Le challenge Start-ups Ep 4 : Entreprendre à fond : 5 pièges dans lesquels il ne faut pas durer

/, Création d'entreprise, Croissance Personnelle, Entreprise, Le Challenge Startups, PODCAST, SECRETS DE REUSSITE/Le challenge Start-ups Ep 4 : Entreprendre à fond : 5 pièges dans lesquels il ne faut pas durer

Le challenge Start-ups Ep 4 : Entreprendre à fond : 5 pièges dans lesquels il ne faut pas durer

Lorsqu’il est question de lancer sa propre entreprise, il y a 5 pièges dans lesquels la plupart des gens tombent et qui fait qu’ils n’arrivent pas vraiment à oser et à entreprendre à fond pour devenir de vrais créateurs de richesse. C’est ce que nous appellons ici l’entrepreneuriat de surface ou l’entrepreneuriat superciel.

Est-ce ce type d’entrepreneuriat est moins risqué ou plus risqué? En  effet, il est difficile de trancher la question a priori. Le challenge, c’est que parfois, c’est que c’est lorsqu’on refuse de passer en mode Entreprendre à fond qu’on est obligé de tomber dans ces pièges.

LE PIEGE N°1 QUI EMPECHE D’ ENTREPRENDRE A FOND : LE FREE-LANCE

Le freelance est une excellence façon de prendre peu de risque et « être à son propre compte » et ne plus avoir les pressions du « boulot, dodo, métro » et de mener une vie tranquille. Mais à une époque où la plupart des grandes entreprises ne veulent plus forcément avoir des collaborateurs internes, le freelance est tout simplement une autre façon d’être employé par plusieurs entreprises sans avoir les avantages d’un salarié et le bonheur d’entreprendre à fond.

La raison pour laquelle il faille passer à une étape supérieure, c’est parce qu’à un moment donné, vous devenez esclave des opportunités créées par les autres alors que les vrais entrepreneurs sont des créateurs d’opportunités.

2. LE PIEGE N°2 QUI EMPECHE D’ ENTREPRENDRE A FOND : LA CONSULTANCE

Il est considéré à tort comme l’une des formes d’entrepreneuriat les plus lucratifs. Ce qui n’est qu’une illusion parce que s’il est très intéressant d’obtenir des missions et d’être grassement rémunéré, de couvrir ses charges pour plusieurs mois après quelques semaines de mission. Mais vous n’êtes toujours pas à l’origine des créations d’opportunité. Une crise dans votre secteur suffit à faire de vous un « has been ».

A moins de décider d’entreprendre à fond et devenir de grandes entreprises de consultance comme Delloite, McKinsey, Performance Groupe Afrique grâce à une grande capacité d’innovation, d’organisation vous allez devoir vous contenter des miettes et des faveurs qu’on accepte vous faire.

3. LE PIEGE N°3 QUI EMPECHE D’ ENTREPRENDRE A FOND : LA PRESTATION DE SERVICE

Visiblement lorsque vous êtes un prestataire de service : comptable, conseil en communication, concepteur de site web, décorateurs, organisateur d’évènement, prestataires de compagnies aériennes, d’opérateur télécoms, vous êtes plus que jamais dépendant des initiatives des autres. S’ils n’entreprennent rien, vous ne pouvez pas vendre; s’ils ne vous sollicitent pas, vous devez attendre et si vous les solliciter et qu’ils n’ont pas de budget, vous devez attendre à moins d’innover et devenir très créatif et proposer des offres en package qui révolutionnent et animent activement le marché.

Les prestataires de services sont toujours les premiers à être victimes des crises sectorielles et multisectorielles parce qu’ils sont adjacés à un secteur et dépendent de tout ce qui s’y passe de bien ou de mal sans pouvoir vraiment l’influencer.

4. LE PIEGE N°4 QUI EMPECHE D’ ENTREPRENDRE A FOND : LA SOUS-TRAITANCE

Le sous-traitant reste un sous-traitant et dépend étroitement de celui qui lui sous-traite. Les contrats de sous-traitance sont en général de court ou moyen terme et vous pouvez vous retrouver du jour au lendemain sans rien à vous mettre sous la dent parce que celui qui vous sous-traite a fermé porte, a réduit ses commandes ou a tout simplement trouvé un meilleur sous-traitant.

Ne laissez pas cela vous arriver. Utilisez l’innovation pour entreprendre à fond et devenir celui qui sous-traite aux autres.

5. LE PIEGE N°5 QUI EMPECHE D’ ENTREPRENDRE A FOND : LA VENTE DE PRODUITS ET SERVICE A L’ETAT

C’est l’une des formes d’entrepreneuriat les plus volatiles et les plus risqués au monde. Mais comme dans les contrats avec l’Etat les montants sont souvent énormes et parfois la surfacturation améliore les marges, la plupart des gens se font piéger et misent sur les contrats avec l’Etat.

Un changement de régime, une crise macroéconomique, un changement de ministre ou de politique…Et ils se prennent la tête. Imaginez les prestataires de l’Etat grec ou encore de l’Etat Angolais/algérien ou encore de l’Etat tunisien. Imaginez comment ils se sont retrouvés avec la crise grecque, la baisse des coûts du pétrole ou la réduction des dépenses de l’Etat.

Il existe un moyen d’entreprendre à fond et de disposer d’un portefeuille composite et ne pas dépendre du bon vouloir d’un secteur, d’un gros client ou d’une personne continuer d’innover pour devenir un entrepreneur prospère…

Découvrez davantage dans ce podcast avec Hermann H. CAKPO, Marie Béatrice TAHI et Samson E. CAKPO…Cliquez plus haut sur « PLAY » pour écouter ou télécharger.

CLIQUEZ ICI POUR SUIVRE D’AUTRES PODCAST !

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.