Bâtir une entreprise durable : 12 conditions pour catalyser l’excellence organisationnelle

//Bâtir une entreprise durable : 12 conditions pour catalyser l’excellence organisationnelle

Bâtir une entreprise durable : 12 conditions pour catalyser l’excellence organisationnelle

Il n’a jamais été aussi facile de créer et développer une entreprise qu’au 21è siècle. Il est maintenant facile à n’importe quel manager visionnaire de catalyser l’excellence organisationnelle surtout lorsqu’il sait mettre en place les fondamentaux qui lui permettent de bâtir une entreprise durable, dynamique et à fort potentiel de croissance. Cela suppose dès le départ que les managers comprennent qu’il doit être un architecte. Pour les entrepreneurs et les managers qui tiennent à créer des entreprises durables, il y a une différence entre « amasser de la richesse » et « bâtir une fortune » comme il existe une différence encore plus grande entre « faire les affaires » et « bâtir une affaire ».

Je l’ai appris à mes dépens, il est plus facile d’exceller seul qu’exceller en tant qu’organisation. C’est pour cela que la plupart des managers réduisent l’excellence de leur équipe à leur seule excellence. L’autonomie innovationnelle est le clou de la vraie excellence organisationnelle et entrepreneuriale, le but de tout entrepreneur et manager, c’est de réussir à bâtir une entreprise durable que n’importe qui peut gérer et développer. Pour ce faire, et à mon sens, certaines conditions doivent être remplies et les entreprises qui ont réussi à les remplir ont intégré rapidement le cercle des 500 meilleures entreprises au monde et y sont depuis plusieurs années. Voici les 12 conditions pour catalyser l’excellence organisationnelle durable :

  1. Proposer des valeurs et non des instructions

Les entreprises où les conditions d’excellence sont en place pour catalyser l’excellence organisationnelle sont caractérisées par le fait que les gens n’attendent pas qu’on leur dise ce qu’ils doivent faire. La vision et la mission de l’organisation, ses valeurs et principes fondateurs sont tels que n’importe qui peut décider et agir pourvu qu’il s’assure qu’il est dans le cadre des valeurs fondamentales de l’organisation ou de l’équipe.

Ce qui fait la force des Etats-Unis d’Amérique et qui fait certainement que les dérapages éventuels de Donald Trump peuvent être contenus, c’est qu’il existe des principes directeurs et valeurs solides que personne ne peut se permettre de changer.

Pour un entrepreneur ou un manager qui veut bâtir une entreprise durable, il doit commencer par comprendre que son succès passe par sa capacité à donner aux gens une montre qu’ils peuvent consulter pour voir l’heure qu’il fait ce qui est bon à faire au lieu de leur donner à chaque fois l’heure pour être celui vers qui ils doivent se tourner pour savoir la bonne chose à faire.

  1. Laisser les valeurs diriger et non les hommes

Une fois que vous avez déployé un dispositif institutionnel solide et que la prise en compte des valeurs fondamentales et principes directeurs de l’organisation garantit que toutes les décisions qui rentrent dans le cadre de ces principes et valeurs sont de bonnes décisions, n’importe qui peut alors prévaloir pour peu qu’il respecte lesdits principes et valeurs.

A partir de ce moment, ce n’est plus l’avis de XYZ qui compte, mais la conformité avec les principes de départ peu importe si le premier responsable de l’organisation est d’avis ou pas. Dès lors les institutions deviennent plus fortes que les hommes. C’est alors que les bases capables de catalyser l’excellence organisationnelle commencent à se mettre en place. Ceci est une condition déterminante pour bâtir une entreprise durable.

Lorsqu’on doit faire une chose, la question ne sera plus : « Est-ce que le boss sera d’accord ? » mais plutôt « est-ce conforme à nos principes directeurs et valeurs fondamentales ? ». Le leader dès lors ne va plus exiger qu’on lui voue un respect particulier mais qu’on voue du respect aux principes directeurs et valeurs fondamentales.

  1. Créer une entreprise visionnaire, un environnement d’excellence

Une entreprise visionnaire est le seul type d’entreprise où les conditions pour catalyser l’excellence organisationnelle et bâtir une entreprise durable peuvent rapidement se mettre en place. Cela suppose que les gens qui sont à l’intérieur de l’entreprise veulent vraiment réaliser un grand idéal et ce grand idéal est tellement fort qu’il dépasse les égos.

Il est difficile de ne pas s’entendre et aboutir à la cohésion stratégique et l’alignement fructueux durable lorsque les uns et les autres savent laisser de côté leurs intérêts pour se concentrer à se battre pour un idéal commun. Et les managers à travers leur attitude doivent clairement montrer que l’idéal commun passe avant tout et oriente chaque collaborateur vers cet idéal.

Une fois que les uns et les autres sont prêts à se battre pour cet idéal que les victoires importent plus que les buteurs, c’est alors que l’environnement de l’entreprise va progressivement devenir un environnement d’excellence organisationnelle durable.

  1. Mettre les produits au service de l’entreprise et non l’entreprise au service des produits.

La plupart des gens proposent des produits pour créer une entreprise. Par exemple, « nous sommes dans le secteur de… ». Mais les entreprises qui ont une base architecturale solide durable ne se demandent pas : « Quel produit nous vendons ? ». Elles demandent : 1) Pourquoi nous existons ? Quel est l’idéal que nous poursuivons ? 2) Sachant l’idéal que nous poursuivons, quels produits et services rentrent dans le cadre de cet idéal et de la mission que nous nous sommes donnés ?

De ce fait, l’entreprise n’existe pas pour vendre des produits mais elle vend des produits et services qui lui permettre de réaliser son idéal. Si bien que lorsqu’un produit ou service ne lui permettra pas de réaliser sa vision et sa mission, elle ne le vend pas.

N’oubliez pas que la plupart des gens pensent que la meilleure façon de créer un empire global et bâtir une entreprise durable, c’est d’être dans plusieurs domaines. Mais ce n’est pas ce qui fait la force de HP, Walt Mart, BP, IBM, Sony, 3M, Merck ou encore Johnson & Johnson qui sont des entreprises presque centenaires pour la plupart et qui dominent leur secteur depuis des décennies. Si vous voulez bâtir une entreprise durable, l’entreprise doit être plus forte que ses produits alors, elle pourra faire n’importe quel produit.

  1. Créer une culture de proposition et d’innovation spontanée

J’en parlais avec un entrepreneur qui me demandait comment il peut faire pour bâtir une entreprise durable vu qu’il est le seul à apporter des idées nouvelles. Je lui ai dit que j’ai le même défi au sein de The H&C Group. En ce sens que la plupart des gens qui constituent notre groupe sont de très grands visionnaires en plus d’être très créatifs. Mais la première peur que les gens ont, c’est de savoir s’ils auront la possibilité de rêver et d’exceller pour innover comme ils auraient fait si nous étions seuls chacun de son côté.

Le défi pour nous managers, c’est de nous assurer de ce que nous encouragions non seulement les gens à l’innovation mais que nous les aidions et les rassurions pour qu’ils innovent. Si le manager est le seul à innover, il est en sursis. Maintenant, il doit tout faire pour qu’il soit plus bénéfique et prospère pour les gens d’innover dans le cadre du groupe qu’en dehors du groupe et que les gens soient clairement aider à cet effet.

  1. Encourager les idées bêtes

Un manager qui sait catalyser l’excellence organisationnelle pour bâtir une entreprise durable est celui qui sait partir des idées « bêtes » que les gens proposent, les challenge et leur pose une série de questions les amenant à améliorer progressivement l’idée jusqu’à en faire un chef d’œuvre.

Pour créer les bases de l’excellence organisationnelle et entrepreneuriale, il faut faire de sorte que tout le monde soit la bienvenue pour que les gens veuillent se battre dans le cadre de la réalisation de l’idéal commun. Un manager qui cherche à renforcer la cohésion durable doit se rappeler que le fou parfois est utile au roi, accepter les idées et les dissonances et surtout la discussion franche qui conduisent à accoucher.

  1. Donner la liberté aux techniciens, libérer les idées

Dans une organisation qui veut continuer de prospérer, les créatifs doivent avoir la latitude et la liberté de faire les recherches pour produire les meilleures idées et améliorations de produit possible sans quoi, l’entreprise va progressivement tomber dans la léthargie.

Alors que nous étions à une conférence sur l’innovation entrepreneuriale et comment bâtir une entreprise durable, un expert indien a fait une remarque qui m’a permis de comprendre pourquoi l’innovation est la seule garantie de la croissance durable et qu’il faut l’institutionnaliser pour espérer prospérer durablement : « dans les organisations et pays qui continuent de se développer, les innovateurs qui proposent et apportent de nouvelles choses sont plus célébrés que les conservateurs qui n’apportent rien de nouveaux et qui veulent tout faire pour que ce qu’ils ont toujours pensé et fait continuer de marcher ».

  1. Instituer des mécanismes et bonnes pratiques

Nous nous battons à The H&C Group pour créer les conditions d’excellence et nous nous sommes rendu compte de ce qu’il y a quelques mécanismes clés qui nous permettent de renforcer l’esprit H&C et qui sont progressivement systématisés. Par exemple, pour nous assurer de respecter la valeur « nous sommes ce que nous vendons », nous faisons des formations internes chacun lundi et mercredi matin ; les coaches sont presque forcés d’appliquer ce qu’ils disent ou certaines formations ne leurs sont pas confiées. Nous savons que si nous ne le faisons pas, nous serons des cordonniers mal chaussés.

Instituer des mécanismes suppose que lorsque l’entreprise prône une valeur, qu’il y a des mécanismes et pratiques clés qui permettent de les transformer en système. Ce qui renforce la culture de la performance et de l’excellence et la traduit en réalité, et renforce la capacité à bâtir une entreprise durable. Chez IBM par exemple, le principe les managers viennent de l’intérieur est institutionnalisé par le fait qu’on ne recrute que des débutants…Et le principe, les managers fabriquent des managers est marquée chez DHL par le fait que si un manager doit être promu, il doit avoir présenté son remplaçant qui doit faire ses preuves avant qu’il ne bouge.

N’oubliez pas que la plupart des organisations qui n’ont aucune base durable prônent des valeurs mais il n’existe aucun mécanisme interne solide pour le renforcer.

  1. Fixer des objectifs audacieux et excitants !

En plus d’être une entreprise visionnaire qui veut poursuivre un idéal, les organisations qui arrivent à catalyser l’excellence organisationnelle sont celles-là où l’on a le courage de se battre pour réaliser quelque chose de grand et quelque chose de très grand. Les grandes entreprises de tous les temps sont caractérisées par leur capacité à vouloir réaliser des objectifs outrageusement audacieux. Sans objectifs outrageusement audacieux, sans grandes ambitions, les dirigeants et leurs collaborateurs ont l’impression d’être arrivés, trop tôt, et l’organisation tombe dans la lourdeur.

Comme le dit si bien le fondateur de SalesForces.com, lorsque vous devez recruter, il faut recruter des gens qui ont envie de changer le monde. C’est ce type de personne qu’il faut pour catalyser l’excellence organisationnelle et finir par bâtir une entreprise durable. Mais ce qui manque plus ce sont des dirigeants à la tête d’entreprise qui sont assez ambitieux pour vouloir changer le monde. C’est pour cela que chaque année, des jeunes de 23 ans se lèvent et créent des entreprises qui deviennent milliardaires en moins de 5 ans.

Le manager qui veut devenir un catalyseur d’excellence doit tout faire pour devenir suffisamment ambitieux lui-même et s’entourer de gens ambitieux de manière à créer une entreprise à objectifs outrageusement audacieux.

  1. Donner aux gens le sentiment d’être en train de prendre part à quelque chose de noble et de grandiose

C’est justement lorsqu’on arrive à impacter le monde à travers ce qu’on travaille à faire chaque jour dans une entreprise, que les gens ont le sentiment d’être en train de prendre part à quelque chose de noble et de grandiose.

La pratique du coaching m’apporte chaque jour ce sentiment – rien que le fait de savoir qu’une personne va radicalement trouver l’épanouissement et mieux utiliser ses ressources pour bâtir la vie dont il a toujours rêvé me procure du bonheur. Et c’est ce que nous travaillons à accomplir chaque jour à The H&C Group. L’expérience m’a montré que rien ne remplace ce sentiment dans l’engagement des collaborateurs.

Pour que les collaborateurs restent déterminés et engagés, ils doivent vraiment sentir qu’ils contribuent à quelque chose de très noble et de très grand. N’oubliez pas que tout le monde veut participer à la grande messe.

  1. Diluer le charisme et s’atteler à bâtir l’organisation

Pour bâtir une entreprise durable, un manager qui s’attèle à la bâtir doit s’assurer de ce que le nom de l’organisation porte plus que son nom. Les gens aiment les leaders charismatiques à la tête des grandes organisations. Mais tout leader charismatique doit savoir que de bonnes voire de meilleures choses doivent continuer de se faire même quand il n’est pas ou ne sera plus là.

Pour cela, il doit plutôt s’atteler à solidifier les bases institutionnelles de l’organisation et encrer des valeurs qu’il ne cherchera à vendre sa propre personne. S’il doit se mettre en avant, ce sera beaucoup plus pour faire briller l’organisation que de briller lui-même.

On a certainement connu déjà plusieurs entreprises qui se sont réduites à néant parce que le fondateur n’était plus là. J’ai déjà vu mes entreprises se réduire à rien parce que je n’étais pas là. Maintenant j’ai compris qu’il vaut mieux renforcer l’institution que de bâtir l’entreprise autour des hommes. Les hommes peuvent passer mais l’institution demeure. C’est pour cela qu’il faut renforcer l’institution de sorte que n’importe qui puisse la diriger.

  1. Créer une institution dirigeable par n’importe quel bon manager

C’est le nouveau défi que je me suis lancé : « Comment réussir à créer une entreprise clé en main vendable à n’importe qui et pouvant se déployer dans plusieurs pays sans que je ne sois présent ? ». J’ai bien appris personnellement la leçon. Ceci ne devient possible lorsque nous mettons en place une entreprise avec un système et des mécanismes qui fabriquent des hommes de qualité et qui transforment des hommes moyens en hommes excellents ET que vous vous assurez de ce que la recette est transcrite et peut être utilisée par n’importe qui, qui rentre dans la vision de l’entreprise.

Le but du jeu, c’est de rendre son entreprise vendable sans vraiment opter de la vendre pour ensuite la vendre à chacun de ses managers et les former à faire prospérer de façon autonome. C’est la plus grosse tâche pour créer et bâtir une entreprise durable. Si vous arrivez à le faire, plus personne ne pourra vous arrêter sur le chemin de la prospérité entrepreneuriale durable, une prospérité qui ira au-delà de votre existence sur terre.

Je me suis lancé d’accompagner cette année 15 entrepreneurs à bâtir une entreprise durable à travers notre programme de coaching Excellence entrepreneuriale. Je me réjouis d’avoir aidé en 2016, 5 entrepreneurs à augmenter leur chiffre d’affaire de 75% et plus. Notre équipe (H&C) sera heureuse de vous accompagner si vous voulez vraiment bâtir une entreprise durable, qui prospère sans vous sans que vous ayez besoin d’être au fourre et au moulin. Découvrez le programme Coaching Excellence Entrepreneuriale.

Par Hermann H. CAKPO

Hermann H. CAKPO

Herman H. CAKPO est auteur, coach et co-fondateur de The H&C Group, une entreprise de formation et de coaching basée au Bénin, au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire, au Mali, au Togo, au Sénégal, au Gabon et prochainement au Niger, Cameroun et en Guinée. Il a déjà écrit et publié plus de 25 livres.

Par | 2017-08-30T20:16:01+00:00 février 28th, 2017|Catégories : ENTREPRISE|Mots-clés : , , , , , , |0 commentaire

Laisser un commentaire