Dans une organisation, lorsque les dirigeants ont l’habitude de ne pas assumer leurs responsabilités, les collaborateurs font pareil. Contrairement à ce qu’on peut penser, lorsque les dirigeants sont trop sérieux, distants, renfermés, apparemment “impeccables” et veulent montrer qu’ils ont de la hauteur, leurs collaborateurs font pareilles et cherchent montrent qu’ils sont parfaits jusqu’à l’hypocrisie.

1) LORSQUE LE LEADER SAIT DIRE : “C’EST DE MA FAUTE, JE N’AI PAS FAIT CE QU’IL FALLAIT”, les gens sont presque tentés de lui répondre : “Non pas du tout, c’est nous qui n’avons pas fait ce qu’il faut”. En réalité, il les oblige en conscience à la responsabilité. LORSQUE LE LEADER REFUSE D’ASSUMER LA RESPONSABILITE A 100%, ses équipes se disent : “Et qui va se mouiller alors? Nous non plus on n’a rien fait de mal”.

2) LORSQUE LE LEADER AFFICHE AUSSI BIEN SES QUALITES QUE SES DEFAUTS, les gens voient qu’il n’a pas peur d’être jugé et donc n’ont pas peur d’être et montrent leurs qualités comme leurs défauts et du coup, plus personne n’est hypocrite. LORSQUE LE LEADER SE MONTRE PARFAIT, les gens cachent leurs défauts et sont hypocrites.

3) LORSQUE LE LEADER EST PROCHE ET ACCESSIBLE, les gens sont obligés d’être proches, vrais et accessibles et la collaboration est plus fluide et plus optimale. LORSQUE LE LEADER EST LOIN ET INDIFFERENT, les troupes abandonnent la prairie et à son retour, il constate que personne n’est avec lui. Si nous voulons que les gens fassent une chose pour nous, faisons-le pour eux. Et si nous voulons une chose des autres, commençons par le montrer.

Vous avez aimé? Partager avec vos proches
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •