7 règles pour réussir avec tout le monde même les personnalités difficiles

/, Croissance Personnelle, Entreprise/7 règles pour réussir avec tout le monde même les personnalités difficiles

7 règles pour réussir avec tout le monde même les personnalités difficiles

La question est récurrente : est-ce qu’il est possible de réussir avec tout le monde ? La plupart des gens vous répondront que certaines personnes sont vraiment invivables et que quel que soit ce que vous allez faire, il vous sera difficile de réussir avec eux. Pour ce que je sais, c’est que « chaque personne qui entre dans notre vie est entrée pour accomplir une mission difficile »(Wayne Dyer). Le fou, des fois, est utile au roi. Oui bien sûr que nous pouvons réussir avec tout le monde surtout lorsque nous savons réveiller et utiliser le meilleur en eux. C’est d’ailleurs un défi du leader et c’est notre capacité à réveiller le meilleur dans les autres qui fait de nous un leader.

  1. Sachez dès le départ qu’ils ne sont pas difficiles avec tout le monde

Je n’ai pas la possibilité de choisir mes hommes me suggérait un manager et c’est vraiment compliqué. Je lui ai répondu : « Qu’est-ce que vous pensez que les leaders font ? Qu’ils prennent des gens excellents pour produire des résultats excellents avec eux ? Non ce n’est pas ce que les leaders font. Ils prennent des gens incapables et réussissent à allumer et à entretenir la flamme de l’excellence en eux ».

Il reprit :  « Mais il y a un minimum de prédisposition pour faire certaines choses dont je ne peux pas mettre n’importe qui dans mon équipe ». J’insistai : « Si vous avez besoin de soldats extraordinaires et engagés, vous devez les fabriquer parce que les soldats extraordinaires et très engagés ne le sont pas dès le départ. On peut tirer la conclusion que les gens mauvais sont mauvais avec tout le monde. Mais ce n’est pas le cas. Il y a au moins une personne avec qui ils s’entendent et à la surprise générale. Vous pouvez être certain si vous savez leur manifester la considération et l’attention que personne ou rarement leur manifeste ».

Le leader réveille le meilleur chez les autres en voyant le meilleur en eux. Et une fois qu’il voit le meilleur en eux, les gens sont touchés et se mettent à vivre et à espérer à nouveau. Vous pouvez être la seule personne avec qui la personne la plus difficile que vous connaissez s’entendent, pour ce faire, il vous vaudra un investissement supérieur à ce que la plupart des gens sont prêts à faire. Il vous faudra du leadership. Et n’oubliez pas que les gens réagissent tels qu’ils sont traités. Si vous les traitez avec respect et amour, ils vous manifesteront du respect et de l’amour et apparaitront moins compliqués.

  1. Appliquez-leur la loi des 1/99%

La loi des 1/99% dit que même lorsqu’une personne a 99% de défauts, il reste toujours en elle quelque 1% de qualité et que le simple fait d’identifier ce 1% de qualité et l’apprécier suffira à l’aimer. N’oubliez pas que les gens sont d’autant plus détestables et méprisables lorsque nous nous concentrons sur leurs défauts. Dans l’autre sens, il est facile de les aimer, de les apprécier et d’être patient avec eux lorsque nous nous concentrons sur leurs qualités.

Au lieu de vouloir qu’une personne présente les qualités que vous vous aimez avant de prêter attention et considération au risque de ne tomber que sur ses défauts, dîtes-vous : « Il doit avoir des qualités et c’est ma responsabilité de les chercher et des les apprécier ».

  1. Concentrez-vous sur leurs qualités et commencez à les apprécier

La plupart des gens que tout le monde déteste ne manque pas de qualités. D’ailleurs, on prend souvent leurs qualités pour des défauts. Si vous voulez vous entendre et réussir avec eux, appréciez cette qualité – que vous la considérez ainsi ou non.

Imaginez que vous êtes face à l’assistante de direction la plus difficile que vous connaissez. Imaginons que vous savez qu’elle est rigoureuse jusqu’au bout. Vous la saluez gentiment. Vous lui dites : « Je suis impressionné par le travail que vous faites ici. Je me demande si jamais j’arriverai à un tel niveau d’application et de dévouement. En tout cas : « Bravo ! ». Je peux vous dire, que même si elle peut le prendre comme une moquerie ou vous remettre à votre place, il reste de fortes chances qu’elles vous répondent gentiment surtout si vous vous montrez sincère. N’oubliez pas que les gens réagissent tel qu’ils sont traités. Si vous les traitez bien, il y a de fortes chances qu’ils réagissent bien.

Vous pouvez participer à nos prochains ateliers LE POUVOIR DE L’INFLUENCE ET LE COACHING DES COLLABORATEURS (CLIQUEZ ICI) ou encore COMMENT CREER DES CONDITIONS D’EXCELLENCE AU SEIN DE SON EQUIPE (CLIQUEZ ICI) à Abidjan, Bamako ? Cotonou, Douala et Lomé. Nous parlerons de comment réussir avec les autres au cours de ces ateliers….CLIQUEZ ICI

Maintenant, si vous connaissez la loi de l’attraction, vous savez que même lorsque vous utilisez une technique comme-là et que vous restez convaincu que la personne difficile va mal réagir, ce ne sera pas une surprise si elle réagit mal. Rien de perdu : vous pouvez vous programmer et reprendre la technique avec la ferme conviction qu’elle réagira bien et elle réagira bien.

  1. Tenez-vous à ce que vous pouvez obtenir d’eux et non ce que vous ne pouvez pas obtenir

Je travaillais un jour avec un parent sur le coaching de ses enfants. Il était impatient que l’un de ses enfants ne présente pas les mêmes qualités que ses autres frères et sœurs. J’ai vu mon père faire preuve de la même impatience avec mon frère cadet avant de comprendre plus tard qu’il est vain de vouloir coûte que coûte chercher chez une personne une qualité qu’elle n’a pas alors qu’elle a déjà des qualités auxquelles nous pouvons nous en tenir.

Si vous avez un enfant, un collaborateur ou un manager qui ne présente pas les mêmes qualités que les autres que vous avez connu ou connaissez, ne forcez pas. Tenez-vous aux qualités qu’ils ont et non aux qualités qu’ils n’ont pas. Tenez-vous à ce que vous pouvez obtenir d’eux et n’exigez pas d’eux ce que vous ne pouvez pas obtenir.

C’est comme cette dame qui s’offusquait de ce que son époux ne soit pas aussi marrant que son père et le trouvait trop sérieux alors qu’il est très brillant, très attentionné et donne à ses enfants le plus grand amour en plus d’être très fidèle. Je lui ai dit que c’est parce qu’elle attendait trop cette qualité de son époux qu’elle n’arrive pas à profiter des autres qualités. Lorsqu’elle a réussi à zoomer sur les vraies qualités de son époux, les deux se sont mis à filer le parfait amour.

Vous pouvez réussir avec tout le monde si vous savez apprécier ce que vous obtenez d’eux au lieu d’exiger d’eux ce que vous ne pouvez peut-être pas obtenir tout de suite.

  1. Intéressez-vous à ce qui les intéresse

Un parent se plaignait de son enfant qui selon lui est devenu difficile et impossible à vivre. A 7 ans, il est presqu’impossible de l’arracher à sa console de jeu. Je demandai au parent : « Quelle est votre solution alors ? ». « J’ai endommagé tout simplement la console de jeu », m’a-t-il répondu. « Vous avez vraiment fait cela ? » ; il reprit : « Je n’avais vraiment pas le choix ».

J’ai commencé à lui dire que c’est dangereux de se mettre entre un enfant et ce qui lui procure du bien. Il fera de vous son « ennemi N°1 ». « Comment vous le savez ? », interrogea-t-il « parce que c’est ce que je suis devenu pour lui. Il ne me parle plus. C’est difficile pour moi ; vous ne pouvez pas imaginer. Un enfant de 7 ans qui refuse de te parler, toi son père ».

Je le comprenais parfaitement. Alors je lui ai suggéré : « Intéressez-vous à ce qui l’intéresse ». Il n’avait pas bien compris alors il demanda des précisions. Je lui dis : « Apprenez à jouer aux jeux vidéos. Apprenez à fond. Ensuite arrangez la console. Ensuite mettez-vous à jouer tout en vous assurant de ce qu’il vous voie jouer. S’il montre de l’intérêt, invitez-le à faire une partie avec lui tout en le laissant vous battre. Faites ceci avec lui jusqu’à 7 fois. La 8è fois, un soir, à 20h, proposez-lui de faire une partie avec lui. Au milieu de la partie, dites-lui : « Tu sais, moi j’ai un rapport que je dois rendre à mon patron demain. Donc je dois aller travailler sur mon ordinateur pour être sûr de le rendre demain matin. Toi aussi, j’imagine que tu dois avoir des devoirs à rendre demain matin. Ou bien ? Que dirais-tu que chacun va faire ses devoirs et on se retrouve dans 1h30 pour jouer encore si on n’a pas sommeil ? ».

Il a suivi la démarche à la lettre, et aujourd’hui, il s’entend à nouveau et parfaitement avec son fils. Si vous combattez ce qu’une personne aime, elle va vous détester à mort et ce ne sera pas une surprise si elle se montre très difficile avec vous. Protégez et entretenez les intérêts des gens, elles vous verront en bien et seront prêts à s’engager à vos côtés.

  1. Utilisez-les comme Guide Emotionnel Personnel

L’on peut prétendre être capacité de donner de l’amour et de l’attention mais nous ne savons pas que nous pouvons donner l’amour que lorsque nous savons travailler sur nous pour réussir avec tout le monde. L’argument que la plupart des gens avancent pour ne pas s’efforcer de devoir travailler à réussir avec tout le monde, c’est qu’il y a certaines personnes par rapport auxquelles, quel que soit ce que vous allez faire, ils se montreront toujours invivables. Comme vous le savez, on peut dire une chose pareille qu’après avoir essayé les 5 astuces précédentes.

Mieux, certaines personnes constituent pour nous des Guides Emotionnels Personnels et viennent tester à quel point nous sommes capables de maitriser et canaliser nos émotions et rester sur constamment sur une note positive. Un peu comme un client difficile vient tester la capacité d’un service à la clientèle à rester irréprochable, le fait d’avoir des personnes invivables et extrêmement compliquées est un test de leadership pour nous. Si nous ne pouvons les gérer, un leader et un coach efficace peut les gérer – ce qui veut dire que nous ne sommes pas un leader et un coach efficace. Défi à nous lancer : Nous devons travailler sur nous-mêmes.

  1. Relevez le défi d’être le leader qui aura fini par réussir avec eux

Vous avez déjà entendu un parent dire : « Je suis dépassé par cet enfant. Je n’en peux plus. Je suis fatigué ». Je voulais vous demander ici si ces propos témoignent d’un aveu d’impuissance ou de leadership. Faudra-t-il le rappeller : « Lorsque les choses deviennent dures, seuls les durs continuent d’avancer ».

Voyez-vous, il n’y a pas des gens ingérables, il n’y a que des gens qu’on n’a pas les outils et les bonnes méthodes pour gérer. Autant se donner les outils et s’approprier les bonnes méthodes. N’oubliez pas que lorsque nous nous désespérons devant certaine situations et abandonnons, par la même occasion, il y a quelqu’un quelque part ou un jour, qui y arrivera. Il s’appelle : un leader. Nous pouvons nous battre pour devenir ce leader.

Réussir avec tout le monde est un défi de leadership. Et seul ceux qui travaillent constamment sur eux-mêmes pour réussir avec tout le monde finissent pas se faire appeler « Leader ». A chacun de nous de voir si cela fait partie de ses objectifs.

Si vous n’avez pas lu mon livre Travaillez sur vous pour les leaders, vous pouvez cliquez ici pour l’acheter.

Vous pouvez participer à nos prochains ateliers LE POUVOIR DE L’INFLUENCE ET LE COACHING DES COLLABORATEURS (CLIQUEZ ICI) ou encore COMMENT CREER DES CONDITIONS D’EXCELLENCE AU SEIN DE SON EQUIPE (CLIQUEZ ICI) à Abidjan, Bamako ? Cotonou, Douala et Lomé. Nous parlerons de comment réussir avec tout le monde et surtout ses collaborateurs de ces ateliers….CLIQUEZ ICI 

Par Hermann H. CAKPO

Hermann H. CAKPO

Herman H. CAKPO est auteur, coach et co-fondateur de The H&C Group, une entreprise de formation et de coaching basée au Bénin, au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire, au Mali, au Togo, au Sénégal, au Gabon et prochainement au Niger, Cameroun et en Guinée. Il a déjà écrit et publié plus de 25 livres.

Par | 2017-08-30T20:18:20+00:00 février 24th, 2017|Catégories : Carriere, Croissance Personnelle, Entreprise|Mots-clés : , , , , , , |4 Commentaires

4 Commentaires

  1. john abraham 26 février 2017 à 20 h 36 min- Répondre

    c’est bon

    • Hermann CAKPO 26 février 2017 à 20 h 56 min- Répondre

      Merci beaucoup. Team H&C

  2. Daniel KIJAJA 23 mars 2017 à 11 h 19 min- Répondre

    Vous faites un tres bon travail,mais comment avoir vos livres en rdc

  3. kouame 25 mai 2017 à 19 h 56 min- Répondre

    Au plaisir de vous relire super article sur la capacité du leader à déceler la potentialité profonde qui existe chez l’autre en le faisant rejaillir sur son être.
    Est leader celui qui à la capacité de motiver,de susciter de l’enthousiasme.
    Merci pour le travail très bien fait.

Laisser un commentaire