Les 6 distractions qui font échouer les PME africaines !

Businessmen,Carefully,Analyze,Laptop,Investment,Graphs,And,Calculate,Numbers,From
Notez ce post SVP

Pour ces distractions qui font échouer les PME africaines, personne ne peut se permettre l’audace de vouloir réussir sans être focus sur la réalisation de ses objectifs et la matérialisation de ses rêves les plus fous.

En effet, que vous soyez néo-entrepreneur ou chef d’entreprise confirmé, vous ne pouvez pas courir le risque de poursuivre plusieurs lièvres à la fois.

C’est-à-dire vous laisser distraire par des évènements périphériques, et en même temps espérer obtenir les résultats que vous souhaitez.

Forts de ce constat irréfutable, et en se basant sur notre expérience de plus de 18 ans dans l’accompagnement des Entrepreneurs et des PME, nous pouvons affirmer sans risque aucun d’être contredit, que les distractions qui font échouer les PME africaines sont les suivantes :

 

S’impliquer dans plusieurs business

Vous êtes en train de piloter la performance de votre mini-usine de production de jus de fruits bio.

Mais en même temps, vous cherchez à vous impliquer dans des secteurs diamétralement opposés.

Comme ceux de la fabrication de savons et de l’importation des smartphones.

Si vous n’avez pas encore obtenu des résultats significatifs, bâti un système autonome de production de résultats significatifs, et formé des hommes significatifs, et ce, dans le but de permettre à votre entreprise de performer sans vous, il vous sera impossible de produire des niveaux de résultats exceptionnels et de connaître le succès dans toutes vos entreprises.

 

Avoir un business et un emploi à la fois

J’ai appris à mes dépens que l’une des plus grandes erreurs lorsqu’il s’agit d’entreprendre ou de gérer une PME, c’est d’avoir un pied dans un emploi, et un autre dans son business.

Pourquoi ?

Tout simplement parce qu’il est presque impossible d’avoir les mêmes niveaux d’excellence, de performance et de discipline sur les deux tableaux.

Et surtout, le niveau d’engagement requis pour réussir dans l’entrepreneuriat n’est pas négociable.

Vous imaginez être engagés à 40% dans votre job, et à 60% dans votre business privé;

alors qu’on demande qu’un entrepreneur soit engagé à 110% dans son entreprise, surtout si celle-ci n’en est qu’à son début ? Réfléchissez-y !

 

Se concentrer sur les opportunités au lieu de bâtir son entreprise

Un grand conférencier en leadership et business, en l’occurrence Myles Munroe, a déclaré quelque chose qui est resté gravé dans mon cerveau :

« Le plus grand ennemi d’une vision, ce sont les bonnes choses (opportunités) qui arrivent ».

Imaginez être engagé dans le développement de votre plantation d’ananas depuis deux ans.

Vous vous êtes fixé comme objectif de passer de 5 hectares à 20 hectares exploités en 3 ans.

Subitement, vous recevez un appel téléphonique : « Nous vous suivons de près depuis quelques temps, et nous apprécions ce que vous faites. Nous désirons vous prendre comme responsable d’exploitation de notre entreprise agricole, avec un gros salaire et les avantages sociaux relatifs ».

Voilà le genre d’opportunités qui va vous détourner de l’objectif de bâtir votre entreprise.

Construire et consolider des systèmes, former des hommes et des femmes capables de gérer votre business sans vous, voilà ce qu’il faudra privilégier, à la place d’embrasser toutes les opportunités qui vous souriront.

 

Ne chercher qu’à faire du « Cash and Carry » et être pressé de faire ses retours sur investissement

Le succès entrepreneurial n’est pas un sprint sur 100 mètres.

C’est un parcours ‘’Iron Man’’ de plusieurs kilomètres, passionnant certes, mais éprouvant surtout.

Vouloir gagner très vite, vouloir voir les billets de banques pleuvoir instantanément, c’est une erreur grave.

La solution, c’est de se mettre en ‘’mode construction et patience’’.

Renforcez, en effet, votre système marketing. En outre, optimisez votre dispositif de vente.

Mettez en place les actions critiques pour catalyser le développement de votre business.

Autant que faire se peut, et attendez sereinement que la mayonnaise prenne pour transformer votre business en machine à cash.

 

Jouer au patron au lieu de faire du client le patron

La seule personne capable de virer tout le monde, y compris le patron, c’est le client.

Jouer au patron, user de votre pouvoir pour asseoir votre domination sur vos collaborateurs.

Vouloir à tout prix que les gens sachent que vous êtes ‘’The Cherif in the Town’’.

Tout ça ne va pas vous aider à piloter la performance de votre entreprise.

Et à améliorer votre image de marque. L’idéal pour vous, en tant que chef d’entreprise, c’est d’accroître votre leadership.

Et de faire ce que les grands dirigeants font : être au service de leurs collaborateurs pour les amener à performer, dans le but de faire prospérer votre organisation.

Le reste n’est qu’initiative superflue et inutile.

Résultant parfois d’une hypertrophie d’égo qui conduit très souvent vers le pourrissement des relations humaines au sein d’une organisation.

 

Vouloir tout faire seul au lieu de bâtir une équipe

L’entrepreneuriat est un sport d’équipe, dixit Daymond John, créateur et CEO de la marque FUBU.

Aurez-vous assez de temps et d’énergie pour faire du marketing, vendre, gérer la comptabilité.

Ensuite, former et accompagner vos collaborateurs, faire du réseautage virtuel et physique; créer les outils de production de résultat, allez en rendez-vous, participez à des conférences et autres rencontres des acteurs de votre secteur, répondre à des appels d’offre et négocier des contrats, faire de la veille concurrentielle et innover.

Le tout en investissant dans votre cerveau à travers la lecture et les formations…

Bref, êtes-vous sûr d’être cette personne à tout faire, qui va maintenir le même niveau d’excellence dans l’exécution de toutes ces tâches ?

Au lieu de vouloir être le Superman ou la SuperWoman de votre entreprise, entourez-vous des personnes qui sont plus fortes que vous dans tous ces domaines ci-haut cités. Pour ne pas, en effet, être submergés par le travail.

Plus vous allez embrasser ce genre de distractions dans votre longue marche vers votre succès entrepreneurial, moins vous obtiendrez des résultats palpables et pouvant vous faire dire : ‘’Je suis en train de réussir’’.

Prenez les bonnes résolutions.

Dont la principale peut se décliner ainsi : ‘’Je reste concentré sur la réalisation de mes objectifs, quoi qu’il en soit !’’. 

Fleurby MASSEMBE


Laisser un Commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

Notez ce post SVP

A propos de H&C PUBLISHING

Que ce soit à travers nos 90 livres, guides pratiques et ebooks, nos quatre (4) magazines (Impulsion des PME, MonSuccès, Vendeur d’Elite ou encore Le Catalyseur de Performance, nos contenus digitaux avec les appliMobiles H&CMAG, HCBOOK & BOOK4FRENCH, NOUS VOUS APPORTONS LE MEILLEUR DE L’iNFO-PERFORMANCE


NOUS CONTACTER

TELEPHONE


[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]