Chaque jour est un buffet d’évènements, de défis et de d’opportunités, d’incidents et de bénédictions. Le ressenti que nous avons à la fin de la journée dépend de ce sur quoi nous nous serons concentrés. Chacun que de nous prépare chaque jour sa soupe. Et sa saveur dépend de ce que nous concoctons. Tout n’est pas à prendre, tout ne mérite pas à attention, tout n’est pas à considérer. Autrement notre soupe (humeur) peut devenir rapidement très aigre et très acide.

1. POUR GARDER UNE BONNE SAVEUR, IL FAUT LAISSER COULER. Certaines provocations doivent rester des provocations et ne doivent pas nous distraire de notre concentration et de nos obligations de leadership.

2. SI TU NE PEUX PAS PARDONNER, IL FAUT IGNORER. Vouloir s’arrêter sur tout et tout considérer est lourd à porter. Parfois, il se dire: “Ignore et passe à autre chose”.

3. NE NOUS FAIT MAL QUE CE À QUOI NOUS PRÊTONS ATTENTION. Parfois, il faut se dire : “J’ai mieux à faire. Je n’ai pas ma tête à ça”. Ne mettons pas de l’acide dans notre soupe. Ne laissons pas les événements quelconques voler à nos journées et à notre vie leur bonne saveur. Concentrons-nous sur le positif, l’instructif et le constructif. Pour le reste, la règle suivante peut sauver : “Je passe. Je laisse couler”.

Vous avez aimé? Partager avec vos proches
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •