L’autre façon d’optimiser la performance trimestrielle ou annuelle, c’est de laisser une chambre disponible pour les opportunités. Tu ne peux pas tout planifier à la lettre et avoir des briques juste à poser. Laisse quelques points non bouclés.

Si tu aimes la précision et la prévision, la prochaine étape, c’est la flexibilité, l’ouverture d’esprit et la disponibilité à recevoir des orientations pertinentes et contextuelles.

Je préfère tenir le marqueur pour laisser véhiculer des idées que je n’avais pas avant le début d’une formation plutôt que de suivre à la lettre un PowerPoint dont je connais déjà le contenu

Article relié: La Touche Managériale : Ce que les managers exceptionnels font différemment

Lorsque les participants tiennent à regarder le planning, je leur dis « Ne vous en faites pas pour le programme. Nous ferons plus que ce qui est prévu avant la fin de la journée ». 

Le progrès s’opère par les intégrations nouvelles. Si nous sommes trop attachés à ce que nous avons prévu et ce que nous connaissons déjà, comment pouvons-nous intégrer ce qui va nous faciliter l’intégration du nouveau.

Tout n’a pas besoin d’être clair pour se lancer. La précision de l’intention est la seule chose qui compte. Pour le reste, il faut adopter une approche scientifique et apprendre en tâtonnant, certes, avec un minimum de précision méthodologique, mais en restant ouvert aux solutions avant d’être coincé et frustré.

Article relié:5 points clés pour fluidifier la transformation digitale

Nous espérons des choses pour demain et elles vont se réaliser mais personne ne connaît avec précision ce qui peut nous être soumis, offert et imposé demain.

Demain n’a pas besoin d’être sûr et précis, nous devons juste rester sûr que nous allons à coup sûr nous en sortir demain même si nous n’avons que peu de précision.

Lorsque nos idées sont claires, nous devenons arrogants à la livraison de nouvelles idées. Même si nous finissons par réaliser des exploits avec nos certitudes de départ, nous échappons aux bonus d’inspirations de dernières minutes.

Par Hermann H. CAKPO.

 

Vous avez aimé? Partager avec vos proches
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here