#RH & Management du capital humain

Gérer les démissions de vos collaborateurs | Astuces et conseils

Gérer les démissions de vos collaborateurs
Notez ce post SVP

Pour de nombreux managers, recevoir la démission d’une personne de son équipe peut être un choc, encore plus même si le collaborateur est un excellent élément.

Ce sentiment est à tout à fait compréhensible. Après tout, il s’agit d’une personne sur laquelle vous comptez, que vous avez fait et vu grandir, qui apporte une réelle valeur à votre équipe et à l’entreprise dans son ensemble, et elle vient de vous annoncer son départ. Il est naturel de se sentir personnellement blessé, voire rejeté. Toutefois, prenez une grande respiration et essayez de relativiser les choses. Voici des conseils pour vous aider à réagir de la meilleure façon possible face à la démission d’un employé.

 

Restez calme et ne paniquez pas

Même si cela ne semble pas être le cas sur le moment, lorsqu’un employé décide de quitter votre équipe, la vie continue et vous trouverez une solution qui permettra à votre équipe de continuer à grandir. Voyez cela comme un nouveau départ, une occasion de réfléchir à la manière de réorienter pour le mieux le poste qu’il laisse vacant. Ce pourrait également être le moment de donner une promotion bien méritée à un membre de l’équipe qui reste, ce qui signifie que vous n’aurez pas besoin de repartir de zéro pour trouver quelqu’un de nouveau. 

 

Cherchez à comprendre les raisons réelles de son départ

C’est le moment d’écouter plutôt que de parler. Essayez de découvrir les raisons de ce départ, au-delà de ce que votre employé a pu vous dire dans un premier temps. Pouvez-vous en tirer des leçons ? Peut-être existe-t-il des problèmes récurrents qui risquent de conduire à d’autres démissions et que vous devriez régler sans attendre. 

En revanche, si le problème vient de votre style de management, considérez cette situation comme une opportunité d’apprentissage qui vous permettra de devenir un meilleur manager, plus conscient de lui-même. Il peut également s’avérer que l’employé a pris une décision sous le coup de l’émotion. Dans ce cas une courte période de réflexion peut être proposée pour lui donner le temps de confirmer qu’il a pris la bonne décision. Si vous pensez qu’une contre-offre pourrait l’aider à changer d’avis, demandez-lui s’il l’envisagerait et ce qu’il rechercherait dans ce cas.  

 

Ne le prenez personnellement

Il est très difficile de se sentir offensé en tant que manager lorsqu’un employé vous quitte. Mais même si l’adage bien connu des ressources humaines selon lequel “les employés ne quittent pas l’entreprise, ils fuient leurs managers” comporte une part de vérité, d’autres facteurs peuvent entrer en ligne de compte et vous devez toujours les étudier avant de conclure que l’employé démissionne en raison de votre style de management.  

Dans tous les cas, la décision de quitter une entreprise est une décision profondément personnelle pour l’individu concerné, les facteurs clés étant souvent très différents d’une démission à l’autre. Ne tirez donc pas de conclusions hâtives sans avoir eu une conversation honnête avec le salarié. 

 

Commencez à rédiger la fiche de poste

Si vous n’avez pas d’autres choix que de recruter un remplaçant, il est important que vous adoptiez une approche réfléchie. Ne vous précipitez pas, mais ne procrastinez pas non plus et ne retardez pas le processus. 

À moins que vos attentes pour le poste vacant soient vraiment les mêmes que lorsque vous avez embauché le collaborateur sortant, la fiche de poste que vous rédigez ne doit pas être une simple version remaniée de l’ancienne. Au contraire, réfléchissez à la manière dont vous pourriez la modifier et l’optimiser pour attirer les meilleurs candidats possibles. Vous pouvez notamment vous demander si certaines qualifications et expériences sont aussi importantes aujourd’hui qu’elles l’étaient lors du dernier recrutement pour ce poste, et si certaines tâches effectuées par l’employé sortant peuvent désormais être assumées par quelqu’un d’autre, voire même abandonnées. 

Communiquez la nouvelle à toute l’équipe et à l’ensemble de l’entreprise, transmettez rapidement l’information au reste de l’équipe et aux RH pour mettre les choses au clair (et éviter les éventuelles rumeurs). Vous devez également informer les principales parties prenantes et les rassurer sur la manière dont elles continueront à être soutenues pendant la période de transition. 

 

Une attitude positive vous aidera à aller de l’avant après une démission

Les salariés quittent parfois leur entreprise, mais cela ne doit pas forcément être synonyme d’échec pour vous, pour votre équipe ou l’entreprise dans son ensemble.  

En effet, il est important pour les managers et les employeurs d’apprendre à mieux gérer les démissions de leurs collaborateurs, car c’est une situation à laquelle toutes les entreprises sont confrontées de temps à autre, et qui pourrait devenir de plus en plus courante à l’avenir.  

Laisser un commenatire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *