5 astuces pour affiner son profil et trouver facilement un emploi au 21è siècle

//5 astuces pour affiner son profil et trouver facilement un emploi au 21è siècle

5 astuces pour affiner son profil et trouver facilement un emploi au 21è siècle

L’un des gros paradoxes de tous les temps, c’est que les écoles et centres de formations sont toujours en retard sur les compétences dont les institutions et organisations ont besoin. Pire encore, le temps que les écoles et centres de formation finissent de former sur la base des compétences dont les institutions et organisations ont besoin, ces dernières ont déjà besoin de nouvelles compétences.

Le 21è siècle a vu l’émergence de nouveaux métiers et tendances au point où même les appellations des postes n’ont absolument rien à avoir avec ce que la plupart des gens ont comme diplômes. Les profils des candidats à l’emploi ne sont plus seulement en inadéquation avec la demande sur le fond mais plus que jamais sur la forme.

  • Lorsqu’une personne a un diplôme en management de la qualité, il se fait appeler « Qualiticien ». C’est ainsi que l’université veut qu’il se fasse appeler. Mais l’entreprise cherche un Quality Assurance Specialist ou encore un Process Improvement Specialist ou un Process Coordinator. Est-ce que cela veut dire qu’il faut désigner son profil en anglais ? Peut-être que « oui ». En fait, lorsque le recruteur va faire des recherches, il n’utilisera pas les « mots clés » de l’université et ou la grande école mais ceux de l’entreprise.
  • Un comptable qui a travaillé pendant 5 ans dans une ONG financée par des bailleurs a certainement dû avoir préparé des budgets, obtenu des fonds, fait le suivi et certainement envoyé des états financiers sur des programmes précis. En fait il doit se faire appeler désormais « Programme & Partnership Accountant ».
  • Beaucoup de gens font un Master en Administration Réseaux ou Base de Données. Mais dans la plupart des entreprises et organisations, on ne cherche pas des administrateurs réseau. On cherche des « IT Support ». Par exemple, MTN va chercher des IT Services & Revenue Assurance Support Specialist.

Et généralement, c’est ce qu’ils mettront dans une annonce ou chercheront sur Linkedin. Celui qui ne formule pas son profil ainsi ou ne se reconnait pas ainsi ou ne sait pas de quoi il s’agit ne saura saisir cette opportunité. Parfois l’entreprise va le recruter sur la base du profil général et lui donner des formations spécifiques ou lui donner le titre. A la différence que celui formule son profil sur la base de ce que les entreprises recherchent et expose sur son CV ou sur son profil LINKEDIN le contenu correspondant augmentera ses chances d’être retenu.

La plupart des gens ont leur profil (général) qu’ils essaient de vendre. Mais ce n’est pas ainsi que cela marche. Il faut partir de l’entreprise pour savoir les demandes disponibles, l’appellation des postes et ensuite tailler son CV sur mesure pour augmenter ses chances d’être sélectionné.

  • Oubliez le diplôme et la formulation de la formation que vous avez suivie.

Demandez-vous : Quel est le profil recherché par les entreprises et institutions ? Quel est le contenu du profil ? Qu’est-ce que j’ai déjà par rapport à ma formation, mes certifications et mes expériences ? Pour ce qui est de mon profil actuel, qu’est-ce que je dois compléter pour mieux répondre aux profils que la plupart des entreprises recherchent ?

Si par exemple, je suis juriste alors que les banques recherchent un juriste des garanties, je dois rechercher une certification ou un stage ou un séminaire complémentaire qui me permet d’optimiser mon profil et répondre mieux à la demande du marché.

  • Connectez-vous à la réalité de l’entreprise et copiez les gens qui arrivent à trouver un emploi.

Les gens qui arrivent à trouver un emploi et obtiennent une promotion suivent des formations spécifiques et passent par des positions précises qui les prédisposent à occuper des postes spécifiques. Et c’est quelque chose que vous pouvez détecter en passant en revue les profils Linkedin de ceux qui ont le type de carrière que vous souhaitez avoir.

Par exemple, celui qui veut devenir CEO d’une entreprise de Télécoms peut passer en revue le profil Linkedin de Freddy Tchalla, CEO MTN Côte d’Ivoire. Vous pouvez voir les formations de base, les séminaires et certificats complémentaires qu’il a utilisés pour avoir un profil compatible avec ses objectifs de carrière. Tout en tenant compte des évolutions, vous pouvez voir ce que vous devez faire pour vous rendre prédisposé à des postes donnés.

  • Fixez-vous des objectifs de carrière et engagez des actions pour avoir un profil en cohérence avec vos objectifs.

On n’accepte pas pour toutes les opportunités d’emploi parce qu’il y a une augmentation de salaire ou une possibilité d’expatriation avec de gros avantages. Il faut vérifier que cela est en harmonie avec ses objectifs de carrière.

En parcourant le profil du Directeur Général du Radisson Blu Bamako, on peut constater comment il a accepté des opportunités en cohérence avec ses objectifs de carrière et comment il s’est arrêté parfois pour suivre des formations complémentaires spécifiques pour passer des positions d’agent de maitrise à cadre et ensuite à des positions de middle et top management.

  • Evitez les anomalies sur votre CV ou dans votre parcours.

Des trous ou des orientations de carrière qui vous éloignent trop de vos objectifs de carrière vont remettre en cause l’adéquation de vos parcours avec les profils que les recruteurs recherchent.

N’oubliez pas qu’on vous demandera pourquoi vous avez quitté votre dernier, pourquoi vous n’avez fait qu’onze (11) mois dans une entreprise, pourquoi vous avez accepté un poste de support administratif pendant 5 ans alors que vous êtes un manager d’exploitation. Assurez-vous de ne pas créer des doutes inutiles dans l’esprit des recruteurs.

  • Gardez les 3 fondamentaux à l’esprit.

Avoir un bon profil au 21è siècle et se faire recruter est une question de « Mots clés », de « contenu » et de « cohérence ». Vous pouvez être au fond qualifié ou capable d’être à la hauteur d’un poste mais si les mots clés de votre profil, le contenu et la cohérence de votre parcours ne sont pas en harmonie avec ce que les recruteurs recherchent, vous aurez du mal à être détecté et sollicité.

Par Hermann H. CAKPO

Hermann H. CAKPO

Herman H. CAKPO est coach et auteur de 42  livres dont « Mettez de l’ordre dans vos finances »,  « Dansez comme un riche», « Maintenant, réalisez votre miracle » ou encore « Mettez, Cassez la Baraque ».

Il est cofondateur deThe H&C Group (www.hcmagazines.com) comprenant 14 entreprises dont H&C MAGAZINES LLC aux Etats-Unis, H&C Magazines CI, H&C au Bénin, au Burkina Faso, au Cameroun, en Côte d’Ivoire, au Sénégal, au Togo, au Gabon, au Ghana, en Guinée Conakry, en République Démocratique du Congo, au Mali, au Niger. The H&C Group est le leader en Afrique de l’Ouest et du Centre pour les Programmes de coaching des dirigeants, les parcours coaching managers et les programmes de développement du leadership. L’Union Africaine, Sanofi, Société Générale Cameroun, MTN, Les Brasseries du Cameroun, Etisalat, Airtel, Total, Nsia Participation (Nsia BANQUE & Nsia Assurance), Saham Assurances, CBAO/Groupe Attijariwafa Bank, BICICI (BNP Paribas), CFAO Motors , CFAO Technologies, Programme Alimentaire Mondial, SOS Village d’Enfants (Afrique de l’Ouest et Centre), Togocel, Togo Telecoms, Diamond, BGFI Bank, Sunu Assurances, L’Africaine des Assurances CI, Alink West Africa, Dubai Ports Dakar, Ecobank, Bayer Crops Science, CCA Banque (Cameroun), Banque Atlantique Togo, Oryx Sénégal, Radisson Blu Bamako font partie de ses nombreux clients corporate…Il offre également des programmes de coaching pour les avocats, notaires, pharmaciens, médecins, architecte, responsables de PME…The H&C Group est l’éditeur des magazines Impulsion des PME et Impulsion de Mon Succès. Plus d’information sur www.hcbusiness.com  et www.hcmagazines.com….

Par | 2017-12-05T00:39:35+00:00 décembre 5th, 2017|Catégories : Carriere|0 commentaire

Laisser un commentaire