Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
#RH & Management du capital humain

4 principales craintes d’un responsable de recrutement en 2023

craintes d'un responsable de recrutement
5/5 - (1 vote)

Les employés doivent être le fer-de-lance du succès d’une entreprise. Il n’y a évidemment rien qui fonctionne sans eux et les dirigeants espèrent de leur part une performance optimale pour avoir des résultats positifs dans l’intérêt de tous.  Un mauvais recrutement peut avoir des conséquences importantes pour votre entreprise, vos équipes, ainsi que pour la personne embauchée. Il est donc tout à fait normal pour le manager d’avoir certaines craintes pendant les recrutements. Voici les 4 craintes d’un responsable de recrutement :

 

Peur des conséquences financières pour l’entreprise

Lorsque l’on évoque les conséquences d’un mauvais recrutement, l’aspect financier demeure souvent la principale crainte des ressources humaines. 

En effet, le coût de recrutement raté peut se révéler particulièrement élevé. En plus des coûts “traditionnels”, liés à la recherche et à la sélection de candidats, des coûts dits “cachés” viennent s’ajouter à l’addition. 

Ces coûts cachés correspondent en fait aux efforts financiers réalisés par l’entreprise pour intégrer et former ses nouveaux collaborateurs, mais aussi pour les rémunérer.  

Autant d’investissements que vous devrez renouveler en cas d’erreur d’appréciation au moment de l’embauche. L’entreprise devra à nouveau investir des fonds pour recommencer le processus de recrutement. 

 

Peur d’une perte de temps considérable

Dans une entreprise, recruter une personne prend du temps. Il faut trouver les bons profils, les recevoir et les intégrer. Ces démarches sont longues en cas de mauvais recrutement, ce temps est doublé puisqu’il faut recommencer le processus de recrutement depuis le début. 

Si cette perte de temps touche initialement les recruteurs, managers ou dirigeants, elle concerne également les équipes en place qui sont, elles aussi, impliquées dans l’intégration et la formation de la nouvelle recrue. Par ailleurs, pendant que l’entreprise perd un temps précieux à recruter, es employés compétents déjà en poste peuvent être tentés de partir pour une structure concurrente. 

 

Un impact sur le moral des équipes

Un mauvais recrutement implique une surcharge de travail pour les équipes déjà en place, qui doivent pallier l’incompétence et/ou le manque d’implication de la nouvelle recrue. À terme, c’est une baisse de motivation des employés qui est à craindre pour l’entreprise. 

 

Une baisse de motivation et de productivité

La plupart des responsables ont peur d’une baisse de productivité au sein de leur entreprise après un mauvais recrutement.  

Et c’est un fait : lorsque vous n’arrivez pas à sélectionner le bon profil pour un poste à pourvoir, c’est toute l’organisation qui en pâtit.  

Les collaborateurs actuels doivent prendre en charge des tâches supplémentaires, et peuvent ainsi voir leur motivation chuter en l’espace de quelques semaines, voire de quelques jours suivant la nature urgente ou non du recrutement.  

Les impacts d’un mauvais recrutement sur les collaborateurs sont nombreux et finissent inévitablement par altérer les performances globales de l’entreprise : chiffre d’affaires dégradé, clients insatisfaits, partenaires mécontents, vous devrez donc veiller à endiguer ces phénomènes en chaîne en cas de mauvais recrutement. 

Le recrutement est un élément qui joue un rôle capital dans une entreprise. En effet, le succès de l’entreprise ne dépend pas uniquement des produits ou des services proposés, l’efficacité du personnel est tout aussi essentielle. C’est pourquoi, il ne faut surtout pas négliger l’importance du recrutement. 

 

Voilà les principales craintes d’un responsable de recrutement et apprenez à les surmonter pour réussir vos processus d’embauche. 

Laisser un commenatire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *