Il y a deux types de manager :

1) Celui qui travaille sur le BUSINESS avec une vue globale sur chaque aspect du business et

2) Celui qui s’engouffre dans le business sans se demander quel est l’impact de chaque décision et chaque choix sur les fondamentaux du business.

En général, il découvre des goulots d’étranglement du jour au lendemain et considère que “pas de nouvelles, bonnes nouvelles”. En réalité, tout choix opéré, toute décision prise au sein d’une entreprise crée du désordre organisationnel et impacte la façon dont les 4 éléments doivent être réalignés et seuls les managers qui ont une approche intégrée avec une vue globale y arrive:

1) LE CADRE STRATEGIQUE. Il suffit que les objectifs changent et les options et orientations stratégiques ne sont plus les mêmes. Il suffit que de nouveaux enjeux se présentent et plus rien ne devra être fait comme avant. Une question à se poser ici : “Sachant les nouveaux enjeux, qu’est-ce qui reste d’actualité et qu’est-ce qui est prioritaire et qu’est-ce qui n’est plus d’actualité et qu’est-ce qui n’est plus prioritaire? Comment devrons-nous procéder autrement pour une bonne mise en oeuvre?

2) LA STRUCTURE ORGANISATIONNELLE. Sachant nos nouveaux enjeux (et les nouveaux choix), l’agencement des fonctions, les prérogatives, les chaines de commandements et de validation et les affectations sont-elles d’actualité ou que devons-nous revoir et adapter pour plus de fluidité et d’excellence organisationnelle?

3) LES PROCESSUS. Allons-nous pouvoir atteindre nos objectifs si nous continuons de travailler comme nous le faisons? ou devons-nous revoir les étapes et la durée des étapes, intégrer de nouveaux outils et méthodes et/ou digitaliser et automatiser pour plus de fiabilité, de qualité et célérité?

4) LES COMPETENCES REQUISES. Sachant les nouvelles orientations, est-ce que les compétences disponibles actuellement suffiront? Quels sont les nouveaux profils requis? Quels profils seront redondants? De qui n’aurons-nous plus besoin? Qui nous faut-il désormais et que doivent-ils être en mesure de faire pour une bonne mise en oeuvre de nos choix? On ne peut pas gérer les enjeux nouveaux et des ambitions nouvelles avec des stratégies, une structure, des processus et des effectifs inchangés. Alors si vous changez d’orientation, adaptez ces éléments autrement la mise en oeuvre sera caduque et laissera du chaos organisationnel.

Vous avez aimé? Partager avec vos proches
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •