Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
#Info Business

Commerce intra-africain : une hausse de 7,2% en 2023

Notez ce post SVP

Commerce intra-africain : +7,2% en 2023. Selon un rapport de la Banque africaine d’import-export (Afreximbank)Banque africaine d’import-export (Afreximbank), les échanges commerciaux intra-africains ont enregistré une croissance de 7,2 % en 2023, atteignant ainsi 192 milliards de dollars. 

Intitulé “African Trade Report 2024 : Climate Implications of the AfCFTA”, le rapport indique que le commerce intra-régional a représenté 15 % du total des échanges commerciaux du continent durant l’année écoulée, contre 13,6 % en 2022. 

Cette hausse importante masque cependant de fortes disparités entre les sous-régions du continent. En effet, avec 41,4 %, l’Afrique australe reste le principal moteur des échanges commerciaux entre les pays africains, contre 25,7 % pour l’Afrique de l’Ouest, 14,1 % pour l’Afrique de l’Est, 12,4 % pour l’Afrique du Nord et 6,6 % pour l’Afrique centrale. 

Le rapport révèle par ailleurs que la valeur totale des échanges commerciaux intra-régionaux et extra-régionaux de l’Afrique a baissé de 6,3 % en 2023, s’établissant à environ 1300 milliards de dollars. Cela est imputable à plusieurs facteurs ayant freiné la demande mondiale de matières premières et pesé sur les exportations de marchandises du continent, notamment l’escalade des tensions géopolitiques liées à la guerre prolongée en Ukraine et au conflit au Proche-Orient, la persistance de taux d’intérêt élevés et le ralentissement de la croissance économique en Chine et dans plusieurs pays développés. 

Alors que le pétrole représente plus de 36 % de l’ensemble des exportations africaines, la volatilité des prix du brut a négativement impacté les performances commerciales du continent. Ces prix ont en effet chuté à une moyenne de 82,62 dollars le baril en 2023, contre environ 99,82 dollars le baril en 2022. 

L’impact a été ressenti en grande partie par les principaux exportateurs de pétrole comme le Nigeria, l’Angola, la Guinée équatoriale, le Gabon et la Libye. Le Nigeria a, par exemple, subi une baisse de 19,08 % du total de ses échanges commerciaux avec les autres pays du monde en 2023. 

Le rapport montre aussi que les principaux partenaires commerciaux de l’Afrique changent à mesure que les économies asiatiques émergentes deviennent des sources importantes de la demande et de la croissance mondiales. La part de l’Union européenne (UE)(UE) dans les exportations du continent est passée d’une moyenne de 47,8 % au cours des années 90 à 26,8 % durant la décennie 2014-2023. En revanche, la part de l’Asie est passée de 4,5 % durant les années 90 à 26 % au cours de la dernière décennie. 

SUZANNE BATISTA 

Source : Agence Ecofin/Rapport Afreximbank 

Laisser un commenatire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *