52 leçons apprises des rapports humains

abonnement_hctranslab

leconsrapportshumains

J’ai définitivement compris que mon succès personnel dépend irrémédiablement de ma capacité à composer avec les autres. Après réflexion, je ne suis pas sûr d’avoir toujours fait tout ce qu’il faut pour établir et fructifier les meilleurs rapports possibles avec les autres. J’ai tiré quelques leçons que je partage ici avec vous.

0. Je ne peux pas et je n’ai pas le droit d’en vouloir à qui que ce soit qui ait pu me faire du bien une seule fois dans ma vie même s’il me fait après le plus grand mal. L’ingratitude ne peut pas être justifiée. Elle est la cause de l’inefficacité dans n’importe quelle relation actuelle et future.

1. Je ne peux pas me permettre de me fâcher contre des gens qui ne me connaissent pas parce que justement ils n’ont pas encore internalisé mes principes et ne sont peut-être pas motivés à le faire. La balle est à chaque fois dans mon camp. Soit je les y motive ou j’internalise et réponds à leurs attentes et nous aurons d’excellents rapports. Je ne suis jamais sorti perdant en procédant ainsi du moins, pas sur le long terme.

2. A chaque fois que je me tire d’une situation, c’est toujours avec l’aide de Dieu mais Dieu passe toujours par des hommes. Je dois travailler à avoir le maximum de gens possibles sur qui je peux compter.

3.  Je ne peux certainement pas faire de grandes choses sans devoir compter sur les autres. Chaque fois que j’atteins une dimension supérieure c’est avec les bras d’autres personnes.

4. Je peux facilement augmenter la dimension de mon influence en rendant beaucoup de gens influents.

academie_du_developpement_personnel

5. Finalement, il est vain de vouloir vivre seul. Plus vous pensez que vous allez pouvoir y arriver plus vous vous rendez compte que vous êtes vraiment seul. Ce n’est pas parce qu’on n’arrive pas à composer avec les autres que c’est impossible.

6. Mêmes les salopards et les brigands ont besoin d’être aimés et de manifester l’amour. Personne ne peut dire qu’il n’a besoin de personne.

besoin_coaching

7. Si vous pensez que parce que les gens vous ont fait mal vous n’allez plus composer avec personne, changez de planète parce que sur la terre on ne réussit qu’en sachant faire avec les autres

8. Pour garder de bons rapports avec les autres, il faut leur dire souvent ce qu’ils veulent entendre. Pour grandir avec eux, il faut leur dire souvent ce qu’ils doivent entendre.

banniere-n-l_600_428

9. Personne ne nous a jamais détestés. Il s’est fait qu’à un moment donné, les gens n’ont vu que nos défauts et le mal que nous leur aurions faits. Ils ne sont guéris que lorsque nous leur révélons notre bonté insistante. N’oublions pas d’être bons et de rester bons de cœur.

10. Nos résultats peuvent vraiment changer la perception que les autres ont de nous. Au lieu de mourir du chagrin de ne pas être aimé, il faut travailler à produire du résultat appréciable et les gens finiront par vous le reconnaître – même si c’est après votre mort.

11. Vous ne révélez pas aux autres votre vraie valeur en faisant ce qu’ils aiment parce que la plupart des choses que vous devez faire pour révéler votre valeur ne sont toujours pas aimables aux yeux des autres. Ce sont les résultats auxquels elles conduisent qui sont souvent appréciés. Vous ne pouvez pas attendre que les gens soient d’accord avec votre façon de faire. Concentrez-vous sur les résultats à produire et vous les attirerez à vous. Tout le monde aime aller là où il y a du résultat.

12. Effectivement, nous ne pouvons pas plaire à tout le monde. Mais cela ne veut pas dire qu’il faut délibérément et systématiquement faire ce qui déplait aux autres. Il y a toujours une façon d’allier les deux : bien faire et faire du bien

pack-complet-600_428

13. J’ai appris à mes dépens qu’on s’empêtre toujours à vouloir développer la prochaine bonne relation au lieu de corriger celles dans lesquelles on a été défaillant. Vous n’avancez réellement que lorsque vous avez du propre derrière vous.

14. A force d’être incorrect avec ses amis, on finit par ne plus avoir personne avec qui être incorrect. C’est alors que vous vous rendez compte de ce que la meilleure chose à faire, c’est de corriger les relations dans lesquelles vous avez été incorrect.

15. Ce n’est pas parce que la plupart des gens ne sont pas d’accord avec vous que cela veut dire que vous ne faites pas la bonne chose. C’est peut-être le signe qu’il y a une insuffisance dans votre approche.

16. La manière importe vraiment pour les gens si bien que si nous devons efficacement composer avec eux nous ne pouvons que travailler à utiliser la bonne approche.

17. C’est trop facile de dire que personne ne s’intéresse à nous. Les gens ne vont que vers les gens avec qui ils se sentent en sécurité. Si nous ne sommes ni attirants ni accueillants, personne ne viendra à nous et personne ne restera avec nous.

18. Mon insistance à ne vouloir que du bien pour l’autre a toujours été payante. Il m’est trop souvent arrivé de commettre des erreurs dans mes rapports avec les autres mais le fait de rester de bonne foi m’a toujours sauvé.

19. Je me suis toujours trompé à espérer que les autres comprennent lorsque je suis défaillant malgré ma bonne intention. Mais je le fais quand j’oublie que c’est sur la base de ma bonne intention qu’ils m’ont fait confiance. Et je ne peux confirmer cette bonne intention qu’en comblant et en dépassant leurs attentes.

20. Les gens sont amèrement déçus lorsque nous sommes défaillants, et pire lorsque nous coupons la communication, espérant qu’ils vont comprendre.

21. A chaque fois que je suis tenté de mettre fin à une relation parce que l’autre partie serait défaillante, je freine toujours. Parce que ce n’est jamais vrai qu’il soit le seul à être défaillant. Autrement je m’en rends compte toujours dans la relation suivante.

22. Si la relation n’a pas marché ce n’est jamais que la faute de l’autre. Même s’il a été la cause sur toute la ligne, je reste auteur de deux causes: 1) Je n’ai pas démarré la relation avec la bonne personne et c’est une faille personnelle. 2) Je ne sais vraiment pas faire avec les gens imparfaits.

23.  S’il ne nous faut être qu’avec les gens corrects pour être correct, c’est donc grâce à eux que nous le sommes. Nous le sommes parce que nous sommes obligés. Nous devenons très incorrects avec les gens incorrects jusqu’à ce que nous le soyons avec les gens corrects. Ce qui n’est pas une surprise. Ce n’est que notre vrai caractère qui finalement s’est révélé.

24. J’ai toujours voulu que les autres soient bons avant d’être bon mais j’ai toujours perdu du temps et de l’énergie ce faisant. Désormais je m’atèle à être bon et correct en conscience et en action. Tant mieux si les autres me rejoignent en chemin mais je choisis toujours d’être bon et correct.

25. Les gens sont toujours à la hauteur de nos espérances. Ils sont capables d’être aussi bons avec nous comme nous l’avons été avec eux sauf lorsque nous sommes corrects avec eux et avons constamment peur qu’ils ne soient pas corrects avec nous. Dans ce cas, ce n’est que ce que nous attendons qui a été comblé.

26. La meilleure manière d’aider les gens à combler nos attentes de confiance, c’est de leur faire confiance. Quand nous leur faisons confiance nous donnons vraiment tout pour qu’ils réussissent. Nous allons jusqu’à prier pour eux désirant fortement qu’ils réussissent vraiment. Quand nous ne leur faisons pas confiance, nous ne mettons pas tout et eux non plus ne mettent pas tout. Raison pour laquelle nous sommes souvent déçus.

27. Vraiment. Ce n’est jamais la faute de l’autre si la relation n’a pas marché. Si je le pense, je dois me lancer le défi de réussir sans faille la prochaine relation.

28. Les gens faciles ne nous rendent aucun service parce qu’ils n’exigent de nous que ce en quoi nous sommes déjà bons. Les seuls qui nous rendent service, ce sont ces gens « insupportables » qui nous poussent à bout et nous révèlent notre vulnérabilité dans les rapports humains.

29. Pour connaître la vraie croissance personnelle, il faut être avec des gens plus exigeants et plus forts que nous.

30. Vivre seul n’est pas la solution à la difficulté à avoir de bons rapports avec les autres. Il est la traduction de la même incapacité: nous n’arrivons à nous en sortir avec personne, auquel cas le problème n’est plus à leur niveau.

31. Si ça n’a pas marché avec deux différentes personnes, il commence à avoir un problème constant : vous. Eh oui ! La seule personne constante dans les deux relations c’est vous. Voici ce que je me demande dans ce cas: « Hermann, qu’est-ce qui ne va pas avec toi?

32. Comme les femmes, la plupart des gens sont très coopératifs lorsque nous savons les écouter et les suivre avec patience.

33. C’est toujours de notre faute si les gens ne croient plus en nous. Comment peuvent-ils faire le contraire si nous sommes à chaque fois défaillants ? Pour les amener à croire à nouveau en nous, nous devons nous empresser de réussir plusieurs bonnes choses et tenir largement nos promesses. C’est seulement ainsi que nous établissons de nouvelles références.

34. En effet, nous ne pouvons pas changer l’image que les autres ont de nous si nous ne leur révélons pas de meilleurs résultats.

35. Promettre peu et tenir plus a toujours été la clé de l’établissement et du renforcement de la crédibilité.

36. Il vaut mieux être celui sur qui on ne veut pas compter et qui surprend agréablement que celui sur qui on compte et qui déçoit lamentablement.

37. Les gens ne peuvent pas relativiser leur enthousiasme face à nos exploits retentissants. Malheureusement ils deviennent très enthousiastes quant à notre capacité à réussir dans tous les secteurs de notre vie: par exemple être un bon mari ou une bonne femme, être un ami crédible et être abondamment riche. C’est pour cela que nous devons travailler à rendre cela vrai. Les gens d’exploits doivent généraliser leur excellence à tous les secteurs de leur vie et de leurs affaires.

38. Le mariage est un greffage en cours. C’est progressivement que les liens se renforcent. Vous n’êtes pas UN parce que le prêtre ou le maire l’ont dit. C’est progressivement qu’on devient UN (peut-être).

39. Si vous n’avez jamais connu de crise dans une relation et penser qu’elle est solide, vous vous mentez. J’ai compris que c’est avec les premières crises qu’on se rend compte du point auquel une relation est fragile ou solide.

40. Dans un couple, lorsque vous cachez à l’autre qui vous êtes et ce que vous faites, il ou elle ne s’est pas marié avec vous. Vous lui faites vivre un fantasme. Il ou elle vit avec un fantôme. Et c’est un désastre lorsqu’il ou elle s’en rend compte. Et l’aberration, c’est quand vous pensez qu’il ou elle ne s’en rendra jamais compte.

41. Toutes les raisons justifient qu’on ne puisse pas tout dire à l’autre sauf les raisons pour lesquelles on doit être ensemble.

42. Paradoxalement, plus vous évitez de faire et de dire des choses qui risquent de fragiliser une relation, plus elle se fragilise.

43. Pardonner et se remettre ensemble ne suffisent pas. Il faut savoir pourquoi vous devez reprendre ensemble malgré tout. Nous pensons souvent que la réconciliation est la fin de tous les problèmes. C’est pour cela que nous sommes encore plus déçus lorsque les problèmes reviennent. La réconciliation n’est pas la fin des problèmes mais le choix de vivre ensemble malgré les problèmes

44. Pour m’être déjà présenté devant un juge pour tenter un divorce, je sais que se séparer n’est jamais la seule option.

45. On s’empresse de divorcer plus pour se décharger émotionnellement d’une relation que pour s’en séparer définitivement. C’est une vanité que de vouloir réussir ce dernier.

46. Notre peur d’aller vers les autres n’est que la face B de notre propre disque raillé : nous ne les aurions pas bien accueillis s’ils venaient à nous. Voilà : nous voyons toujours le monde tel que nous sommes et non tel qu’il est.

47. Vouloir rendre la pareille n’est que le signe que nous aurions pu être celui qui a commencé. Tout le monde a le diable en lui. Autant travailler à être celui qui ne l’utilise jamais.

48. Je sais que les gens qui ne m’aiment pas n’ont pas tout su, ni tout vu ni tout entendu à mon sujet. Pareil pour ceux qui m’aiment. Être aimé ou être détesté ne veut rien dire sur ce que je suis intrinsèquement.

49. C’est toujours plus facile pour moi de considérer tous ceux que je rencontre comme de gros bébés ayant besoin d’attention, d’affection, d’amour impersonnel, de compréhension et d’accompagnement. Je suis ainsi moins déçu lorsqu’ils ne sont pas à la hauteur de mes attentes.

50. Finalement ce que les autres pensent de moi maintenant n’a pas d’importance. C’est ce qu’ils retiendront de mon existence sur terre qui compte.

51. Il vaut mieux travailler à forger une réputation qu’à vouloir être une star. On est star à une époque alors qu’on se forge une réputation pour la vie.

52. L’amour gagnera toujours et il faut vraiment pardonner à tous ses ennemis espérant qu’ils trouvent le pardon au ciel. Je donnerai l’amour parce qu’ à la fin, il triomphe toujours.

Par Hermann H. CAKPO

Hermann H. CAKPO

Herman H. CAKPO est auteur, coach et co-fondateur de The H&C Group, une entreprise de formation et de coaching basée au Bénin, au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire, au Mali, au Togo, au Sénégal, au Gabon et prochainement au Niger, Cameroun et en Guinée. Il a déjà écrit et publié plus de 30 livres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

veuillez partienter

Abonnez-vous a notre newsletter

Vous voulez etre averti lorsque notre article est publie ? Entrez votre adresse e-mail et le nom ci-dessous pour etre le premier a savoir.