N’est-il pas vrai qu’un manager est un réparateur? Pourquoi faire appel à un manager s’il n’y a pas de défis à relever et tout marche parfaitement? Comme on le dit, lorsque les choses deviennent dures, seuls les durs avancent. Et c’est ce qui fait la particularité des managers à succès. Ils savent intervenir là où il y avait de la contrainte et du chaos et remettre de l’ordre. Et c’est d’ailleurs tout le mérite sinon le seul mérite de la fonction managériale : faire mieux que ce qu’on a vu et ramener l’exception là où il y avait du chaos. Point besoin de s’en plaindre, il faut prendre les taureaux par les cornes.

1.Vous avez le courage d’embrasser le challenge

Lorsque qu’on nous appelle pour prendre en charge un système ou une unité/filiale/division en panne, tout va démarrer avec la capacité à croire que les choses peuvent marcher à nouveau. Si les choses sont au bord du gouffre c’est parce que quelque chose n’a pas marché. Et on peut soit le faire marcher et le remplacer. Considérez vous comme un mécanisme de la performance organisationnelle: soit vous réparez la pièce ou vous remplacer la pièce qui fait défaut. Il y a des choses à mieux faire et il y a des choses à se mettre et des choses à arrêter de faire. Si vous surfez sur ces créneaux, vous allez trouver le bon filon. Mais avant tout, croyez qu’il y a une solution. Si vous pensez qu’il y a une solution, vous la cherchez. Si vous pensez qu’il n’y a rien à faire, comme le commun des mortels, vous allez abandonner. La bonne nouvelle c’est qu’il y a toujours une façon de se tirer d’affaire mais lorsqu’on est au fond du trou.

2. Vous réussissez à savoir ce qui ne marche pas

Un défi identifié est presqu’à moitié relevé surtout si vous avez la compétence pour le traiter. Mais le plus dur c’est de savoir ce qui ne va pas. Avez-vous à faire à des conséquences de mauvais choix stratégiques? Si oui quels sont les mauvais choix en jeu? Sont-ils les seules sources du chaos? La prise en compte des besoins des clients, des bénéficiaires et les adaptations environnementales ont-ils fait défaut? Si oui à quel degré et à quel niveau précisément? Quid du dispositif de production de résultat? Est-il adapté, solide et maîtrisé par l’ensemble des équipes? Quelle est la qualité des relations, des rapports et du climat général avant et après la chute?

Diagnostiquez, collectez les données clé et sortez les statistiques à analyser avec froideur et distance pour savoir exactement là où le bât blesse. Ne vous contentez pas des à priori, des on-dit et ne laissez pas vos émotions et vos opinions personnelles vous aveugler. Allez sur le terrain. Rencontrez vos équipes et vos partenaires et entendez-les de vive voix.

3. Vous savez sur quoi travailler et vous avez les perspectives variées pour savoir vous y prendre

Une fois que vous savez ce qui n’a pas marché, c’est le moment de savoir sur quoi travailler pour recréer les conditions d’excellence par ordre de priorité. Si vous devriez mettre fin aux goulots d’étranglement, sur quoi devriez-vous travailler? Qu’est-ce qui coûte trop cher, n’est pas rentable? Qu’est-ce qui manque de précision, d’incision et de consistance? Ou devriez-vous apporter des ajustements? Quels aspects du système de production de résultats et des processus doivent être corrigés pour faire vite et mieux les choses? Quels sont les projets d’optimisation et de réparation à déployer pour rendre le business plus percutant et plus performant? Ou est-ce que vous pouvez mieux faire et sur quoi devriez-vous agir pour accélérer la croissance, augmenter la rentabilité, assainir les relations, améliorer la satisfaction des clients ou des ayants droit?

4. Vous savez engager et remobiliser les équipes

Une fois que vous avez fait votre diagnostic et avez une stratégie et des plans d’optimisation et de réparation claires pour mettre fin aux goulots d’étranglement et saisir des opportunités de croissance et de performance, il faut être sûr d’avoir vos partenaires divers avec vous et qu’ils vont effectivement collaborer et vous aider dans vos efforts pour relever la direction, la division ou la filiale.

Quelles sont leurs attentes? Qu’est-ce qu’il faut leur faire et leur dire pour les rassurer et avoir leurs collaborations? Quels gestes forts et inédits devriez-vous faire pour asseoir de bonnes bases de collaboration? Qu’est-ce qu’ils ont souhaité avoir depuis longtemps, que vous pouvez donner pour les avoir vraiment engagés et que vos prédécesseurs n’ont pas su donner?

Si vous avez été nommé par une direction générale ou un conseil d’administration, retournez vers eux pour leur expliquer ce que vous avez constaté, ce que cela suppose et impose, vos plans pour améliorer les choses et les ressources et appuis dont vous aurez besoin. Assurez-vous d’avoir leurs bénédictions et dites-leur clairement ce qu’ils auront de positif avec les plans que vous avez en main.

5. Vous déployez les fondamentaux pour faire rédecoller le business avec froideur et application, en toute humilité et avec professionnalisme

Une fois est de redonner de l’espoir et recréer de l’enthousiasme là où il n’y en avait pas. L’autre est de vous assurer de ce que vous vous mettiez sur la liste des gens qui arrivent à délivrer ce qu’ils ont promis. Déployez les projets. Par ordre de priorité si c’est nécessaire. Mobilisez les ressources. Ayez des plannings d’exécution ultra-précis avec un rythme de reporting et d’ajustement qui fasse qu’au fur et à mesure que les jours passent des résultats concrets se collectent et se constatent.

Ne soyez pas vite du défaut de mise en œuvre. Identifiez clairement les aspirations managériales et organisationnelles que vous avez et qui se traduisent en transactions pertinentes quotidiennes et en résultats concrets transformationnels qui donnent un nouveau visage à l’entreprise ou à l’entité.

DEVENEZ UN DG PERFORMANT D’ELITE AVEC LA CERTIFICATION EXECUTIVE LEADERSHIP ET LE PROGRAMME THE NEXT CEO

Hermann H. CAKPO est Coach, Auteur de 48 livres. Il est le co-fondateur de The H&C GROUP et coache des dirigeants des organisations telles que NSIA, Attijari WafaBank, BNP Paribas, Union Africaine, Total, Ecobank, Oryx-Energies, Axa Assurances, Cargill, Société Générale, Orange, MTN, SOS Village d’Enfants, Tigo (Millicom), Heineken, Coopération Allemande (GIZ/KFW/GKW Consult), Programme Alimentaire Mondial, Sight Savers, …. Demandez du coaching ou du conseil à h.cakpo@hcbusiness.com / Whatsapp : +22548910893.

Vous avez aimé? Partager avec vos proches
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •