exploitées, des choses simples que nous pouvons faire pour améliorer la qualité, les délais et notre rentabilité, et peut-être des choses plus complexes qui si nous les faisons nous donneront de l’avance sur le marché et nous rendront uniques ».

Si c’est simple et déterminant, pourquoi la plupart des managers ne sont pas innovants dans la pratique… ? Peut-être parce qu’ils n’ont pas cet état d’esprit, ce cadre et cet élan constants pour mieux exploiter et mieux utiliser toutes leurs potentialités. Et vous ? Savez-vous par où commencer lorsqu’il faut innover ? Voici quelques points clés allant du simple aux complexe, de l’abordable au corsé pour développer le réflexe de l’innovation.

Les exploitations insuffisantes

Pour savoir les exploitations insuffisantes, posez-vous la question suivante : « Quelles sont les opportunités qui rapportent de la croissance actuellement et que nous n’exploitons pas assez ? ».

Il peut s’agir :

  • De campagnes que vous aurez pu multiplier pour améliorer vos chiffres ;
  • D’offres que vous pouvez mieux calibrer et positionner ;
  • De points de ventes que vous pourriez mieux utiliser ;
  • De partenariats qui marchent et que vous pouvez mieux animer ;
  • D’outils efficaces que vous pouvez mieux exploiter ;
  • De segments ou niches que vous n’exploitez que peu ;
  • Des produits que vous ne promouvez pas ou ne vendez pas assez oui qui peuvent être mieux adaptées ;
  • De collaborateur dont vous n’exploitez pas assez le potentiel.

Autant que choses que vous pouvez mieux exploiter pour améliorer vos résultats. Et ce sera déjà de l’innovation. Vous n’aurez pas besoin d’aller trop loin.

Les saturations basiques

Pour savoir ce que vous pourriez mieux saturer, posez-vous la question suivante : « Qui achètent déjà ou ont acheté chez nous et à qui nous pouvons proposer des offres auxquelles ils n’ont pas encore souscrit ? ».

Il va de soi que lorsque vous avez cinq différentes offres pertinentes pour un segment ou une niche par exemple. En plus que la plupart des clients y figurant ayant souscrit à toutes les offres ne dépassent même pas 50 à 75% du portefeuille. C’est qu’il y a encore de la marge. Votre politique d’optimisation de votre portefeuille doit viser à vendre toutes vos offres à toute la part de votre portefeuille à qui c’est dédié et qui a les moyens maintenant ou très rapidement d’y souscrire.

Demandez-vous :

  • Qui a déjà acheté chez nous et n’a pas encore souscrit à nos offres parce qu’on ne les lui a pas proposées ?
  • Qui a besoin d’incentive et d’incitation à souscrire à de nouvelles offres ?
  • Qu’est-ce que nous devons faire et proposer à nos clients ayant souscrit au moins à une ou plusieurs de nos offres afin qu’ils souscrivent à d’autres offres ?
  • Quels sont les autres mécanismes, outils, méthodes que nous pouvons utiliser et qui existent déjà (ou que nous avons déjà développés) qui nous permettront de réaliser des niveaux plus élevés de chiffres d’affaires ?

 

La saturation par l’innovation

C’est le niveau d’innovation le moins exploré par la plupart des organisations. Alors que nous pensons souvent à créer de nouvelles offres pour cibler ceux qui n’achètent pas encore chez nous, la vérité, c’est que la plupart du temps, ceux qui savent acheter, ont appris à acheter, ont de la facilité à acheter chez nous et attendent d’acheter dès que nous leur proposerons de nouvelles offres, ce sont les clients qui ont déjà acheté toutes nos offres ou presque.

Parfois, ils sont tellement accros à notre entreprise et ses offres qu’ils attendent la prochaine innovation. Les consommateurs de smartphones, d’ordinateurs portables ou d’automobiles ont souvent cette propension. Ils attendent souvent et impatiemment le prochain modèle Iphone ou Samsung ou encore la prochaine FIAT. La question à se poser ici, c’est : « Quelles optimisations ou offres pourraient pousser ceux qui achètent ou n’achètent plus à acheter chez nous et comment allons-nous procéder pour les pousser à y souscrire ? ».

 

La stratégie des océans bleus

Même si vous pensez que vous êtes très forts, pouvez aller challenger vos concurrents sur leurs terrains de prédilection. Il est toujours important d’explorer les espaces de non concurrence avant d’attaquer les terrains concurrentiels. C’est un terrain sur lequel on peut innover et glaner de quoi optimiser son chiffre d’affaires.

C’est plus simple et vous n’avez presque pas de barrière d’entrée parce que vous allez sur des terrains inoccupés par vos concurrents. Demandez-vous : « Quelles sont les niches ou les segments délaissés par nos concurrents et qu’ils n’ont ni le temps ni les moyens de cibler et que nous devons cibler? ».

L’audace stratégique

Dès que vous savez ce qu’il faut faire pour occuper des terrains qui ne sont pas occupés ni visés par vos concurrents. La prochaine chose que vous pouvez faire en terme d’innovation marketing et commerciale. C’est de vous lancer le défi de réaliser des choses attendues par le marché et que personne n’ose faire. Demandez-vous : « Qu’est-ce qui est nécessaire et que personne n’ose oser se lancer à faire pour accélérer la performance et que nous allons initier ? ».

Si quelque chose est nécessaire quoi que difficile à faire, c’est à l’entreprise qui veut faire la différence de se lancer. Certainement le défi de la réaliser surtout si c’est une valeur ajoutée déterminante pour les clients et elle prendra de l’avance sur son marché. C’est d’ailleurs l’une des méthodes d’innovation les plus rentables.

L’innovation par la disruption

A partir du moment où vous tombez sur des choses que la plupart des gens trouvent peut-être insensées ou impossibles. Vous êtes dans un champ d’opportunités inestimables parce que vous êtes sur un terrain que les gens n’oseront pas fouler.

C’est d’ailleurs là que les vrais innovations révolutionnent les choses. Ne pensez pas que ceci est exclusivement réservé à Elon Musk, Steve Jobs ou encore Jeff Bezos. Vous pouvez faire des choses qui révolutionnent votre secteur, créent de nouvelles opportunités. De plus changent la façon dont le business est fait.

Demandez-vous souvent et challengez-vous à sortir des réponses pertinentes et implémentables : « A quoi les gens ne pensent mêmes pas, qu’ils n’imaginent même pas possibles. Mais que nous savons possibles et que nous pouvons nous challenger à faire pour révolutionner notre secteur.  Augmenter aussi la valeur pour nos clients et renforcer notre domination de notre secteur ? »  C’est cela INNOVER et son intérêt. On peut démarrer grand ou petit. Tout le monde peut innover. Faites de simples et petites choses chaque jour pour améliorer votre assise et votre compétitivité sur votre marché.

Laisser un Commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

5/5 - (1 vote)

A propos de H&C PUBLISHING

Que ce soit à travers nos 90 livres, guides pratiques et ebooks, nos quatre (4) magazines (Impulsion des PME, MonSuccès, Vendeur d’Elite ou encore Le Catalyseur de Performance, nos contenus digitaux avec les appliMobiles H&CMAG, HCBOOK & BOOK4FRENCH, NOUS VOUS APPORTONS LE MEILLEUR DE L’iNFO-PERFORMANCE


NOUS CONTACTER

TELEPHONE


[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]