4 types de leaders et comment devenir celui qui fait la différence

Il y a plusieurs types de leader. Et c’est à vous de décider du type de leader que vous voulez devenir. Cela déterminera votre résultat et votre capacité d’influence.

Les grands leaders sont des passionnés de résultat. Ils ne sont pas les gens qui prennent juste le pouvoir et vivent le sentiment d’être finalement arrivés. Ils savent clairement qu’ils doivent faire bouger les choses et c’est pour cela qu’ils sont là. Ils savent clairement comment ils doivent faire pour faire bouger les choses. Ils savent qu’ils n’ont pas le droit de dire aux gens : « Vous savez, la situation est plus complexe que ce que nous croyions. Nous aurions aimé avoir de meilleures conditions mais nous avons pu faire ce que nous avons pu faire ». Est-ce vraiment ce que nous voulons entendre de la bouche de nos leaders même si c’est ce qu’on entend en général ? Ce discours est fait pour une catégorie de gens et notre souhait est que vous vous soustrayez à cette ligue de dirigeants qui oublient qu’ils sont là pour produire du résultat. Nous pensons que vous êtes capables de vous concentrer sur le travail que vous avez à faire et mettre la passion nécessaire pour y arriver.

En tant que leader, il est de notre responsabilité de faire concorder nos actes avec nos discours autrement, c’est de la démagogie. Il est de notre responsabilité de savoir que nous sommes là pour produire du résultat. Nous devons devenir un peu plus passionné à faire bouger les choses que nous ne devons nous préoccuper de faire bouger les gens ni d’attaquer les gens. Cela revient à devenir un passionné du résultat et à se conditionner pour se dire constamment : « Je suis ici pour produire du résultat et je ne peux me permettre de me soustraire à cela ». N’oubliez pas qu’il y a quatre (4) sortes de leaders potentiels :

  • Ceux qui voient que les choses s’empirent et passent sans rien faire. Exemple : L’une des cases de l’école du village est en train de s’écrouler. Un groupe de jeunes passent et l’ignorent ou se disent : « Oh, ce n’est pas notre affaire, nous avons n’allons pas/plus à l’école. Ils passent et partent.
  • Ceux qui voient que les choses s’empirent et décrivent ce qu’il faut faire sans rien faire. Exemple : L’une des cases de l’école du village est en train de s’écrouler. Un groupe de jeunes passent et s’exclament : « Ah la la. L’école du village. Hum, c’est vraiment triste ». Ils passent, parlent mais ne font rien. Ils sont des « leaders bavards »
  • Ceux qui voient que les choses s’empirent et accusent ceux qui auraient pu agir. Exemple : L’une des cases de l’école du village est en train de s’écrouler. Un groupe de jeunes passent et s’exclament « « Ah la la. L’école du village. Hum, c’est vraiment triste. Mais alors ils sont où les politiciens qui viennent nous faire des promesses ? Il est où l’Etat ? Ils sont où les parents d’élèves ? Et puis le directeur de l’école là même, que fait-il des frais d’écolage pour laisser la case comme cela ?». Ils passent, parlent, parlent, parlent. Ils vont sur les médias et critiquent et accusent et parfois font des marches mais lorsque les autres ne font rien de concret, eux non plus, ils ne font rien de concret. Ils sont des « leaders accusateurs ».
  • Ceux qui voient que les choses s’empirent et se disent : « Je dois pouvoir y faire quelque chose » et y font vraiment quelque chose. Exemple : L’une des cases de l’école du village est en train de s’écrouler. Un groupe de jeunes passent et s’exclament : « « Ah la la. L’école du village. Hum, c’est vraiment triste. Mais alors ils sont où les politiciens qui viennent nous faire des promesses ? Il est où l’Etat ? Ils sont où les parents d’élèves ? Et puis le directeur de l’école là même, que fait-il des frais d’écolage pour laisser la case comme cela ? ». L’un d’entre eux leur dit : « Hey, les gars, nous n’allons pas juste parler ? Nous n’allons pas juste critiquer ? Nous sommes trois. Ntsugan, tu peux y faire quelque chose. Koffi, tu peux y faire quelque chose. Je peux y faire quelque chose. Nous pouvons y faire quelque chose ». Ils mobilisent les autres jeunes, les ressortissants du village et pendant les congés de pâques suivants, tout le monde met la main à la patte et trois nouvelles salles en bancos sont construites.

Les premiers jeunes sont des « leaders regardeurs ». Ils ne sont mêmes pas spectateurs. Ils ne constituent même pas le fameux douzième homme dans un match de football. Les deuxièmes sont des « leaders bavards ». Ils sont peut-être des spectateurs mais des spectateurs trop passifs qui ne font rien pour impacter le jeu parce qu’ils ne font rien pour se faire entendre. Les troisièmes sont des « leaders  accusateurs ». Ils sont des spectateurs mais ils sont des spectateurs qui ne supportent que lorsque les choses tournent bien et critiquent amèrement lorsque l’équipe ne gagne pas mais ils ne savent pas monter sur le terrain. Ils ne peuvent pas monter sur le terrain. Ils ne peuvent pas faire bouger les choses et, même s’ils le voulaient, ils n’ont pas la passion ni la détermination à faire les choses requises pour les améliorer et pour accélérer la performance.

Les quatrièmes jeunes sont de vrais leaders. La perle rare. Les gens qui savent faire bouger les choses. Ceux dont le monde a besoin. Ceux que nos sociétés attendent pour se développer et ceux qui se sont battus jusque-là pour que les choses s’améliorent.  Et c’est ce type de leader que vous devez travailler à devenir.

Par Hermann H. CAKPO

besoin_coaching

Hermann H. CAKPO

Herman H. CAKPO est auteur, coach et co-fondateur de The H&C Group, une entreprise de formation et de coaching basée au Bénin, au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire, au Mali, au Togo, au Sénégal, au Gabon et prochainement au Niger, Cameroun et en Guinée. Il a déjà écrit et publié plus de 30 livres.

 

Comments

  1. Kourouma Ibrahima Répondre

    J’apprécie sincèrement cette page, je suis guinéens (Conakry)
    Je souhaiterais bénéficier de votre coaching, j’ai du mal à orienter ma personnalité,

  2. TIEMTORE Répondre

    Merci

    • Hermann CAKPO Répondre

      Tout le plaisir est pour nous cher Tiemtore…Team H&C

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *