4 astuces pour ne pas laisser vos rêves mourir

//4 astuces pour ne pas laisser vos rêves mourir

4 astuces pour ne pas laisser vos rêves mourir

Etre sans rêve, c’est comme finalement ne pas vivre pleinement, parce que rien ne vous fera sauter du lit le matin à part les factures que vous devez payer et vos besoins fondamentaux dans la vie. Même si la grande majorité fonctionne comme cela, je pense que ce ne sera plus votre cas puisque vous lisez cet article. Naturellement une chose est d’avoir des rêves, l’autre chose est de savoir les entretenir, les garder et de finir par les réaliser, parce que bien souvent à votre insu de petites fourmis malignes passent dans votre esprit pour y creuser doucement, sans bruit et finissent par vous faire oublier vos rêves.

Et puisque ce sont des êtres tout petits, vous ne les voyez pas passer, mais ils sont destructeurs comme le passage des sauterelles dans un champ de mil. Eh bien, ce ne sont pas les fourmis qu’on trouve dans les forêts ou dans la nature, mais on parle de ces petites pensées furtives, ces mots qui n’ont l’air de rien mais qui détruisent vos rêves.

  1. Refusez les « OUI MAIS » et les « SI SEULEMENT »

Les fourmis dont nous parlons ici, ce sont nos pensées. Il vous est déjà arrivé d’avoir un joli rêve ou de penser acquérir un bien qui vous fera énormément plaisir, et qu’ensuite vous vous dites «  oui mais » ou « si seulement ». Il y a une pensée qui dit que tout le monde a de belles idées sous la douche, mais très peu les réalisent. Vous savez pourquoi ? Parce que dès que nous sortons de la douche les petites fourmis commencent le travail de fossoyeur. Avez-vous remarquez que vous avez de très belles idées à la douche le matin ? Pour d’autres c’est lorsqu’ils sont aux toilettes, pour certains c’est lorsqu’ils sont en mouvement ou en déplacement (comme mon cas par exemple), d’autres encore c’est pendant les moments de silence….Généralement lorsque ces moments sont coupés ou nous revenons à nos diverses occupations, nous commençons par relativiser avec des critères réalistes et des statistiques d’experts, tout ce que nous avons visualisé. En procédant ainsi, nous confirmons ce que Joyce Meyer dit des chrétiens en les qualifiants de fanatiques du dimanche matin et de réaliste du lundi matin. Ils croient profondément en Dieu le dimanche, le jour du seigneur surtout après une bonne prêche. Ensuite ils deviennent les réalistes du lundi qui pensent que la vie est plus compliquée que ce que le prêtre ou le pasteur a dit le dimanche. Ou encore que la vraie vie est différente de ce que le pasteur croit. En effet, tout ceci nous arrive à cause des petites fourmis qui creusent nos rêves et espoirs.

Vous venez de passer devant le showroom d’un concessionnaire de voiture et vous avez aperçu exactement la voiture de vos rêves, comme vous l’avez toujours imaginé. Vous vous laissez emporter quelques instants dans vos pensées, en vous imaginant au volant dans vos beaux habits avec sur le siège passager le plus bel homme ou la plus belle femme du monde, ou avec les enfants allant faire un pique-nique dans un Lodge… Ensuite vous descendez de votre nuage, vous soupirez et vous vous enfoncez dans de multiples conceptions et questions. Vous vous dites : « si seulement » j’avais l’argent ? Combien d’années de cotisations me faudrait-il faire pour m’acquérir une telle voiture ? Il y a des objectifs plus importants à réaliser qu’une simple voiture « Oui mais » il ne suffit pas d’être dans une belle voiture, comment pourrai-je l’entretenir?

On encore on vient vous proposer la belle affaire de votre vie qui vous permettra de devenir riche et de gagner votre autonomie financière. Dans un court instant, vous vous imaginez entrain de voyager à travers le monde, avec des opportunités de partenariat fructueux, et des contrats de plusieurs millions que vous signez dans des hôtels luxueux. Et lorsque vous sortez de votre imagination, vous soupirez et vous dites « si seulement » j’avais les moyens ? « Si seulement » je suis capable de faire ça, ou encore tout cela est beau «  mais » je ne suis pas aussi intelligent que les autres…

Vous me direz que c’est normal de se poser des questions non ? Oui en partie mais je vous propose de procéder autrement.

  1. Que votre esprit commence par dire OUI et accepter le principe VOUS POUVEZ ET AVEZ DROIT

Je vous donne mon exemple. Il y a une voiture que je convoite personnellement depuis peu. J’avais bien identifié un modèle du constructeur que je souhaite, mais j’ai très vite oublié. Mais tout dernièrement, j’ai commencé à repenser au modèle à telle enseigne que j’ai même eu la grâce de me mettre au volant de la voiture dans des conditions inexplicables. J’ai pu ainsi goûter au plaisir de conduire cette voiture et je m’y suis senti tellement bien que mon envie d’autrefois de posséder cette voiture, reprit le dessus. Et depuis lors, je la ressasse dans mes pensées et je l’aperçois de plus en plus dans la circulation, mon esprit s’est donc concentré sur ladite voiture. Mais les fourmis ont failli me faire oublier mon rêve d’acquérir cette voiture. Après qu’on m’ait donné le prix de la voiture, un prix qui s’avère être le double de celui que je pensais, les fourmis (les pensées négatives) voulaient prendre le relais. Je me demandai, si cette voiture n’était pas chère, si l’acheter était réaliste, s’il ne fallait pas utiliser ce montant à d’autres fins ou encore s’il ne vaudrait pas mieux acheter un autre modèle de voiture ? Je me suis surpris entrain de ne plus me voir avec la voiture, en tout cas pas de si tôt. Mais j’ai refusé aux fourmis de piquer mon rêve en commençant par dire OUI, par accepter d’abord que je la mérite. J’AI VALIDÉ DANS MON ESPRIT QUE JE LA MERITE, CETTE VOITURE. Et que je la veux, et laisser ainsi toutes les possibilités ouvertes.

Ce que vous devez commencer par faire lorsque vous avez un rêve et que techniquement vous ne pouvez pas encore réaliser, c’est de DIRE D’ABORD OUI à la nature et accepter le principe que vous pouvez et que vous méritez. Nous laissons les fourmis prendre le dessus lorsque nous ne voyons qu’une seule façon de réaliser un rêve, or il y a mille et une manière par lesquelles un rêve peut devenir une réalité. Si dans mon exemple que je viens de mentionner, je ne vois que moi-même en train de débourser de l’argent pour acheter cette voiture, naturellement je laisserais les fourmis creuser, piquer le rêve et le détruire. Et j’exclurais ainsi une autre possibilité de l’avoir, qui peut être un don ou un cadeau d’un client satisfait par exemple. Quelque soit le rêve que vous voulez réaliser et qui vous tient vraiment à cœur, même si vous n’avez pas pour l’instant les moyens de le réaliser, commencez par dire oui au fait que vous avez le droit et méritez de le réaliser. Validez d’abord le principe dans votre esprit, parce que votre réalité d’aujourd’hui n’est pas forcément la vérité. Ne fermez pas la porte à toutes les possibilités en disant non.

  1. Comprenez que votre réalité n’est pas la vérité

Si vous vous arrêtez à ce dont vous êtes capable aujourd’hui pour rêver, vous risquez de ne pas aller loin, et de toute façon vous n’avez pas de rêves. Parce que les rêves sont toujours une projection et ne doivent pas tenir compte des limites et des empêchements d’aujourd’hui. Certains diront :

  • Ma réalité, c’est que je n’ai pas de travail, je ne vois pas comment je peux m’offrir tout ce dont je rêve, je n’arrive même pas encore à subvenir correctement à mes besoins d’aujourd’hui et à ceux des miens. Je préfère voir clair d’abord ;
  • Je ne suis pas en couple, tous ceux sur qui je tombe veulent juste profiter de moi, prendre du plaisir ou pour certains c’est mon argent qui les intéresse, et je prends de l’âge. Je ne vois pas comment je peux quand même rêver d’un couple et d’une famille. Ce ne sont pas des choses faites pour moi ;
  • J’ai plein de prêts sur mon salaire, comment je peux imaginer quitter mon poste et penser créer une entreprise. Comment paierais-je mes dettes, alors que pour une entreprise il faut investir et c’est beaucoup de risques. Je pense que c’est mieux pour moi de gérer doucement avec mon salaire le temps que les choses s’arrangent ;
  • Jusqu’alors tout ce que j’entreprends à titre personnel ne marche pas. J’aimerais bien essayer de nouvelles choses mais je ne vois pas ce qui sera différent des fois passées ;

On peut multiplier les exemples. Lorsqu’on voit ces exemples avec nos yeux de cartésiens et de Thomas, on ne voit pas d’issues. Mais honnêtement qu’est-ce que nous savons de demain ? Savons-nous vraiment de quoi demain est fait ? De ce qui va réellement se passer ? N’avez-vous pas remarqué pleins de bonnes choses se produire dans votre vie sans qu’aucun effort n’ait été fourni de votre part ? On vous a appelé pour une opportunité de travail ou d’affaires sans que vous ne sachiez comment cela est arrivé ? Vous avez parlé de miracles n’est-ce pas ? Même si vous n’avez pas les moyens, commencez par accepter vos rêves et laisser le reste suivre son cours comme nous le suggère Deepak CHOPAK qui parle de la loi du moindre effort. Parfois vous avez juste à émettre vos vœux et laisser les choses se produire d’elles-mêmes. Voici ce que Jack Canfield aussi a dit à ce sujet « Ne censurez pas vos rêves ou votre vision par des détails pratiques ou des probabilités. Vous n’avez pas besoin de connaître chacune des étapes nécessaires pour réaliser vos buts. Vous n’avez qu’à décider ce que vous voulez. Sachez que vous le méritez. Croyez que vous pouvez l’obtenir, puis libérez ce rêve et laissez-le aller. Ouvrez-vous aux infinies possibilités. Observez les miracles qui se produisent. »

  1. Recréez la liste des rêves que les fourmis ont détruits

Vous savez comment lutter contre les fourmis pour ne pas les laisser fossoyer vos rêves. Mais comment procéder pour les anciens rêves que vous avez justement abandonnés à cause des « OUI MAIS » et des « SI SEULEMENT » ? Voici une suggestion d’action.

Vous n’avez plus le droit aujourd’hui de laisser vos rêves aux petites fourmis. S’il vous plait ne le faites plus, vous imaginez tous les rêves qui auraient pu s’envoler si tout le monde avait laissé les fourmis les creuser ? Arrêtons d’enterrer nos rêves, de toutes les façons les cimetières n’en feront aucune utilisation. A la réalisation de vos rêves pour 2017 !

Par GANDONOU S. Marcellin

 

 

 

 

 

Coach, Auteur et Directeur Général The H&C Group

Par | 2017-08-30T20:43:57+00:00 décembre 24th, 2016|Catégories : Croissance Personnelle|Mots-clés : , , , |0 commentaire

Laisser un commentaire