3 raisons pour pratiquer la gentillesse en 2017

Nous avons souvent  à tort ou à raison assimilé la gentillesse à la faiblesse. Avez-vous déjà entendu un boss dire à un de ses jeunes chefs service ou département « Tu es trop gentil avec eux. Tu dois montrer qui est le chef. Je n’ai pas nommé deux personnes à la tête de cette équipe que je sache ».

Le jeune louveteau sort du bureau du faucon et se dit : »Mince, serais-je aussi faible que ça? D’accord, il faut que je sois fort, il faut que je montre que je suis fort »

L’oncle féodal souffre à l’oreille de son filleul : » Bon sang. Qui commande chez toi au fait ? C’est toi ou ta femme? Dis donc, c’est pas elle qui a payé la dot hein! Montre-toi garçon, colle-lui une rivale…enfin je veux dire dehors ». Et notre gentil monsieur prend ses distances et se transforme en loup à la maison.

Obéissez-vous vraiment aux gens peu gentils

Je l’ai appris à mes dépens et de John C. Maxwell: « Les leaders touchent le cœur avant de commander les bras ». On n’obtient rien de durable des gens en continuant de les mater.

La meilleure façon d’obtenir du résultat de moi, c’est de me montrer que j’ai de la valeur, de se connecter avec moi, de me sensibiliser en toute finesse, de me toucher le cœur. Et je pense que ceci est valable pour beaucoup de gens.

Le mythe du  » trop bon, trop couillon »

Ce n’est pas de la faiblesse que de faire des faveurs. Ne le faites pas pour l’autre. Faites-le pour vous. Faites-le pour manifester votre leadership. Parce que l’excellence est une affaire personnelle. Vous excellez pour vous et vous en portez le nom.

Vous avez été trop gentil en 2016 et en avez subi les revers en 2016 ? Du coup vous avez resserré l’étau en 2016? Vous êtes en train de devenir un loup? Pardonnez mais faites la bonne analyse et restez « VOUS ». Un jeune neveu à moi a dit à sa mère « Maman tu deviens de plus en plus méchante là. Ça ne te fais pas du bien » Qu’est-ce qu’elle peut répondre ? Elle a geint. Elle a serré son petit dans ses bras et a murmuré « Maman continue de t’aimer ».

Nous sommes tous de gros Bébés.

Mon neveu a serré sa mère et fortement en lui murmurant  » Toi aussi tu as besoin d’amour. Tu as besoin que nous soyons gentils avec toi ». Nous sommes tous de gros bébés, nous avons tous besoin d’attention.

Au fait, il n’y a pas de leaders faibles. Il n’y a que des leaders qui ont peur de se montrer faibles. Ce n’est pas de la faiblesse que de  regarder ses collaborateurs comme des gros bébés malgré leurs talents et leurs expériences et de se dire :  « Ils ont besoin de mon attention, de ma compréhension et de ma protection ».

En 2017, considérez chaque personne avec qui vous interagirez comme un gros bébé et dites-vous :  » Il a besoin de mon affection, de mon attention et de ma compréhension. »

Par Hermann H. CAKPO

Hermann H. CAKPO

Herman H. CAKPO est auteur, coach et co-fondateur de The H&C Group, une entreprise de formation et de coaching basée au Bénin, au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire, au Mali, au Togo, au Sénégal, au Gabon et prochainement au Niger, Cameroun et en Guinée. Il a déjà écrit et publié plus de 30 livres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *