“Lorsque nous changeons la façon dont nous voyons les choses, les choses que nous voyons changent” (Wayne DYER). C’est vrai que nous avons parfois de la difficulté à accepter finalement que tout est question de perspective. Mais quelques questions simples pourraient nous amener peut-être à voir que nous avons toujours la possibilité d’être dans la bonne perspective (même si ce n’est pas toujours facile).

1) Pourquoi dire “Je suis fatigué” au lieu de dire “J’ai besoin de repos”?

2) Pourquoi dire : “Il m’énerve” au lieu de dire “J’ai besoin de trouver un moyen d’améliorer ma collaboration avec lui”?

3) Pourquoi dire : “Il n’y a pas de souci” alors que je veux dire “C’est parfait. On fait comme ça”?

4) Pourquoi dire : “Tout est foutu” alors que je peux dire “Essayons de voir ce qui est encore possible et ce que nous ferions au pire des cas”?

5) Pourquoi dire : “Qui a fait ça?” alors que nous pouvons bien dire “Comment on règle ça?”. Nous avons toujours la possibilité d’axer notre langage sur les opportunités ou sur les difficultés, sur les solutions plutôt que les accusations et stigmatisations. Nous pouvons voir des opportunités là où la plupart des gens voient des problèmes et cela peut toujours changer dans notre qualité de vie, notre capacité à être orientés solutions et finir par trouver des solutions et même dans la qualité de nos relations avec les autres.

Vous avez aimé? Partager avec vos proches
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •