Le paradoxe de  » Vouloir se sentir bien dans sa peau »

abonnement_hctranslab

se-sentir-bien-dans-sa-peau

Que nous nous battons tous afin de nous éviter des troubles plus tard et nous sentir constamment bien dans notre peau est une évidence. Certains font attention pour ne pas perdre leur fortune, d’autres leur emploi, d’autres leur l’honorabilité, d’autres leur tranquillité et d’autres les relations et la paix avec les autres.

Mais aussi paradoxal que cela puisse paraître, « vouloir se sentir bien » est le grand obstacle vers la véritable « paix/tranquillité »

Le vrai confort est derrière l’inconfort

Vous avez certainement lu dans mon livre Décidez Maintenant et ça commence l’histoire de l’extraction d’une balle de la clavicule d’un soldat américain. La douleur de l’extraction est toujours plus forte que la douleur de la présence de la balle. Mais une fois que la balle est extraite, le soulagement prend siège. Le défi, ce n’est pas lorsque nous voulons aller bien (dans notre peau). Le défi ce n’est pas lorsque nous faisons tout pour conserver notre sécurité actuelle. Le défi, c’est lorsque par peur de la douleur de la transition vers le confort, le soulagement et la sécurité véritables, nous y renonçons.

« Vouloir se sentir bien » est une supplication de votre corps

Vous avez certainement entendu parler des péchés de la chair. Mais vous ne savez peut-être pas que la paresse est un péché de la chair. La paresse est justement une supplication de votre corps (de la chair) à ne pas être dérangé. Lorsque vous êtes fatigué, c’est que votre corps en a assez d’être sollicité. Mais voici une réalité : votre corps ne connait pas vos objectifs. S’il les connaissait, il n’allait pas demander à se reposer. Il est plus facile d’aller bien dans sa peau lorsqu’on vit la fierté de ses objectifs atteints. Non?

academie_du_developpement_personnel

Vous ne pouvez pas suivre votre chair parce qu’elle ne réfléchit pas

S’il était possible de faire entendre raison à notre chair, beaucoup de négligences et de bassesses auraient été évitées. Peut-être qu’il va falloir inscrire nos objectifs sur notre peau pour qu’elle nous préserve de son histoire de « vouloir se sentir bien ». Vous imaginez tout ce que nous faisons pour nous sentir bien? Notre chair est une menteuse. Elle nous fait croire qu’il nous faut ça et qu’il nous faut si et nous détourne de notre potentiel de réalisation.

besoin_coaching

Qu’est-ce que les « génies » souffrent !

Je suis en train de rédiger ce post avec l’application WordPress installée sur mon Smartphone. Est-ce confortable ? Je suis plutôt pressé de le finir, l’apprécier et me sentir bien d’avoir pu faire quelque chose d’utile. Et puis ceux qui ont développé l’application et fabriqué le smartphone ont plus souffert. Ils ont fini le boulot, senti leur fierté, encaissé leur bonus et travaillent depuis longtemps sur d’autres défis en faisant abstraction des douleurs inhérentes à leurs efforts pour nous faciliter la vie.

banniere-n-l_600_428

Si ces génies  qui nous facilitent la vie souffrent autant pour y arriver, que sommes-nous à vouloir nous préserver autant la douleur, alors que le vrai confort est derrière l’inconfort? Alors que le vrai  » se sentir bien » est après l’enchaînement des efforts? Personne n’a le droit de s’emprisonner et de se priver de libération et d’extase. De la même façon, nous ne devons pas laisser notre « vouloir se sentir bien » nous priver de nos joies futures. Comme vous le savez, dans la vie on a toujours le choix entre payer maintenant et s’égayer plus tard ou s’égayer maintenant et payer plus tard. N’importe qui doit savoir quand il ou souhaite vivre son « Me sentir bien dans ma peau ».

Par Hermann H. CAKPO

Hermann H. CAKPO

Herman H. CAKPO est auteur, coach et co-fondateur de The H&C Group, une entreprise de formation et de coaching basée au Bénin, au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire, au Mali, au Togo, au Sénégal, au Gabon et prochainement au Niger, Cameroun et en Guinée. Il a déjà écrit et publié plus de 30 livres

pack-complet-600_428

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

veuillez partienter

Abonnez-vous a notre newsletter

Vous voulez etre averti lorsque notre article est publie ? Entrez votre adresse e-mail et le nom ci-dessous pour etre le premier a savoir.