21 raisons pour remettre Dieu au cœur de votre vie (je respecte votre différence)

raisons-remettre-Dieu

Je respecte votre identité et votre différence. Ceci est valable pour ceux qui cherchent Dieu et veulent Lui dire tous les jours : « Parle Seigneur, ton serviteur écoute ». Dans ce 62ème posts sur mon blog, je viens partager avec vous des principes que certains jugeraient personnels et délicats. C’est cela le blogging : s’exprimer. Tout en respectant votre opinion et votre orientation, au cas où Dieu serait une source potentielle d’espérance pour vous, voici 21 raisons pour lesquelles vous devez absolument Le remettre au cœur de votre vie.

 1) Vous voulez des réponses immédiates, Dieu est cheminement

Pourquoi Dieu ne répond pas? Pourquoi Dieu ne voit pas que j’ai besoin de lui? Pourquoi mes détracteurs y arrivent si facilement et moi je dois mettre tout ce temps? Et progressivement, on préfère aller là où ça se passe vite, là où il y a des réponses clé en main. Dieu a des réponses pour vous Lui-aussi sauf qu’Il veut faire le chemin avec vous, vous donnant les réponses au moment où vous êtes à même de les comprendre le mieux. Il vous laisse le temps de la maturité pour comprendre l’unicité de son action et de sa nature. Préparez-vous à faire le chemin avec Lui car après tous les détours vous aller avoir besoin d’un recours.

 2) Vous cherchez de la satisfaction, Dieu est amour

« Son amour me suffit » disait la religieuse pieuse. Nous recherchons constamment de la satisfaction et devenons tout tristes lorsque les merveilles ne se manifestent pas. La plupart des gens qui croient encore en Dieu, ne se souviennent de l’invoquer que lorsqu’ils ont un besoin à satisfaire et ne le célèbrent que lorsqu’Il les comble. Quand nous pouvons avoir les satisfactions ailleurs, nous pensons que nous n’avons plus besoin de Dieu. Nous ne le célébrons plus lorsqu’Il ne comble pas nos besoins aussi vite et aussi bien que nous le voulons. Mais l’Amour de Dieu est une satisfaction inépuisable. Que vous soyez dans le bonheur ou le malheur vous devez savoir que Dieu vous aime. Une chose qui devrait suffire à quiconque et qui suffit aux gens de Dieu.

 3) Vous voyez des hommes, Dieu se manifeste 

besoin_coaching

 J’ai été avec des religieux et au départ comme la plupart des gens, je croyais qu’ils étaient des Saints. Au lieu de déchanter, j’ai compris assez tôt qu’ils n’étaient pas des Saints. Ils disent peut-être parfois des choses qui ne tiennent pas la route mais à chaque fois que je les écoute, je me pose constamment la question suivante : « Qu’est ce que Dieu est entrain de me dire à travers ce prêtre? ». Depuis lors, plus aucune homélie ne m’ennuie ni ne m’énerve. D’ailleurs le culte du dimanche n’est pas un spectacle, il est méditation me semble t-il, c’est un culte dédié à Dieu et il n’y a que lui qui puisse s’en plaindre s’il n’est pas agréable. Je ne viens pas au culte pour me sentir heureux. Je viens pour rendre grâce pour les merveilles passées, en cours et futurs. Ce n’est pas un concert des Beatles ! C’est une action de grâce ! Action de grâce pour l’amour de Dieu quelle que soit ma situation !

 4) Vous voulez des hommes parfaits, Dieu Seul est Perfection

Nous sommes souvent choqués lorsque les gens qui se réclament de Dieu sont ceux qui commettent les aberrations les plus inacceptables. Nous les avions tellement pris pour des Saints au point où nous sommes désolés de voir qu’ils sont loin de ce dont ils doivent être les premiers garants. Mais ce que nous oublions, c’est qu’ils ne peuvent pas être parfaits. Sachons qu’il n’y a que Dieu qui soit parfait. Et pendant que nous nous y sommes, nous ne devons laisser la chute de qui que ce soit causer notre chute. Si vous êtes choqué, n’acceptez pas de tomber à cause de la chute de celui qui est devant vous. « Si tu te décourages, le jour où tout va mal, tu as vraiment peu de valeur » (Livre des Proverbes).

 5)  Vous êtes fort, Dieu le sait et ça ne change pas ce qu’Il est

Nous avons vite fait de nous prendre pour des gens invulnérables et invincibles lorsque nous atteignons des exploits. Nous nous mettons  à nous assimiler à Dieu. Ils ont dit que nous sommes des dieux et ils ont certainement raison mais le fait que nous soyons extraordinaires ne rend pas Dieu moins fort ni moins puissant. L’expression de notre puissance ne rend pas Dieu moins digne de Gloire. C’est vrai que nous avons nos raisons de faire abstraction de DIEU lorsque nous en arrivons à réaliser des exploits qui émerveillent. Mais la question à se poser est de savoir si cela rend DIEU moins merveilleux.

 6) Vous trouvez la joie dans vos réalisations, vient la tristesse quand tout se vide

Le moment le plus difficile dans la vie des stars et des riches c’est que leur satisfaction et leur joie de vivre ne découle que de leurs réalisations éphémères. Il arrive des soirs où un vide se crée autour d’eux et ils ont soif de quelqu’un qui les aime et les comprenne mieux que les hommes et les fans qui les admirent certes mais qui conditionnent leur amour par la  continuité de leurs exploits. Ils ne veulent pas parler aux journalistes qui vont encore écrire des énormités sur eux tout à l’heure sur leur blogs. Ils ont envie d’être seuls, seuls avec DIEU peut-être. Celui-ci est-Il trop loin? La drogue, le sexe et l’alcool s’invite ? N’attendez pas d’en arriver là avant de chercher et trouver DIEU.

 7) Vous voulez de la manifestation, Dieu est Présent

 Pourquoi Il ne me parle pas? Pourquoi Il est si loin? Ne voit-Il pas tout ce qui m’arrive? Nous voulons que DIEU se manifeste fort et resplendissant au milieu de nos troubles. Nous voulons une lumière blanche et une grande voix qui nous parle derrière. Quand les choses ne se passent pas ainsi nous concluons que ce DIEU ne viendra pas, qu’Il ne viendra jamais et que d’ailleurs Il n’est pas présent. Si DIEU était notre création, Il se manifesterait homme nous l’aurions aimé. Mais il se trouve que ses chemins ne sont pas nos chemins. Pendant ce temps DIEU est présent. Il est toujours là avant, maintenant et après. Il est Eternel dans son amour et dans sa présence.

 8) Vous en voulez aux religieux, Dieu pardonne à tous 

 J’ai écouté un ancien enfant de cœur la dernière fois. Je peux vous dire qu’il n’a plus un cœur d’enfant. Il était plein de haine, de haine envers les prêtres. J’ai écouté avec disponibilité les manigances dont il a été témoin. Il m’a parlé de l’insensibilité du curé cupide ainsi que les hypocrisies des paroissiens. Il était rongé et frustré. Heureusement il avait encore la foi. Alors je lui demandais : « Et que fait notre DIEU? ». Il me répondit: «Il va les punir tous ». Alors je lui répondis que DIEU n’est heureusement pas comme lui autrement il aurait été la première personne qu’Il aurait puni. DIEU pardonne et si nous ne pouvons pas pardonner à ses enfants qui pèchent, nous devrions plutôt Lui en demander la grâce. Encore une fois, ne laissez pas le comportement des autres vous éloigner de DIEU. Comment auriez-vous pu être meilleurs qu’eux ainsi ce faisant?

 9) Quand la mort s’approche, ils crient tous : « Oh mon Dieu! »

 C’est quoi donc ce spectacle qui se traduit par le remplissage des églises à 1% par les personnes du troisième âge? Un ami me répondit que ceux-là avaient la chance de revenir à DIEU après avoir passé leur jeunesse à jouir des acquis de mai 68. Mais le témoignage d’un vieux ancien président était plus vrai. « Quand j’ai compris que c’était fini, et que je me suis écrié ‘oh mon DIEU !’ C’est alors que je compris que j’avais un DIEU et qu’Il ne m’aurait pas abandonné Lui-aussi ». Vous n’aurez peut-être pas cette dernière chance. Posez-vous maintenant les bonnes questions.

 10) Vous risquez de faire de ce qui vous satisfait votre Dieu

 À force de ne pas nous tourner vers DIEU pour vivre sa présence nous créons ce vide que nous crevons cruellement de combler. Notre manque de premier rang étant pour la plupart du temps ce qui nous satisfait, nous recourons immédiatement à ces choses qui nous procurent de la joie et deviennent notre refuge: l’alcool, la drogue, le sexe, les jeux vidéos et en faisons nos sources privilégiées de joie et parfois de sens. Mais notre vanité ne met jamais assez de temps pour se révéler surtout vient quand à s’épuiser la satisfaction immédiate apportée par ces sources.

 11) Vous avez peur d’être sous autorité, Dieu donne la liberté

Votre soif de liberté fait parfois que nous préférons ne pas avoir à se  soumettre ni à DIEU ni à quelque homme ou institution que ce soit qui voudrait servir d’intermédiaire entre DIEU et nous. Ma relation avec DIEU est personnelle et ça ne concerne personne (Incontestable !). Je crois effectivement que personne n’a le droit de nous brusquer dans notre besoin de nous soumettre à l’autorité de DIEU via ses truchements à lui. Sauf que je ne pense pas que ceux qui ne veulent se soumettre à aucune autorité soient plus libres que ceux qui le font « bêtement » en se soumettant à ce que dit leur pasteur, leur curé ou leur imam ou gourou. Pour ceux que j’ai eu à rencontrer, ils sont tellement seuls et en insécurité (heureusement, ils sont de plus en plus nombreux). Ils sont parfois si dictateurs que l’un d’eux m’a trouvé bête de me soumettre à l’autorité de Jésus Christ de Nazareth et de le considérer comme mon Sauveur et Seigneur. Nous sommes bien en ces temps où les gens qui diront qu’ils croient en Dieu seront attaqués violemment et mis en prison. Pendant ces temps, ne renoncez pas ! Dieu tarde-t-Il ? Il est plus fort !

 12) La superstition n’est pas une aberration

Pendant que nous nous moquons des gens qui y croient trop, nous avons cette peur de nous montrer aussi bêtes. Il est de plus en plus branché de ne pas croire en  Dieu. C’est même une aberration de faire le signe de croix en public ou de prier avant le repas. Dieu n’a rien à voir dans l’effort que j’ai fait pour faire le marché et faire si péniblement ma cuisine, pourquoi le remercier? Nous avons renvoyons Dieu de nos vie et nous avons parfois honte lorsque nous lui accordons encore quelque place ou de montrer en public que nous lui devons beaucoup. Libérez-vous de cette culpabilité parce que ce n’est pas bête de trop attribuer à Dieu ni de trop attendre de Lui.

 13) La compréhension (la maîtrise) du mystérieux n’est pas la fin de Dieu

Les darwinistes et les naturalistes peuvent se réjouir. Ils sont finis les moments où on expliquait tout par Dieu ou par les dieux. Nous avons désormais éclairé beaucoup de mystères et de mythes et il faut juste un peu de temps pour que nous ayons la maîtrise totale. Nous savons maintenant comment le monde a évolué et nous savons aussi comment le détruire même si nous ne savons pas encore parfaitement comment le reconstituer. Nous les hommes nous sommes vraiment forts et qui dit peut-être que ce ne sont pas les hommes qui ont créé le monde? Il y a une rigidité de pensée à accepter Dieu quand on ne comprend pas et supposer qu’Il n’y a eu aucune part parce que nous aurions compris maintenant. Dieu existe certainement, est et reste grand et la fin de notre ignorance scientifique n’est pas sa fin.

 14) Le fan’s club de Dieu n’est pas bête

Il faut être bête pour continuer de voir la main de DIEU dans les merveilles du monde? Les scientifiques sont convaincus qu’ils finiront par tout expliquer autrement que par DIEU. Comme je le disais plus haut, il est plus que jamais mal vu de se réclamer du fan’s club de DIEU. Quel jeune adolescent peut dire aujourd’hui à ses camarades qu’il doit vite rentrer pour aller à la mosquée, à l’Eglise ou à la synagogue sans essuyer des moqueries surtout s’il y a une partie de Playstation ou  de shoot derrière? Il va résister la première fois peut-être mais pendant combien de temps tiendra-t-il? Il se sentira bête. Ne vous sentez pas bête d’être pour Dieu. N’ayez pas honte parce qu’il n’est pas sûr que vous soyez entrain de faire quoi que ce soit de mal ni de condamnable.

 15) La maîtrise de la création n’est pas une accession à la créativité suprême

Nous pouvons désormais fabriquer la vie. Le Président des USA peut détruire le reste du monde à partir de son bureau et son jeune homologue nord-Coréen le menace de le faire en premier. C’est vraiment fort d’avoir autant de puissance. C’est impressionnant d’être l’homme le plus puissant du monde. L’homme peut tout détruire mais peut-il tout reconstruire? Peut-être qu’on le saura un jour.

 16) Vous essayez de cacher votre vulnérabilité au monde, face à vous, Dieu la comprend

L’une des choses merveilleuses que j’ai découvertes dans ma relation avec DIEU, c’est qu’Il comprend mes faiblesses alors que tout le monde veut que je sois parfait. Dieu n’attend  pas de moi que je sois parfait. Et je serai encore plus en harmonie avec Lui si j’acceptais encore plus ma vulnérabilité. Quand l’homme qui condamne accuse, le Dieu qui pardonne comprend. Dieu attend ceux qui ploient sous le poids de leurs fardeaux, à eux Il accorde le réconfort. N’attendez pas de vous errer.

 17) L’humanisme ne peut pas remplacer la relation d’avec Dieu

 Il y a certainement beaucoup de gens qui se réclament de Dieu mais qui ne font pas autant preuve de bonté que ceux qui disent clairement qu’ils ne croient pas en Dieu. Mais le défi, c’est que le fait de faire du bien n’enlève pas le besoin personnel que nous avons de nous sentir aimé, de savoir qu’il y a quelqu’un de plus grand que nous et qui se préoccupe pour nous. Comme je le disais plus haut, nous sommes des chercheurs constants de douceur et de tranquillité, de paix intérieure et de satisfaction. Nous sommes en manque constant de dévotion et malgré nos efforts pour la trouver dans l’expression d’un certain humanisme, nous restons en manque…Certains arrivent brillamment à compenser ce manque et je me demande pourquoi sa dévotion ne suffit pas à cet humanitaire. Pourquoi est-il obligé de fumer autant de paquets de cigarette? Pourquoi cet humanitaire engagé plus que moi (qui a renvoyé Dieu de sa vie) ne se contente-il pas de sa détermination à sauver le monde des opprimés? Pourquoi lui faut-il autant de cigarette pour trouver vainement sa tranquillité?

18)  Vous êtes frustré, Dieu console

Dieu est la source de consolation pour ceux qui sont frustrés. C’est une promesse qu’Il a faite et qu’Il ne manque jamais de tenir. Mais c’est notre refus d’aller vers lui, de nous ouvrir à Lui qui empire nos frustrations et aggrave nos blessures. Là où les autres nous condamnent pour nos manquements, Dieu nous guérit. « Femme, quelqu’un t’a-t-il condamnée?…Moi, non plus, je ne te condamne point, vas et ne pêche plus ». Personne ne vous comprendra jamais autant que Dieu. Rien ne vous guérira autant que sa consolation. La seule chose qu’Il vous demande, c’est de lui ouvrir votre cœur.

 19) Vous vous demandez le sens des choses, et vous avez peur de conclure qu’à l’origine il y a Dieu !

 La science nous aura aidés à démystifier beaucoup de choses. Nous voyons et comprenons de mieux en mieux certains mystères de la vie, mais les choses les plus simples restent encore incompréhensibles et les mystères démystifiés plus complexes maintenant qu’ils sont vidés. L’homme ne peut et ne doit certainement pas se permettre de tomber dans la fatalité. Nous devons poursuivre la quête. Derrière les grandeurs que nous réalisons, il y a une force plus forte que nous et il va certainement arriver un moment nous devons nous demander sincèrement si à l’origine, il n’y avait pas Dieu. Il est une erreur de penser que ceux qui voient Dieu dans leur vie sont tombés sur la tête. Beaucoup trop de gens ont été témoins de la manifestation de son amour et le savent à l’origine de leurs merveilles. Peut-être que vous devriez commencer vous aussi à demander à Dieu de venir dans notre vie.

 20) Vous préférez le doute scientifique, Dieu donne tout le temps pour comprendre

 Dieu a donné à tous ceux qui étaient à sa quête le temps de le connaître, de  le découvrir, de savoir qu’Il les aime. Le cheminement n’est pas évident, le résultat n’est jamais instantané. La révélation de l’amour de Dieu nécessite un peu plus de raison que ce qu’on pense. Ceux qui pensent l’avoir trouvé continuent de se poser des questions. Il y a des jours où ils exultent de joie et des jours où au milieu de leurs peines et de leurs exploits d’autres questions surgissent et ils se mettent à nouveau à questionner Dieu, à se demander ce qu’Il est, veut, fait et pourrait faire réellement. Ils alignent eux-aussi les pourquoi. C’est une démarche plus que scientifique qui nécessite de la patience, de la collecte d’information, un reniement de l’absolu pour mieux découvrir et comprendre l’absolu.

 21) Vous vous accusez, Dieu pardonne tout

 Le type de cheminement que j’ai suivi m’a laissé admettre que c’est un péché que de s’accuser soi-même. Ce type de cheminement m’a laissé concevoir et entendre qu’après le sacrifice sur la croix, il n’y a plus de condamnation, que le prix a été déjà payé non pas pour que je continue de pécher mais pour que je ne m’accuse plus et que je ne me morfonde plus parce que j’aurais péché. Il y a quelqu’un qui est prêt à me pardonner parce qu’il connait mes faiblesses. Il ne me condamne point. .  « Femme, quelqu’un t’a-t-il condamnée?…Moi, non plus, je ne te condamne point, vas et ne pêche plus ». La chose qu’Il me demande, c’est de ne plus recommencer. Si demain, je tombe, il peut me relever.

Aspirez à devenir un surhomme si vous voulez. Vous en avez certainement le pouvoir. Vous pouvez même devenir un dieu,  car en chacun de nous, il y a l’illimité. Mais au-dessus de tout ceci, il y a un Suprême. Cherchez-le et libérez de la place pour Lui dans votre vie.

Par Hermann H. CAKPO

Hermann H. CAKPO

Herman H. CAKPO est auteur, coach et co-fondateur de The H&C Group, une entreprise de formation et de coaching basée au Bénin, au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire, au Mali, au Togo, au Sénégal, au Gabon et prochainement au Niger, Cameroun et en Guinée. Il a déjà écrit et publié plus de 30 livres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *