Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
#Management & leadership

L’art de devenir orienté solution 

Notez ce post SVP

L’art de devenir orienté solution . Réussir, c’est venir à bout de la difficulté. La difficulté est la clé. Lorsqu’il y a deux personnes qui vivent la même situation difficile, celle qui surmonte la difficulté fera la différence, tandis que l’autre restera dans la désillusion et le découragement. Il n’est certes pas facile de dire aux gens de ne pas se résigner, de devenir résilients et de pratiquer la performance adaptative. Mais pour dompter la difficulté et ne pas fuir les challenges, il faut devenir orienté solution. Il faut un état d’esprit de solution pour y arriver. Pour devenir orienté solution, il y a quelques principes majeurs à suivre. Découvrons ces principes dans cet article.  

Il n’y a pas de problème, il n’y a que des solutions 

Ce que vous considérez comme étant un problème indique qu’il y a une solution derrière. Il n’existe pas de problème pour lequel on n’a pas trouvé de solution, même les plus compliqués ont fini par en avoir une. À chaque fois que vous n’avez pas de problème, vous n’avez pas besoin de solution. Donc, il n’y a pas de problème, il y a des solutions en vue. Les solutions apparaissent d’abord sous forme de problèmes. Et quand on commence à travailler dessus et à se demander comment les dépasser, on voit que la solution est derrière le problème. 

Quand il y a un problème, refusez de dire que c’est impossible. Venez toujours avec des propositions de solutions. Ne soyez pas le genre de personne qui décrit les problèmes et les difficultés sans chercher un plan pour les dompter. 

LIRE AUSSI: 10 traits des leaders bâtisseurs et transformateurs

Il n’y a pas de situations désespérées, il n’y a que des situations devant lesquelles les gens se désespèrent 

Parfois lorsqu’une personne se résigne ou abandonne, c’est parce qu’elle a désespéré. Mais Desmond Tutu disait qu’il n’y a pas de situation à laquelle on ne peut rien faire. Nelson Mandela, Desmond Tutu et d’autres se sont battus pendant plus de 60 ans contre l’apartheid. Tout au long de leur parcours, il y a eu des gens qui se sont résignés en disant qu’il n’y a rien à faire. Comme ils ont dit qu’il n’y avait rien à faire, ils ont abandonné et se sont résignés. Ils n’ont pas résisté, n’ont pas été résilients, et n’ont pas atteint la dimension de la performance adaptative, c’est-à-dire la capacité à surmonter les difficultés. 

Lorsqu’on pense qu’il n’y a pas de solutions, on s’arrête et on trouve des excuses. Lorsqu’on pense qu’il y a une solution, on la cherche et on finit par la trouver 

Celui qui devient résilient, résistant, performant et capable de délivrer quoi qu’il en soit, s’est dit qu’il y avait une solution. Il a travaillé pour chercher la solution qu’il a fini par trouver. Si vous avez la foi qu’il y a une solution et que vous agissez en conséquence, vous finirez par y arriver. Les vrais blocages sont dans la tête. Si vous ne pouvez pas le faire, cherchez et demandez de l’aide, et vous finirez par y arriver. Ne décrétez pas que c’est impossible. Formez-vous, renseignez-vous, demandez aux gens de vous aider. N’abandonnez en aucun cas. Vous pouvez devenir une personne orientée solution. 

Propos recueillis par Suzanne Batista 

Tirés du Parcours certifiant Développement Personnel 4.0 

Laisser un commenatire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *