Comment réprimander un collaborateur sans tuer le génie en lui

shutterstock_134306543

Aujourd’hui l’insatisfaction généralisée est la chose la mieux partagée dans le milieu professionnel comme dans la vie de tous les jours que ce soit dans la famille ou avec les amis. Nous exprimons de différentes manières nos insatisfactions et mécontentements. Pour les managers d’équipe qui se doivent de manager et de ménager leurs hommes, les satisfaire et se voir satisfaire, la question est constante : Comment allier fermeté et flexibilité, affection et affirmation pour accompagner et aider les gens à progresser et devenir exceptionnel ?

1. Comprenez que l’excès de réprimande tue l’intention première de la réprimande

Dire tous les jours aux gens ce qu’ils ont d’exceptionnel les amènera plus à s’améliorer que le fait qu’ils entendent les mêmes réprimandes tous les jours.  Si vous appréciez ce que les gens ont en eux, ils comprendront plus facilement vos demandes d’amélioration dans les autres aspects de leur travail et de leur vie. Nous sommes très souvent pressés de réprimander nos collaborateurs et nos enfants chaque fois qu’ils font quoi que ce soit qui ne soit pas en phase avec nos attentes. J’ai rencontré la dernière fois une chef d’entreprise qui se plaignait du fait que ses collaborateurs ne travaillaient pas bien et elle ne comprend pas comment les gens n’arrivent pas à être consciencieux au travail. Après maintes questions, on s’est rendu compte qu’à partir d’un moment donné, elle réprimandait systématiquement ses collaborateurs, même devant les clients. Si les gens s’habituent à entendre les mêmes réprimandes (et grondements), elles n’auront plus aucun effet sur eux. Vous imaginez qu’ils se disent en eux ou entre eux : « elle a encore recommencé ». C’est fini pour vous !

BANNIERE LE POUVOIR DE L'INFLUENCE851

Un père de famille avait pris l’habitude de frapper systématiquement son enfant avec un bâton spécial. Il arrêtait en général lorsque l’enfant se met à crier. L’enfant a développé au fur et à mesure de l’insensibilité. Un jour, le père s’est mis à nouveau à le frapper mais après 40 coups, l’enfant ne disait rien…Au père de lui demander : « Tu ne sens rien ? ». L’enfant répondit : « Je suis habitué ».

2. N’amenez pas les gens à s’attendre systématiquement à vos réprimandes

Je pense que dans la plupart des cas où nous faisons des réprimandes, nous sommes mus par de bonnes intentions mais du fait que c’est devenu systématique, les collaborateurs finissent par se braquer. Chaque fois que vous ouvrez la bouche pour parler, votre collaborateur s’attendra à ce que vous lui fassiez des réprimandes. A force d’entendre les réprimandes, ils ne savent plus quoi faire en plus de s’y attendre systématiquement. Nous fabriquons des monstres ainsi sans le savoir.  C’est souvent le résultat contraire que nous obtenons en voulant coûte que coûte changer l’autre ou en voulant le mettre dans notre schéma. Chose drôle on vient s’en prendre après à la personne soit disant que la personne ne fait pas preuve d’ouverture d’esprit ou qu’elle ne veut pas changer ni progresser.

3. L’affrontement devient systématique

Pour ne plus être l’objet des réprimandes, la personne réprimandée s’inscrit dans une logique d’affrontement systématique. Dès que vous ouvrez la bouche que vous ayez raison ou pas, elle est déjà prête à aller à l’affrontement. Si elle se rend compte que vous aviez raison, elle ne le reconnait pas et cherchera un pou dans les cheveux pour démontrer que vous ne faites que voir ce qu’elle fait de mal.

TRAVAILLEZ A LIBRER LE GENIE PLUTOT QUE DE LE TUER LORSQUE VOUS DEVEZ FAIRE DES REPRIMANDES

4. Trouver des moments de vérité

Chaque être a des moments précis où il est réceptif à tout ce que vous lui direz. Les femmes pour obtenir des concessions de leur mari font leur demande au pied du lit parce qu’elles savent que les hommes sont souvent réceptifs à ces lieux et moments. Votre enfant ne viendra vous demander la permission de sortir avec ses amis que lorsque vous êtes en joie et souriant. Ou quand vous revenez du boulot tout content. Et on se laisse aller en ces moments. C’est pratiquement la même chose avec les réprimandes ; il existe des moments de vérité et si vous les saisissez, vous pouvez faire passer tous les messages que vous souhaitez faire passer et la personne vous écoute religieusement sans rien dire. Dans ces cas, avant même la fin de l’entretien, il verra lui-même qu’il est à côté de la plaque.

BANNIERE LE POUVOIR DE L'INFLUENCE papier audio ebook25. Laisser les gens grandir et aller à leur rythme

Nous faisons souvent de la déformation, nous aimons que les gens soient comme nous ou aillent à notre rythme peut être parce que nous avons obtenu du résultat avec notre mode de fonctionnement et nous voulons que les autres suivent nos pas. Les parents tombent souvent dans ces travers. Au regard de leurs expériences et de leurs compréhensions des choses, ils veulent que les enfants aillent dans une direction donnée. Il faut laisser le soin à chacun de décider pour lui (collaborateurs, enfants, amis…) et mettre en place un plan pour les accompagner afin d’être sûr que le résultat sera bon à la fin. En forçant les gens à faire ou devenir ce qu’ils ne veulent pas ou ne peuvent pas, vous vous ferez du mal, vous leur ferez mal et vous ferez mal aux autres membres de l’équipe.

LIRE AUSSI

LE MP3 GRATUIT : Comment les leaders utilisent la méthode des 5 “T” pour gérer les défaillances de leurs collaborateurs

Laissez les gens faire leur école de la vie et de la carrière. Vous êtes pressés d’avoir du résultat, ça se comprend mais ça vient avec le temps. Et pendant que vous êtes pressé, n’oubliez pas comment vous faisiez quand vous étiez à leur place…Ce n’était pas évident. Non ?  Lorsque vous devez manager des gens moins conscients que vous, attendez-vous à ce qu’ils vous énervent de temps en temps et comprenez que c’est ainsi que ça se passe lorsqu’une personne plus consciente des défis attend du résultat de gens moins conscients. N’oubliez pas que vous êtes devenus conscient avec le temps. Ce sera le cas pour eux-aussi.

Vous ne pouvez pas ne pas recadrer vos collaborateurs ou enfants… mais pour être sûr d’avoir du résultat, il faut savoir s’y prendre.  Sachez faire preuve de patience, prenez du recul et surtout assurez-vous d’adopter l’attitude supérieure. Ne soyez pas de ceux qui veulent redresser les autres mais tordent le cou à leur propre leadership en ne sachant pas faire preuve de maturité, de profondeur et de maîtrise de soi.

J’espère avoir été utile. Si vous avez aimé ce post, laissez-moi vos commentaires…Je prendrai le soin de vous répondre…Partagez l’article pour que vos relations en bénéficient (vous leur aurez apporté de la valeur dans leurs efforts pour produire du résultat avec leur équipe) et surtout partagez votre expérience de manager avec nous dans votre commentaire.

Par Marcellin S. GANDONOU

Coach, Auteur et Directeur Général The H&C Group

Related Posts

About The Author

11 Comments

  1. Thomas TETEH
    17 juin 2016
    • Gandonou
      28 juin 2016
  2. Séraphin Kouadio Ehouman
    19 juin 2016
    • Gandonou
      28 juin 2016
  3. TIEN
    19 juin 2016
    • Gandonou
      28 juin 2016
  4. badini
    20 juin 2016
    • Gandonou
      28 juin 2016
  5. Moïse kamba
    19 août 2016
  6. longlack
    10 septembre 2016
  7. Amadou Tounkara
    19 juin 2017

Add Comment