33 principes pour développer sa capacité à prendre plus de risques

/, Croissance Personnelle, Leadership, LEADERSHIP/33 principes pour développer sa capacité à prendre plus de risques

33 principes pour développer sa capacité à prendre plus de risques

Avez-vous le goût du risque ou vous avez peur de prendre des risques, ce qui fait que vous ratez souvent des opportunités? L’une des raisons pour lesquelles les gens ont peur de prendre des risques, c’est qu’ils ont peur de tout perdre – jusqu’à ce que tout ce qu’ils ont n’ait plus de la valeur parce qu’ils n’ont pas su prendre les risques nécessaires pour aller de l’avant.

J’ai définitivement compris qu’on ne peut rien réaliser de bon ni de grand si ce n’est pas qu’on est prêt à prendre plus de risque que le commun des mortels. Je suis parti de l’insignifiance et je me rends compte de ce que les exploits et les choses uniques et exceptionnelles que j’arrive à réussir personnellement sont essentiellement liés au fait que j’accepte prendre certains risques qui font trembler le commun des mortels.

Au long du chemin, j’ai appris et appliqué certaines règles, leçons et principes qui au fil du temps m’ont permis d’aiguiser ma facilité à accepter prendre encore plus de risques. J’espère qu’ils vous aideront vous aussi à vous élever intérieurement et développer votre capacité à prendre plus de risque.

Il y  en a que vous trouverez illogiques et risqués. Ce qui normal parce que nous parlons ici de comment renforcer votre capacité à prendre davantage de risque.

  1. Tous les choix sont toujours dangereux surtout le choix de ne pas se mettre en danger. Vous ne saurez jamais si ce que vous refusez de risquer est plus dangereux que là où vous tenez à rester. Mais les aventuriers savent qu’on est en danger partout.
  2. Les bateaux sont plus en sécurité à quai/au port mais les bateaux ne sont pas faits pour rester en paix au port. Ils sont faits pour affronter les vagues. Levez-vous pour affronter les vagues de votre vie car il y a un avenir meilleur qui se cache derrière et qui attend votre mouvement.
  3. L’homme qui a peur de s’aventurer n’a rien à enseigner à celui qui tient à se lancer. Il n’y a que ce dernier qui sache clairement ce qu’il risque s’il ne fait rien. Savez-vous ce que vous risquez en ne faisant rien, en ayant peur de vous aventurer dans ce que vous devez faire ?
  4. L’intelligence pratique, ce qui permet de faire bouger les choses ne provient pas des débateurs, des leaders d’opinions et des intellectuels. Elle est l’œuvre des expérimentateurs. Tous les transformateurs et tous les acteurs de changement qui ont marqué l’histoire ont débuté avec des rêves, des pensées et des actes peu logiques. Osez rentrer dans les illogismes et vos résultats vous feront rentrer dans l’histoire.
  5. Tout ce que les autres considèrent comme étant bête est stratégiquement profitable en quelque chose. Exercez votre altruisme et votre engagement dans la poursuite des réalisations illogiques et vous verrez comment progressivement vous allez sortir du lot.
  6. Lorsque plusieurs personnes ont été victimes de la même chose, ils finissent par tirer des leçons qui ont du sens du point de vue de leurs vécues mais qui sont erronées quand il faut avancer et continuer d’agir pour avoir du résultat. Une fille qui veut se marier ne peut pas écouter les célibataires et divorcées endurcies qui ont abandonné. Elle doit écouter celles qui croient encore au mariage. La même chose est vrai pour l’aventurier qui veut réaliser des choses exceptionnelles, il ne peut pas se permettre d’écouter ni de suivre les gens résignés.
  7. L’homme qui attend d’en être sûr avant de s’aventurer finit toujours par être sûr tardivement – lorsqu’il voit quelqu’un d’autre le réussir. Ne réfléchissez pas par deux fois lorsque vous sentez le besoin de vous engager parce que votre réflexion peut vous faire perdre de l’avance et des opportunités.
  8. Vous n’avez vraiment pas besoin d’avoir peur qu’on trahisse votre confiance parce que c’est l’une des choses qui arrivera si vous avez souvent l’habitude de travailler avec les hommes. A moins de vouloir évoluer seul et tout seul.
  9. Le choix de ne pas prendre de risques et ne pas passer des épreuves est une autre façon de choisir de ne pas réussir. Personne ne peut passer en classe supérieure si elle ne passe pas des examens et personne ne peut avancer dans sa vie si elle ne passe pas des épreuves de la vie.
  10. La vie n’est pas un havre de paix. La vie est un champ de guerre. Vous devez vous préparer et vous battre pour gagner les batailles de la vie autrement vous ne serez jamais en paix. Et quelle est la meilleure façon d’avoir la paix ? Lancer la guerre, lancer des batailles
  11. La seule façon de se rendre capable de résoudre un problème, c’est de se retrouver dedans, vous n’aurez pas un meilleur champ pour tester la qualité de votre préparation. Alors n’ayez pas peur des problèmes. Sautez dans des problèmes parce que c’est dans la résolution des problèmes que la qualité de la vie s’extrait.
  12. Un problème majeur nécessite le même mental qu’un problème mineur donc la menace qui ne doit pas vous faire trembler est celle-ci : « Tu risques d’avoir de gros ennuis ». Petits ennuis ou gros ennuis, ce sont des ennuis. N’aie donc pas peur qu’ils soient gros parce que tu vas trembler et triompher de la même manière.
  13. L’orange ne donne du jus que lorsqu’elle est pressée. De la même manière, un homme ne donne le meilleur de lui-même lorsqu’il est sous pression. Mettez-vous la pression et vous donnerez le meilleur de vous-même.
  14. Un problème que vous fuyez est toujours avec vous parce que vous ne vous êtes pas encore rendu capable de le résoudre. Les gens qui ont des problèmes ce sont ceux qui ont passé leur temps à les fuir jusqu’à se retrouver nez à nez avec leurs problèmes. Les seuls qui ont des surprises désagréables ce sont ceux pour qui trouvent désagréable le fait d’avoir des problèmes
  15. Ceux qui s’apprêtent vraiment passent des examens blancs et jouent des matches amicaux. Donc si tu ne te retrouves pas en train de te battre pour relever des défis, tu n’es pas en train de te préparer et il y a peu de problèmes que tu te prépares à résoudre.
  16. Un match se prépare toujours dans l’arène autrement vous vous attendez à un match facile. Peu de choses vont être faciles dans votre vie et votre carrière. Attendez-vous à prendre plus de risque, à vous défendre plus et à vous battre un peu plus.
  1. Il ne faut pas avoir peur d’échouer. Il faut se battre pour réussir. Le premier est une résignation. Le dernier est la solution pour ne pas échouer.
  2. La plupart des gens qui ont peur d’échouer ne font vraiment rien pour réussir. Au lieu de s’engager pleinement à réussir ils se contentent de ce qu’ils vont échouer pour ne rien faire. En réalité ils ne veulent pas se battre pour réussir
  3. Ne dites pas que vous êtes en train de vous préparer. Vous avez assez de défis à relever, pourquoi faire durer si tant le temps de la préparation. Attaquez vos défis et relevez-les.
  4. Lorsqu’on a des défis on n’a pas besoin de s’apprêter. On les relève. Si vous attendez d’être prêt, c’est parce que vous n’avez pas encore de problèmes.
  5. C’est l’homme qui a résolu beaucoup de problèmes qui résout facilement les problèmes. Si vous n’arrivez pas à résoudre vos problèmes c’est parce que vous ne vous ne challengez pas souvent à devoir affronter vos problèmes et les résoudre
  6. C’est en résolvant des problèmes qu’on s’apprête à les résoudre. Quand en serez-vous capables si vous n’en avez pas ? Si vous n’en avez pas, créez-en en prenant un peu plus de risque
  7. Je ne suis assez prêt veut dire que je ne suis pas encore assez fou. Ce n’est pas parce que vous n’êtes pas prêt que vous ne vous engagez pas. C’est parce que vous tremblez à l’idée de ne pas y arriver.
  8. Ton job n’est pas d’avoir L’unanimité quant à la rectitude de tes méthodes mais d’avoir le mérite d’avoir opéré des changements positifs. Alors focus-toi sur les résultats positifs que tu réalises et laisse parler les gens.
  9. Tout le monde va dire : »Il a fait de grandes choses mais à quel prix ? « . Tu dois savoir que c’est parce qu’ils n’ont pas payé le prix qu’ils en parlent. Laisse parler les gens.
  10. Comme le dit Koffi Olomidé, s’ils parlent de nous, c’est qu’ils n’ont rien à dire d’eux-mêmes. Pourquoi s’en prendre à eux. Ils n’ont rien fait donc ils parlent. Laisse parler les gens.
  11. La critique est le signe que vous êtes en train de casser la baraque et que vous faites trembler vos ennemis, vos concurrents, vos détracteurs, les timorés, les paresseux et les timides.
  12. La plupart des gens sont contents d’être des exemples de moralité irréprochable. La mauvaise nouvelle c’est qu’ils pensent que Dieu s’en préoccupe. Ce qui préoccupe Dieu c’est le salut de l’humanité
  13. Les moralisateurs vivent du mécénat – sauf Mo Ibrahima. Les ONG qui disent qu’elles luttent contre le réchauffement climatique ou les OGM et autres sont financées par les hommes d’affaires qui veulent créer du tort à leurs concurrents. Ne rejoignez pas leurs ligues. Agissez et n’écoutez pas les gens qui battent le pavé et se plaignent sur les chaines de télé. Ils sont des pleureurs professionnels qui vendent leurs services à leurs bailleurs.
  14. Si tes amis ne te critiquent pas, ne te jalousent pas, c’est que tu ne penses rien de mieux, tu n’es rien de mieux, tu ne fais rien de mieux et tu n’as rien de mieux qu’eux.
  15. La seule chose qu’on peut apprécier dans la sagesse du pauvre, c’est qu’il est d’accord pour dire qu’il ne prend pas les mêmes risques que les riches et que c’est pour cela qu’il est pauvre.
  16. Si tu es avec les mêmes amis depuis 5 ans, c’est que tu ne progresses pas (plus vite qu’eux) car un homme qui avance dans sa vie a toujours de meilleurs amis
  17. Si vos amis sont d’accord avec vous… C’est que vous êtes aux mêmes endroits, avez les mêmes objectifs, la même foi, les mêmes habitudes, les mêmes défis et allez aboutir aux mêmes résultats

Bonus 1 : Si c’est vous qui êtes en train de critiquer, c’est simple, vous n’êtes pas aux commandes (de votre destin). Seuls sont qui ont perdu le contrôle de leurs vies passent leur temps à râler sur les autres

Bonus 2 : Si les gens te demandent pourquoi tu n’es pas parfait, demande-leur pourquoi ils n’ont rien fait eux. Ce sont les gens qui n’ont rien fait qui trouvent à dire sur ce que tu fais. En général, ceux qui ont fait quelque chose de mieux vont t’encourager.

Par | 2017-12-05T00:08:12+00:00 décembre 3rd, 2017|Catégories : Carriere, Croissance Personnelle, Leadership, LEADERSHIP|0 commentaire

Laisser un commentaire