Pourquoi les gens se plaignent-ils souvent de leur employeur ou de l’entreprise ? Parce que lorsqu’on parle de business, la qualité de votre tête n’a pas d’importance. Ce qui importe, c’est votre capacité à saisir les opportunités et à être une opportunité.

En effet, le monde de l’entreprise, c’est vraiment le sauve-qui-peut. Au fait, même si je suis formateur et coach en leadership, je suis assez pragmatique pour savoir que le monde de l’entreprise n’a d’yeux ni pitié pour personne sauf si vous savez vous aligner sur ce qui permet d’y être prospère.

Lorsque je coache les gens sur leurs carrières, je ne les prépare pas à devenir des enfants de cœur. Je les prépare plutôt à être malins au lieu de faire le malin, à être pragmatique au lieu de compter sur les facilités, à être opportuniste au lieu d’atteindre des faveurs. Je leur rappelle surtout qu’il y a des réalités qui font qu’ils risquent  de s’en prendre à leur employeur ou à leur entreprise, alors que c’est plutôt eux qui doivent s’ajuster et se repositionner.

Alors quelles sont ces réalités du monde de l’entreprise qui font que vous avez plus de chances d’être mangé et frustré que d’y être prospère si vous ne faites pas la bonne chose et n’avez pas le bon état d’esprit?

  1. PAS DE PROMOTION CADEAU. Devenez tellement bon que les concurrents de votre employeur cherchent à vous débaucher. La plupart des gens ne se voient offrir des promotions que lorsqu’ils sont en passe d’être débauchés par les concurrents de leurs entreprises. Si personne ne cherche à vous débaucher, votre employeur ne cherchera pas à vous promouvoir –à moins qu’il ait intérêt à le faire.
  2. PAS DE JUSTICE SALARIALE. Soyez tellement bon que vous puissiez négocier votre salaire. Seuls ceux qui sont capables de négocier leurs salaires ont des rémunérations justes. Le nouveau venu qui fait le même job ou moins que vous a su négocier son salaire. Etes-vous capable de négocier le vôtre avec des chances de gagner ?
  3. PAS DE FORMATION CONSTANTE. Investissez dans votre propre formation. Rares sont les entreprises qui forment constamment leurs collaborateurs. Faites partie de ceux qui se donnent les nouvelles capacités qui leur permettent d’exceller mieux que la plupart des gens.
  4. PAS DE DISPONIBILITÉ DES MANAGERS. Soyez la personne à qui on fait la cour. Vous avez l’impression que vos managers ne s’intéressent pas à vous ou ne sont pas disponibles pour vous écouter ? Ont-ils vraiment intérêt ? Si ce n’est pas le cas, faites de sorte qu’ils aient intérêt.
  5. FORTE REDUCTION DES CHARGES. Soyez le type de salarié à qui on est obligé de donner plus de moyens. Est-ce que vos managers ont vraiment intérêt à ne pas couper vos budgets?  Occupez-vous un position si marginale  qu’on peut se permettre de couper vos budgets sans impacter négativement les résultats ?
  6. PAS DE CONSIDERATION. Soyez la personne qu’on est obligé de valoriser. Si vous avez l’impression d’être marginalisé et pas considéré, demandez-vous si vous avez quelque chose de considérable. Le fait de le prétendre ne suffit pas. Vous devez avoir plus que du mérite.
  7. PAS DE RESPONSABILITE CONFIÉE. Réussissez les missions qu’on vous confie avec brio. Les managers sont vraiment pressés et risquent gros à chaque fois qu’ils confient une responsabilité à un collaborateur. Faites de sorte que vos managers puissent se permettre de vous confier des responsabilités sans avoir peur que vous faillissiez. Faites de sorte qu’on puisse compter sur vous.
  8. PAS D’AUGMENTATION SYSTÉMATIQUE DES SALAIRES. Soyez tellement précieux que des augmentations spontanées vous soient proposées. On propose des augmentations à ceux qui risquent d’être débauchés ou que les concurrents sont en train de débaucher. Etes-vous ce type de personne ?
  9. PAS DE CADEAU AUX NON ALIGNÉS. Assurez-vous de vous entendre avec vos supérieurs et les gens qui ont le pouvoir de décision. Si vous êtes l’opposant des gens qui ont le pouvoir, vous allez passer chaque jour des sales quarts d’heure sur votre lieu travail.
  10. PAS GRANDES POSSIBILITES D’EVOLUTION. Dynamisez votre carrière pour obtenir des avancements inédits. Si vous n’évoluez pas, il est possible que vos compétences (nécessaires) n’évoluent pas, que vous êtes statiques dans votre capacité à faire de nouvelles choses et à être utile. Si vous êtes capables de faire de meilleures choses et qu’on ne vous en donne pas l’opportunité, cherchez à devenir un aligné et un allié de vos supérieurs.
  11. PAS DE BUDGET POUR LES PÔLES MARGINAUX. Faites de sorte que le pôle ou l’unité dans laquelle vous bossez soit la priorité de vos dirigeants. Même lorsqu’il n’y a pas de budget, il y a toujours du budget pour certains pôles clés. Faites de sorte les performances de votre pôle en fassent un pôle clé dont on ne peut se permettre de couper les budgets.
  12. PAS DE PITIÉ POUR LES CANARDS BOITEUX ET LES FRAGILES. Ne soyez surtout pas à la traine. Dans l’entreprise du 21è siècle, les gens qui n’arrivent pas à suivre le rythme (ou qui tombent souvent malades) seront tout simplement garés ou mis sur la liste des prochains départs négociés. N’attendez pas que cela vienne vous surprendre.
  13. LICENCIEMENT FACILE DES CONTRE-PERFORMANTS. Soyez des gens dont l’entreprise ne peut se séparer. Si vous n’apportez pas une valeur ajoutée critique à votre entreprise, elle va se séparer très facilement de vous dès la première occasion. Faites de sorte que vous soyez utile ailleurs si votre poste actuel devrait être supprimé.

Par Hermann H. CAKPO
Auteur, Coach & Co-fondateur The H&C GROUP
LINKEDIN @hermanncakpo

Vous avez aimé? Partager avec vos proches
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •