5 décisions pour se mettre à piloter sa vie et sa carrière
5 décisions pour se mettre à piloter sa vie et sa carrière

5 décisions pour se mettre à piloter sa vie et sa carrière
5/5 - (1 vote)

L’exercice le plus déterminant que j’ai pu faire dans ma vie et dans carrière était de vérifier si je me retrouvais à piloter ma vie et ma carrière ou si je les subissais. Comment savoir si l’on subit sa carrière ou si l’on est en train de piloter sa vie et sa carrière ? En répondant à la question suivante : « Les situations me tombent-elles dessus ou j’obtiens des résultats ? ». La personne qui pilote sa vie et sa carrière vit chaque évènement comme une conséquence de ses choix et des plans ou une opportunité à réaliser ses plans.

Pour beaucoup de gens, les choses sont moins sous notre contrôle. S’ils ont mal dormi hier nuit, c’est parce que les voisins faisaient beaucoup de bruit. Ils ont eu une nuit difficile parce que l’électricité a été coupée. S’ils n’ont pas eu la promotion qu’ils veulent depuis longtemps, c’est parce que les gens ne les aiment pas sur leur lieu de travail. S’ils sont malades, c’est parce que les sorciers tentent de les tuer ou parce que le temps est mauvais. On appelle cela « subir sa vie et sa carrière ».

Les gens qui arrivent à piloter leur vie et leur carrière considèrent les évènements comme du temps favorable pour piloter facilement l’avion de leur vie et de leur carrière ou des turbulences qu’ils doivent gérer avec maestria et sans se plaindre comme un bon pilote d’avion parce qu’en réalité, à la fin de la journée, réussir sa vie, c’est réussir à passer efficacement les différentes turbulences et à saisir les opportunités de vol apaisant.

Avec nos collègues à The H&C Group, nous travaillons à véritablement prendre le contrôle de nos vies et de nos carrières et l’une des choses que nous nous interdisons de faire, c’est de nous plaindre du gouvernement, de nos clients ou de nos fournisseurs, encore moins de nos collègues.

Voici les principes simples qui nous permettent de piloter notre vie et notre carrière sans jamais les subir :

  • On n’a pas des défis de trésorerie, on est devant la réalité qu’on n’a pas vendue et encaissé assez vite pour couvrir ses charges et répondre à ses besoins.
  • La situation n’est pas compliquée, les méthodes que tu utilises jusque-là sont inefficaces
  • Tu n’as pas de problèmes d’argent, tu es paumé… Fais tout pour avoir de l’argent et tu n’auras plus de problèmes d’argent.
  • Tu n’es pas souffrant, tu as négligé de prendre soin de ton corps pendant tout le temps où tu l’utilisais. Tu as mangé des choses incompatibles avec ce que ton corps supporte.
  • Tu n’es pas arrivé en retard à cause des embouteillages, tu n’as pas vite démarré. Quelle que soit la longueur des embouteillages, les gens qui ont quitté assez tôt arrivent toujours à temps ;
  • Le pays ne va pas mal, tu vis mal les choses qui se passent dans le pays… La vérité, c’est que les gens sont en train de fêter actuellement dans le pays qui va mal selon toi.

Vous comprenez ici que tout revient à soi-même. Peut-on vraiment dire que tout revient à soi-même même ? N’y a-t-il pas de choses qui dépendent de notre environnement ? Si les autres étaient corrects et faisaient bien leur travail, les choses ne seraient-elles pas plus faciles pour nous ? Oui bien évidemment ! Maintenant, cette logique suppose que vous subissez votre vie. Puisque vous ne pouvez pas gérer les causes qui sont hors de votre portée, vous ne pouvez que vous en tenir à ce que vous pouvez contrôler. Et voici ce que nous pouvons contrôler : Nos pensées et nos actes.

A partir du moment où nous décidons de piloter notre vie, nous devons nous en tenir à ce que nous pouvons contrôler et arrêter de nous plaindre de ce que nous ne pouvons pas contrôler.

Deux exemples très simples :

  • Un pilote ou commandant d’avion tient essentiellement compte des données de navigation pour savoir ce qu’il doit faire. Il peut aller jusqu’à demander à ses passagers de prier Dieu parce que la situation semble être de sa portée. Mais en tout état de cause, il doit revenir constamment à ce qu’il doit faire pour conduire les passagers et l’équipage à bon port. Il ne laisse pas les turbulences le distraire ni le déstabiliser. Il va se battre contre vents et intempéries pour conduire efficacement son vol.

Dans le cas du pilotage d’avion comme du pilotage de nos vies et de nos carrières, nous pouvons bénéficier d’excellentes conditions favorables et de la bonté de Dieu… Mais nous devons jouer notre propre partition. La plupart des gens qui subissent leur vie, laissent les évènements leur arriver, l’expliquer par Dieu ou la faute des autres, sans s’obliger eux-mêmes à faire ce qu’ils doivent faire pour tirer le meilleur parti possible.

 

  • Depuis hier 15h, il y a eu une panne électrique dans l’immeuble dans lequel je réside à Douala. En fait, ce qui fait qu’il n’y a pas d’électricité dans notre appartement. Nous avons appelé le Gérant qui a sollicité son électricien mais jusque-là nous ne l’avons pas vu. Nous nous sommes contentés de l’appeler et d’insister sans nous plaindre.

Vous vous demandez comment j’arrive à écrire cet article. Et bien, j’ai mis mon ordinateur en charge chez le concierge de l’immeuble toute la nuit pour pouvoir le charger. Je suis à 2h d’autonomie actuellement. Entretemps, j’ai mis mon téléphone en charge. Lorsque l’ordinateur sera déchargé, je vais aller chercher le téléphone pour lire sur l’application de lecture Kindle. Entretemps, je remettrai l’ordinateur en charge. Pour la climatisation, je me suis adapté. En fait, j’ai démarré le sommeil dans le salon en me couchant sur le tapis et en ouvrant la porte… Nous sommes au 5è étage. Pas de risque d’insécurité.

J’aurais pu subir et m’emporter, perdre mon énergie et avoir toutes les raisons de ne pas être en train d’écrire cet article. Mais j’ai décidé de ne pas subir le fait qu’il n’y a pas d’électricité.

Je pense que tout le monde peut arriver à un tel niveau de contrôle. Cela suppose que nous mettions fin aux choses suivantes :

Arrêter de juste vivre

La plupart des gens n’ont pas clairement décidé de donner une destination parfaite et idéale à leur vie. Ils sont nés comme tout le monde, ils sont allés à l’école comme tout le monde. Ils ont eu un diplôme comme tout le monde, ils ont cherché un emploi comme tout le monde et ils se sont mariés et ils ont eu des enfants ensuite une maison. Et pour le reste, ils se plaignent face aux évènements et saisissent les opportunités autant qu’ils peuvent. On appelle cela juste vivre.

Vous devez pouvoir passer à un niveau plus sophistiqué de gestion de votre vie et de votre carrière et vous importez des normes de résultats et des indicateurs de performances claires. Oui je veux avoir des enfants, mais quel type de père ou de mère je veux être ? Oui je veux devenir diplomate mais quel genre de diplomate je veux être et qu’est-ce que j’aurai de différent par rapport aux autres ?

Arrêter d’avoir des excuses et d’être victime de son environnement

Nous aurons toujours des raisons de ne pas faire ce que nous devons absolument faire pour obtenir les résultats dont nous avons besoin. L’environnement ou quelqu’un dans notre entourage en est pour quelque chose. Mais pour vraiment tirer le meilleur parti de sa vie, il faut décider clairement d’exceller. Et de produire du résultat quel que soit ce que les autres vont dire et faire.

Arrêter de faire attention à ce que les autres pensent de soi

Depuis un bon moment maintenant, je n’ai plus peur du « Qu’en dira-t-on ? » parce que ce ne sont pas les gens de mon entourage qui m’indiquent ce que je dois faire. Seuls les résultats que je veux obtenir m’indique ce que je dois faire pour les atteindre. Je peux prendre les conseils quant à la meilleure façon d’atteindre mes résultats. Mais je prête peu d’attention aux gens qui essaient de me dire que je n’y arrive pas ou que je ne vaux rien.

Arrêter de faire ce qu’on peut

Un pilote doit tout faire pour amener son avion au bon atterrissage. La plupart des gens ne savent pas que lorsqu’ils ne font pas tout ce qu’il doit faire pour obtenir du résultat dans les domaines de leur vie où ils doivent en avoir, ils s’éloignent de leur idéal de vie et se disqualifient. Vous ne pouvez pas juste faire ce que vous pouvez. Pour obtenir exactement le résultat que vous voulez, il faut engager massivement et abondamment des actions urgentes, diligentes, pertinentes, consistantes et persistantes jusqu’à finir par réussir.

Arrêter d’attendre le miracle

Vous savez que vous êtes en train de piloter votre vie lorsque vous avez compris depuis un bon bout de temps que « personne ne viendra au secours ». Et que si vous négligez un seul aspect de votre vie et de votre carrière, il attendra et que rien ne s’améliorera. C’est alors que vous comprenez que c’est en embrassant chaque aspect de votre vie et de votre carrière. Comme un chantier urgent et en engageant les actions nécessaires pour en faire un chef d’œuvre que vous ferez de votre vie et de votre carrière un chef d’œuvre.

 

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

5/5 - (1 vote)

A propos de H&C PUBLISHING

Que ce soit à travers nos 90 livres, guides pratiques et ebooks, nos quatre (4) magazines (Impulsion des PME, MonSuccès, Vendeur d’Elite ou encore Le Catalyseur de Performance, nos contenus digitaux avec les appliMobiles H&CMAG, HCBOOK & BOOK4FRENCH, NOUS VOUS APPORTONS LE MEILLEUR DE L’iNFO-PERFORMANCE


NOUS CONTACTER

TELEPHONE


[class^="wpforms-"]
[class^="wpforms-"]