4 sources de frustration à gérer

abonnement_hctranslab

shutterstock_226305529

Nous avons tous été frustrés une fois de quelque manière et justement chacun de nous l’a vécue différemment. Pour certains, la frustration est un carburant qui leur permettre d’aller de l’avant en ignorant ce qui se dit à l’extérieur pour travailler à leur dépassement de soi ; pour d’autres c’est un élément paralysant qui les empêche d’atteindre leur objectif et de produire du résultat. La bonne nouvelle ici c’est que plus vous connaissez vos sources de frustration, plus vous allez la gérer plus positivement et plus efficacement. Voici quatre sources courantes de frustration et comment les gérer…

1-      On vous dit que vous n’avez pas les compétences (ou attitudes) requises

Se rendre compte de notre propre incompétence est l’une des sources de frustration, surtout dans le milieu professionnel. Imaginez que vous vous battez pour relever un défi. Vous faites tout pour être à la hauteur et essayez de montrer aux gens que vous y travaillez. Mais derrière quelqu’un vient mettre les projecteurs sur vos manquements et vous dit que vous n’êtes pas à la hauteur. C’est vraiment frustrant. En effet, personne n’aime qu’on lui dise qu’il n’y arrive pas. C’est l’histoire d’un vieillard qui était en train de décharger une glacière de l’arrière d’une voiture avec peine ; un jeune se précipite à son secours mais le vieux le refoula avec véhémence en disant : « Non t’inquiète, je vais y arriver ». Il est frustré de voir qu’avec le poids de l’âge il ne dispose plus de force physique pour soulever des objets lourds – mais il ne veut pas l’admettre et surtout il ne supporte pas qu’on le lui démontre. Nous avons pour la plupart le comportement de ce vieillard. Nous n’y arrivons pas mais quand on nous le dit, nous sortons de nos gongs.

Commencez par admettre que si vous n’avez pas de résultat, c’est parce qu’il vous manque quelque chose : la bonne méthode, la bonne attitude, la bonne technologie et les bons outils par exemple. Considérez que c’est l’opportunité d’acquérir la compétence ou de revoir votre attitude une fois pour toutes afin de ne plus être frustré la prochaine fois. N’oubliez pas que l’illusion du savoir est l’un des freins majeurs à l’efficacité durable. Si vous tenez à avoir du résultat, comprenez que le fait de ne pas y arriver est le signe qu’il y a quelque chose à améliorer en vous et dans votre façon de faire…Utilisez cela comme l’opportunité de voir la réalité, de vous armer et de vous outiller afin d’améliorer vos performances.

2-      Vous êtes de bonne intention mais vous n’avez toujours pas de résultat

En général, nous sommes tous de bonnes intentions. Nous voulons bien faire et avons la plupart du temps de bons plans, cherchons des solutions pour être à la hauteur des défis personnels ou collectifs sur lesquels nous sommes impliqués. Mais comme vous le savez, seul le résultat compte et le reste n’a pas d’importance. La bonne intention ne suffit pas. Les gens ne nous mesurent pas par rapport à nos intentions. Ils veulent voir les résultats. Et justement, nous sommes très souvent frustrés lorsqu’on nous nous battons pour trouver des solutions et que les autres ne font que demander du résultat. Imaginez une mère qui s’acharne à la cuisine et que son enfant ne fait que dire : ‘Maman j’ai faim’, quelle sera la réaction de la mère face à cet enfant ? Elle se décarcasse pour son enfant, mais celui-ci ignore sa bonne intention et son engagement et réagit comme si sa mère n’y arrivait pas. Ce qui peut être frustrant. La même chose est vécue lorsqu’en tant qu’entrepreneur vous travaillez sur un projet (ou vous battez pour vendre et payer les salaires) , vous ne dormez pas, ne mangez pas, ne vous payez pas en premier… que malgré cela les gens vous acculent pour se faire payer…vous vous demandez : « Ils ne voient pas que  je me démerde et que je suis en train de faire de mon mieux ? ».

academie_du_developpement_personnel

Lorsque cela arrive, continuez à rester de bonne foi et gardez vos bonnes intentions. Ensuite dites-vous : « J’imagine lorsque je vais finir par y arriver…Ils comprendront que j’étais de bonne intention. Alors je me concentre sur le travail à faire. Ce que je ressens n’a pas d’importance…Mon intention est de finir par y arriver et je vais finir par y arriver ».  Ne vous laissez pas distraire, enchainez les actions et produisez du résultat et vous serez célébré.

3-      Les frustrations passées 

besoin_coaching

Beaucoup de nos frustrations sont des vestiges du passé que nous trainons. En tant que coach, je rencontre beaucoup de gens qui décident de ne plus croire en l’homme, de ne plus se marier, de ne pas avoir confiance en une femme à cause de ce qu’ils ont subi dans le passé. Ils se refusent d’être heureux et de jouir de la vie parce qu’ils ont peur de tomber dans les mêmes travers. Le défi est que chaque nouvelle situation de bonheur qui s’offre à nous, nous le relions malheureusement à ce que nous avons vécu, et bonjour la frustration. Nous vivons la même peur des frustrations et pire nous sommes braqués (en fait frustrés) comme si nous vivons déjà ce que nous craignons.  Ce qui se passe avec la frustration, c’est qu’elle est une émotion susceptible de paralyser tous vos sens. Imaginer une femme qui a vécu une frustration avec un homme et qu’aujourd’hui elle tombe sur un bel homme qui lui promet mariage ; dès qu’elle fait le raccordement avec la situation du passé elle est paralysée. Elle n’écoutera plus ce que celui-ci lui dira, n’accordera aucun crédit à sa bonne foi.

Si cela vous arrive, reconnaissez que la frustration vécue était celle d’avant. Dites-vous : « Ça, c’était avant. J’ai souffert c’est vrai. Mais je dois avancer. J’ai ma vie à construire. D’ailleurs, j’ai décidé de ne plus laisser ce que les autres font et sont déterminer comment je vais me sentir. Je veux avancer et profiter des nouvelles opportunités de construire une vie heureuse. Je suis guérie. Je suis debout ».

banniere-n-l_600_428

4-      Une personne de référence vous déçoit

Imaginez vous croyez en une personne. Vous l’avez comme référence et vous donnerez tout au monde pour marcher dans ses pas. Vous vous rendez compte que cette personne n’est pas en fait celui que vous pensiez. Cela peut constituer aussi une grande source de déception conduisant à la frustration. Sachez que les grands aussi tombent et ont souvent pour la plupart de vilains défauts, comprenez qu’ils puissent faillir. D’ailleurs, ce n’est pas parce qu’ils ont failli qu’ils ne sont plus exceptionnels et constituent des références.

Pour éviter cette frustration, pratiquez ce que nous appelons à H&C la référence sélective. Ne prenez que ce qui est bon dans une personne qui vous inspire et comprenez que le reste ne constitue que des défauts humains. Continuez d’aimer ce que vous pouvez aimer en la personne et séparez-la de ses failles.

Par Marcellin S. GANDONOU, Coach et Directeur H&C TOGO

pack-complet-600_428

Comments

  1. Salissou Répondre

    Bonsoir. c’est ça, je me retrouve. j’ai vois d’où proviennent toutes les frustrations auxquelles je fais face depuis belle lurette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

veuillez partienter

Abonnez-vous a notre newsletter

Vous voulez etre averti lorsque notre article est publie ? Entrez votre adresse e-mail et le nom ci-dessous pour etre le premier a savoir.