7  principes de prise de parole en public réussie  

La prise de parole en public obéit beaucoup plus à des principes fondamentaux que beaucoup de gens ignorent et préfèrent travailler sur d’autres aspects dont l’élocution, le maniement de la langue et l’argumentaire prolifique ou encore la culture générale. Mais pour ce qui est de la prise de parole en public, ce qui compte ce n’est pas qui est le plus éloquent mais qui est le plus impactant bien longtemps après qu’on l’est vu à l’œuvre.

Si vous réussissez à utiliser le beau verbe pour convaincre et que les gens n’y gagnent rien sur la durée, vos belles paroles ne serviront à rien. Par contre les leaders qui respectent des principes précis sont devenus naturellement des experts en prise de parole en public. Voici parmi tant d’autres, les principes qu’ils s’attachent à respecter:

  1. Le principe de la révélation de la personnalité authentique

Si vous faites des exercices pour paraitre en public tel que vous n’êtes pas, vous allez finir par agir, réagir et paraitre tel que vous êtes réellement. Vos tares seront révélées au grand public et vous aurez de moins en moins de gens qui vous écoutent.

Nicolas Sarkozy est très éloquent on le sait mais il est souvent rattrapé par sa personnalité surtout lorsqu’il prend la parole en public et cela lui a beaucoup coûté dans sa carrière politique.

Vous pouvez à nouveau tirer votre épingle du jeu si vous savez utiliser les techniques suivantes :

  • Le partage ou l’aveu des défis personnels pour avoir la compassion et le pardon.
  • La correction préalable de la personnalité pour être vrai et mieux gérer les situations.
  • Le plan de croissance personnelle en leadership afin de relooker votre personnalité et être plus attractif à partir de l’intérieur

Supposons que vous savez que les gens ne vous aiment pas pour vos invectives passées et que vous voulez reprendre du poil de la bête. Procédez comme suit :

« Vous savez sans aucun doute que la chose la plus difficile pour moi, c’est de venir devant vous et vous demandez de faire des choses que nous nous devons tous de réaliser. J’ai eu une expérience personnelle la dernière fois et comme d’habitude, j’étais tenté de faire preuve de négligence. Mais j’ai pensé à notre idéal, à nos valeurs, j’ai pensé aux défis que chacun de nous doit relever pour que nous puissions y arriver. J’ai pensé à l’exemple que je dois incarner. J’ai réussi à tenir bon et je sais qu’avec le temps, je tiendrai bon. Je sais que c’est beaucoup demander que d’attendre de vous le même effort. La seule chose que je puisse dire, c’est que vous aurez toujours ma compréhension et mon soutien ».

Si votre parole n’a pas de valeur à cause de votre personnalité, vous devez procéder à beaucoup d’autodérision (aveu) et mettre en place un plan de relooking de votre leadership et de votre personnalité parce qu’autrement, vous allez être à chaque fois rattrapé par votre personnalité.

  1. Le principe de la prééminence du leadership

Les gens préfèrent la beauté du leadership aux belles paroles du leader. Si vous devez choisir entre des actes forts et la facilité à manier le verbe, vous aurez de la facilité à convaincre si vous choisissez la force de vos actes et de votre leadership.

Soignez votre leadership et votre leadership soignera vos paroles.

Pour ce faire, lorsque vous prenez la parole en public, assurez-vous de :

  • Présenter les résultats
  • Appeler à la mobilisation pour l’amélioration des résultats

Sachez que vous ne pouvez pas demander aux gens de se mobiliser pour les résultats si vous n’êtes pas crédible ou n’avez pas été crédible par le passé. Lorsque vous êtes un leader qui rassure, votre parole rassure davantage.

Si vous savez tenir parole et avez besoin des gens, vous pouvez procéder comme suit :

« Il y a quelques semaines, je me suis présenté à vous pour vous demander une mobilisation pour relever les défis qui étaient les nôtres. Vous avez été au rendez-vous et nous avons pu démontrer de quoi nous sommes capables. Aujourd’hui plus que jamais les enjeux sont encore plus grands et je suis venu m’assurer de ce que lorsque j’avance sur le champ de bataille, je peux compter sur mes grands amis et légionnaires de toujours. Alors, est-ce que je peux compter sur vous ? ».

Sachez que si les gens vous aiment en tant que leader ils suivront ce que vous direz. S’ils ne vous aiment pas, ils ne vous écouteront pas même si vous dites des choses pertinentes.

  1. Le principe de l’authenticité pragmatique

Il est plus facile de convaincre les gens en apparaissant tel qu’on n’est, qu’en essayant de paraitre tel qu’on n’est pas.

Si vous ne voulez pas que les gens finissent par découvrir un jour que vous n’avez jamais été en public tel que vous êtes dans la réalité et dans la normalité, apparaissez tel que vous êtes et s’il y a des choses à corriger dans votre façon de faire et d’être, travaillez votre personnalité en conséquence. Comme le dit Iyanla Vanzant, si vous n’apparaissez pas tel que vous êtes, vous allez amener les gens à aimer qui vous n’êtes pas.

Voici les techniques à utiliser pour réussir à pratiquer l’authenticité pragmatique :

  • L’autodérision pour rire de vous-même par anticipation, ce qui fait que les gens n’auront plus rien à vous reprocher
  • L’authenticité pragmatique pour ne dire que ce que les gens ont besoin de savoir pour croire en vous. Il ne s’agit pas de se déshabiller et ne de pas se faire passer pour ce qu’on n’est pas.
  • La méthode du miroir et de la fenêtre pour assumer lorsque les choses ne se passent pas bien et donner le mérite du résultat à ses équipes, son peuple, l’environnement, et au bon Dieu.

Si vous voulez montrer aux gens que vous n’êtes pas aussi parfait que ce qu’ils pensent dans le but de reconnaitre vos failles – vous faire pardonner, voici une façon de pratiquer l’autodérision :

« Sans vous mentir, j’aurais bien aimé être l’homme le plus parfait du monde que je connaisse. C’est mon combat quotidien – celui que je perds le plus souvent. Je sais qu’il y a des gens ici qui pensent que je suis un Saint. Je voulais sincèrement vous dire que je ne suis pas un Saint et que j’ai mon jardin à cultiver. J’ai été trop loin de vos réalités et de nos réalités. J’ai décidé d’installer mes bureaux au premier étage…Certainement que je ne vais pas vous surveiller…Mais pour vivre avec vous tel que je suis…Et vivre vos réalités afin que vous viviez les miennes avec moi…C’est ainsi me semble-t-il que nous allons faire une vraie famille, nous battre ensemble – les uns pour les autres, pour nos idéaux… »

  1. Le principe de la communion imposée

Si vous venez devant les gens, c’est parce que vous avez besoin…Et vous ne pouvez pas dire que vous n’avez rien de commun.

La première étape importante pour s’assurer d’amener son public à adhérer à son message, c’est de commencer par communier avec lui en mettant l’accent sur ce que vous avez de commun avec eux.  Lorsqu’il est question de convaincre son public (Con-vincer = gagner avec lui), la plupart des gens pensent qu’il faut balancer des arguments qui fassent changer d’avis…Mais en réalité, il s’agit de montrer combien les gens vont gagner avec notre offre. S’ils ne voient pas ce qu’ils vont gagner et surtout que nous voulons les faire gagner, ils ne seront pas convaincus.

Et vous n’avez pas d’autres choix si vous avez besoin d’eux. Vous devez leur montrer à travers votre attitude et votre discours que vous êtes dans le même camp, et que vous avez des défis communs.

Voici quelques techniques à utiliser ici :

  • L’assimilation à son public pour montrer ce qu’on a de commun ;
  • La mention des rêves, défis et opportunités communes pour montrer qu’on est dans le même bateau.

Si vous voulez que les gens vous acceptent facilement, identifiez clairement les points communs que vous avez et mentionnez le plus rapidement possible.

« Nous partageons un destin commun. Vous savez lorsque nos ancêtres ont foulé pour la première fois cette terre, ils se sont retrouvés très rapidement à devoir relever un défi commun. Ils ont scellé une alliance qui a traversé les âges. Par le passé, nous avons su utiliser ces liens et ce destin commun pour travailler autour de nos idéaux communs. Aujourd’hui plus que jamais, nous avons besoin de cette unité qui est devenue, dans une large mesure – le socle de notre survie et de notre prospérité commune.»

  1. Le principe du couloir du coeur

Le langage commun est le couloir du cœur. Si bien que lorsque vous parlez le même langage que les gens, vous vous adressez directement à leur cœur.

Il est plus facile de se faire comprendre par une personne lorsque vous lui parlez sa langue mais il est plus facile de toucher son cœur lorsque vous parlez le même langage. Le langage commun prend plus rapidement le couloir qui mène au cœur que la langue commune…La meilleure façon de se montrer proche des gens pour les avoir avec soi, c’est de toucher des choses qui les concernent pour leur toucher ainsi le cœur.

Quelques techniques pour y arriver:

  • La mention de quelques mots dans la langue de l’auditoire
  • L’étude et l’utilisation du langage de son public…Si vous parlez le même langage que des jeunes en utilisant un langage « branché » vous les convaincrez plus facilement que lorsque vous restez dans votre style de donneur de leçon.

Par exemple :

  • Lorsque Kennedy arrive à Berlin Ouest et qu’il voulait émouvoir le public, il prononça en allemand : « Ich bin ein berliner » (Je suis un berlinois). Il conquiert la foule en quelques minutes
  • Barack Obama a utilisé la même technique dans son discours d’annonce du rapprochement (« réconciliation ») entre Cuba et les Etats-Unis. Il dira en Espagnol : « Todos somos americanos ».
  • Pour votre prochaine intervention, apprenez deux ou trois phrases dans leur langue et utilisez-la.
  • Lorsque vous vous adressez à un public d’homme d’affaires, assurez-vous d’être pragmatique et orienté résultat. Utilisez le diagnostic stratégique. Voici une façon dont un ministre des finances peut habilement s’adresser aux hommes d’affaires par exemple.

« Il va de soi qu’un meilleur effort doit être fait de la part de notre gouvernement pour améliorer durablement le climat des affaires. Les chiffres de l’économie ne sont pas encourageants, il faut l’avouer. Les dernières mesures d’assouplissement de la pression fiscale restent inefficaces. Je suis d’accord avec vous – chers dirigeants d’entreprise présents ici – si nous voulons avoir des entreprises compétitives et relancer la consommation, des efforts supplémentaires devront être faits…Je voudrais mentionner ici : 1) La réduction du niveau actuel de la dette intérieure (L’Etat doit près de 1.400 milliards de FCFA aux entreprises ; 2) il faut une réduction drastique pour soulager les entreprises.  Voilà ce que notre gouvernement s’emploiera à faire les prochaines semaines »

  1. Le principe de désintérêt réciproque

Les gens ne s’intéresseront pas à ce vous avez à faire jusqu’à ce que vous vous intéressez à ce qu’ils ont à dire.

Si vous ne vous intéressez pas aux gens, ils ne verront jamais pourquoi ils devraient s’intéresser à ce que vous avez à dire.

En effet, si vous voulez que les gens vous écoutent, vous devez commencer par leur montrer clairement que ce qui les intéresse vous intéresse et que ce qui les concerne, vous concerne.  Par contre, lorsque votre discours vient montrer à votre auditoire que ce qu’il pense ne vous intéresse pas et que vous vous foutez de ses difficultés, il ne vous écoutera pas.

Pour montrer à votre public que son sort est d’un grand intérêt pour vous, utilisez les techniques suivantes :

  • L’intérêt pour les besoins critiques – s’ils ont des peurs, faites-en vos défis.
  • L’habitude de chercher à comprendre avant de vouloir se faire comprendre – ne venez pas en donneur de leçon.
  • La méthode des 2 A (Affection + Affirmation) – montrez-vous de leur côté et manifestez-leur de la compassion avant de leur demander de comprendre la réalité.
  • La non mention du « MAIS » car le « MAIS » cristallise les dissensions et les oppositions.

Si vous voulez que les gens s’intéressent à ce que vous avez à dire (Affirmation) vous devez commencer par vous intéresser à eux et prendre soin d’eux (Affection). Par exemple, un directeur général qui va rencontrer des ouvriers dont l’usine pourrait être fermée leur dira:

« J’ai appris que les résultats de votre unité de production n’ont pas été à la hauteur des objectifs fixés. La plupart des gens vous diront que c’est parce que vous êtes peut-être des gens qui ne savent pas se battre pour l’organisation. Je voudrais que vous sachiez que pour moi, vous êtes des gens braves. Au moment où je dirigeais cette unité avec vous, j’ai pu me rendre compte de comment vous avez su vous mobiliser. Votre chef d’unité a su à son tour s’y mettre avec vous. Je ne peux pas ignorer ici les difficultés que la région a traversé ainsi que les défis d’approvisionnement. Et cela explique bien que les attentes du directoire n’aient pas été comblées. J’en assume la pleine responsabilité. Vous avez été excellents et disponibles et je sais que je peux continuer de compter sur vous. Vous savez, vous et moi avons une difficulté. Le Directoire menace de fermer l’usine et j’ai été devant eux pour leur expliquer que nous allons travailler ensemble pour relever le défi de rentabiliser à nouveau cette usine. Je voulais juste m’assurer que vous serez devant moi comme je suis derrière vous. Est-ce que je peux compter sur vous ? ».

  1. Le principe de la désuétude du discours reconduit

Un discours prononcé une fois devient désuet si bien qu’il perd en effet lorsque vous le reconduisez une deuxième fois.

Si vous répétez à chaque fois le même refrain, les gens vont finir par se lasser de vous écouter. Même lorsque vous changez d’audience et que vous avez l’impression que c’est la première fois que vous allez être écouté, mettez à jour votre discours et ajouter de nouveaux éléments pour l’améliorer.

Complétez les leçons apprises lors du dernier discours et relookez votre message pour le rendre plus percutant. Pour reconduire l’intérêt, vous devez tout faire, sauf reconduire le même discours. Si rien n’a changé dans votre discours depuis lors, vous ne serez pas en mesure de susciter l’intérêt.

A cet effet, utilisez :

  • Le repackaging ou l’art de conserver le message et relooker le contenu
  • L’ajout des optimisateurs
  • L’ajout d’informations nouvelles

L’une des choses que les formateurs font et les gens ont du mal à les écouter encore et encore, c’est qu’ils mettent les mêmes informations et les mêmes présentations à chaque fois. Ce qui est lassant.

Lorsque vous avez présenté un message une première fois par simple présentation Powerpoint et qu’une nouvelle situation se présente, vous pouvez utiliser un optimisateur tel que les images, la vidéo, la démonstration, la reformulation, l’ajout de statistiques.

« Il y a une question que la plupart des gens se poseront et vous devez pouvoir y répondre : « Qu’est-ce qui a changé depuis la dernière fois ? ». Vous devez pouvoir y répondre afin que les gens ne se disent pas : « C’est toujours le même refrain. Bla ! Bla ! Bla ».

« La dernière fois, je vous ai expliqué pourquoi la situation des réfugiés et Belaobfi était critique et qu’une action est nécessaire. Là maintenant, je peux vous dire que nous sommes plus que jamais dans une situation d’urgence humanitaire. On estime à 2.387 le nombre d’enfants qui meurent chaque jour du fait de la pénurie de nourriture…Et les mois à venir, près de 2 millions de personnes mourront chaque semaine si rien n’est fait ».

Ces rajouts d’informations vont renforcer la pertinence et l’actualité de votre message.

Vous pouvez découvrir 68 autres principes et 92 autres techniques dans le KIT DE LA PRISE DE PAROLE EN PUBLIC conçu pour vous aider à devenir le type de leader que les gens aiment écouter encore et encore. Cliquez ici !

Par Hermann H. CAKPO

Hermann H. CAKPO

Herman H. CAKPO est coach et auteur de 35 livres et a co-fondé The H&C Group (www.hcbusiness.com) comprenant 11 entreprises dont H&C MAGAZINES LLC aux Etats-Unis, H&C Magazines CI, H&C au Bénin, au Burkina Faso, au Cameroun, en Côte d’Ivoire, au Sénégal, au Togo, au Gabon, au Mali. The H&C Group est le leader en Afrique de l’Ouest et du Centre pour les Programmes de coaching des dirigeants, les parcours coaching managers et les programmes de développement du leadership. Société Générale Cameroun, MTN Bénin, Les Brasseries du Cameroun, Total, Nsia Participation (Nsia BANQUE & Nsia Assurance), Saham Assurances, CBAO/Groupe Attijariwafa Bank, BICICI (BNP Paribas), CFAO Motors CI, Programme Alimentaire Mondial, SOS Village d’Enfants (Afrique de l’Ouest et Centre), Togocel, Togo Telecoms, Diamond, BGFI Bank, Sunu Assurances, L’Africaine des Assurances CI, Barold Assurance, Alink West Africa, Dubai Ports Dakar, Ecobank, Bayer Crops Science, CCA Banque (Cameroun), Banque Atlantique Togo, Oryx Sénégal, Radisson Blu Bamako font partie de ses nombreux clients corporate…Il offre également des programmes de coaching pour les avocats, notaires, pharmaciens, médecins, architecte, responsables de PME…The H&C Group est l’éditeur des magazines Impulsion des PME et Impulsion de Mon Succès. Plus d’information sur www.hcbusiness.com 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *