8 poids qui pèsent sur le manager et le fatiguent

/, Croissance Personnelle, Excellence personnelle, Leadership, LEADERSHIP/8 poids qui pèsent sur le manager et le fatiguent

8 poids qui pèsent sur le manager et le fatiguent

L’opportunité de devenir un manager aurait pu être pour les managers l’opportunité de souffler un peu et de ne plus avoir à être dans l’opérationnel. Mais sur le coup, Peter Drucker a raison : « La plupart des gens qui sont promus managers ne le sont pas dans la réalité puisqu’ils se retrouvent en général à faire les mêmes choses que ce qu’ils faisaient avant d’être promus », et avec une surcharge de travail plus grande..

…Et c’est, là même le défi : lorsque le manager se retrouve à faire porter à lui seul le travail devant être fait par toute une équipe, il est essoufflé, souffre et étouffe tous les jours perdant sa joie de vivre…

Cette situation ne fait que se compliquer avec les poids suivants qui lui pèsent dangereusement dessus et le fatiguent à longueur de journée, de semaine et de mois et pendant toute leur carrière pour certains managers…

CLIQUEZ POUR TELECHARGER L’INFOGRAPHIQUE


1. Devoir reprendre le travail fait par un collaborateur

L’un des rôles du manager, c’est de contrôler le travail de ses collaborateurs mais pas de le reprendre à zéro. Autrement, c’est du doublon ! Mais ceci arrive parce que le manager préfère reprendre le travail plutôt que de reprendre la formation.

2. La surcharge physique, intellectuelle et émotionnelle

Faisons simple : lorsque vous êtes physiquement éreinté (pas d’exercices physiques, alimentation peu saine, muscles fragilisés), vous vous énervez à longueur de journée, et essayez à chaque fois les mêmes choses sans chercher de l’aide, sans vous former et vous reformer, vous atteignez le niveau de fatigue physique, émotionnelle et intellectuelle suffisant pour manquer d’énergie et perdre la joie de vivre. Retournez au sport, mangez sainement, apprenez à sourire et à relativiser et demandez de l’aide, mettez-vous à jour !

3. Gérer un collaborateur qui n’a aucune considération pour lui

Et c’est tout simplement un défi d’influence et d’autorité morale. Ceci arrive souvent parce que ce que vous êtes, ce que vous incarnez, ce que vous pouvez et ce que vous allez faire ne fait ni chaud ni froid au collaborateur et ce n’est pas son problème. Pour inverser la tendance, il faudra gagner son respect en se respectant soi-même, en le respectant et en produisant du résultat respectable.

4. Devoir répéter à chaque fois la même chose aux collaborateurs

Le défi avec la répétition verbale, c’est qu’elle tombe sur le coup de la triple règle suivante : 1) Lorsque j’écoute, j’oublie. 2) Lorsque je vois, je me souviens. 3) Lorsque je fais, je comprends. Pour ne pas être fatigué, le manager ne doit pas juste répéter ; il doit faire devant le collaborateur et surtout l’amener à faire pour qu’il comprenne et il le fera désormais lui-même.

5. Trouver une tâche trop délicate pour être déléguée

Lorsque la tâche est délicate, il faut associer assez tôt les collaborateurs pour qu’ils en découvrent la délicatesse, en prennent conscience et apprennent sur le tas avec vous à la gérer. Si vous le faites seul, ils n’apprendront jamais comment le faire et vous continuez de penser que c’est trop délicat pour être délégué.

6. Etre le seul à pouvoir accomplir une tâche

Ce qui veut dire qu’à chaque fois qu’il faudra le faire, il faut que vous soyez là et lorsque les gens n’arrivent pas à le faire ils vont devoir vous attendre. Vous serez obligé de rester dessus jusqu’à tard les soirs et pendant tout le weekend tout simplement parce que vous ne voulez pas lâcher du leste et former vos collaborateurs afin de les rendre capable de le faire aussi.

7. Avoir des collaborateurs qui veulent sa place

Si vous occupez une place qu’une personne désire ardemment occuper, soit il se fait votre élève pour apprendre de vous ou il se fait votre challenger pour vous faire échouer et prendre votre place. En réalité, ce qu’il recherche, c’est de la valorisation et du soutien de votre part. Que faire?  1) Vous lui donnez assez de place pour faire de la co-gestion avec lui. 2) Vous le préparez vraiment à prendre votre place avec décomplexion. 3) Grâce à vos résultats, vous obtenez une place meilleure ailleurs ou dans l’organisation et lui cédez la place. C’est ainsi que vous passez de la cible au mentor !

8. Avoir trop de défis personnels (à la maison)

C’est terrible et challengeant déjà ce qu’un manager peut vivre au travail. Si à cela doit s’ajouter un chaos dans sa vie personnelle (célibat prolongé, divorcé mal digéré, défis relationnels avec les membres de la famille, alcoolisme, tabagisme, maladie chronique), l’addition devient encore plus salée. Il faut un makeover, se faire coacher et se faire accompagner…autrement on essaie de se réfugier dans la travail et les fins de journées deviennent acides.

Nous avons créer le programme LEADERSHIP GAGNANT pour permettre au manager de souffler et de retrouver la joie de vivre, se faciliter la vie et faciliter la vie à ses collaborateurs…Une fois LIVE ATELIER COACHING accompagne le KIT et se déroulera dans votre vie….CLIQUEZ POUR RESERVER VOTRE PLACE

Par | 2018-08-15T18:04:20+00:00 août 15th, 2018|Catégories : Carriere, Croissance Personnelle, Excellence personnelle, Leadership, LEADERSHIP|0 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.