4 habitudes à développer pour devenir un entrepreneur à succès

abonnement_hctranslab

entrepreneursucces

Le succès s’attire en devenant attractif soi-même et ce qu’on appelle généralement chance n’est que la rencontre d’une immensité d’opportunités avec votre préparation. C’est mal concevoir la chance que de penser qu’on puisse réussir par hasard et que c’est par malchance qu’on échoue. Le succès se crée à travers des habitudes précises que vous prenez et que vous tisser au quotidien. Tous les entrepreneurs qui ont réussi à travers le monde ont développé certaines habitudes qui leur ont permis de finir par connaître le succès. Je partage avec vous les 4 qui ont été les plus utiles dans mon parcours d’entrepreneur.

  1. L’habitude de se concentrer à exceller dans ce qui vous passionne

Je rencontre beaucoup de cadres employés de grandes entreprises, des jeunes diplômés ou des étudiants qui ambitionnent de créer leur propre entreprise. Mais l’erreur cruciale qu’ils commettent tous sans exception et que j’ai eu à commettre moi-même, c’est de vouloir s’investir dans plusieurs domaines à la fois. Peu de gens veulent l’admettre mais lorsque vous faites tout (ou beaucoup de choses) vous n’excellez en rien et vous n’êtes connu pour rien.

En étant étudiante en 3ème année de gestion à l’UCAD, j’ai lancé mon cabinet de consultance spécialisé dans 5 domaines différents. Mon Objectif était de pouvoir toucher plusieurs marchés  à la fois. Mais ce que j’ignorais au fait c’était qu’en voulant attraper deux lièvres à la fois on risque de n’en attraper aucun. Et à chaque fois je vois les mêmes choses chez certains entrepreneurs. Certains entrepreneurs qui s’associent avec d’autres spécialisés dans des domaines différents en pensant qu’ils pourront plus facilement toucher d’autres niches et élargir leur champs d’action par la même occasion. Cela se comprend mais pour réussir en tant qu’en entrepreneur, il est très important de connaitre ce qui vous passionne et le domaine dans lequel vous pouvez exceller.

Une fois que vous avez clarifié cela, tout ce que vous faisiez et qui n’avait rien à voir avec votre domaine, ne devrait plus vous intéresser. Aujourd’hui je me suis se recentrée sur ce qui me passionne, le coaching et la formation, et je peux vous dire que rien qu’avec ça mes journées sont complètement chargées et je parviens à très bien m’épanouir. Il m’arrive d’enchainer 5 à 6 rendez-vous par jour, et de faire passer le fait de répondre à mes mails ou de déjeuner tranquillement. Je pense qu’il ne faut pas confondre l’incapacité à intensifier son activité dans un seul domaine avec la nécessité de multiplier les domaines pour avoir suffisamment d’activités. Vous pouvez bien vous concentrer à exceller dans un domaine qui vous passionne, avoir de l’activité et de la rentabilité parce que vous êtes le meilleur et attirer du monde. Les gens veulent le meilleur plombier, le meilleur menuisier, le meilleur chauffeur, le meilleur mécanicien, le meilleur peintre, le meilleur couturier. Et la concentration augmente plus votre capacité à devenir le meilleur que la dispersion et la gourmandise entrepreneuriale qui nous faire croire que pour exceller, il faut être dans plusieurs domaines.

Même si elles ont cette tendance à se diversifier plus tard, toutes les grandes entreprises ont été d’abord connues pour avoir excellé et être devenue milliardaire dans un domaine précis : Facebook, Microsoft, HP, IBM, Apple et autres. Les petites entreprises qui ne deviennent jamais grandes veulent grandir avec plusieurs domaines à la fois et ne sont connues finalement pour rien.

Vous pouvez développer une panoplie de services et de produits si vous voulez mais pas avant de vous demander pourquoi  dans le domaine médical les spécialistes sont mieux payés que les généralistes.

academie_du_developpement_personnel

  1. L’habitude de continuer d’apprendre et de systématiser l’apprentissage

Prétendre avoir la maitrise de tous les détails de la vie n’est que vanité. Les leçons à apprendre ne sont absentes à aucun moment. Tant que nous vivons, chaque nouvelle expérience que nous faisons contribuera à notre formation et à notre transformation.  Comme disait l’autre : «  La vie est une école qui ne délivre jamais un brevet de fin d’études ». En tant qu’entrepreneur vous devez identifier les livres que vous devez absolument lire, les formations que vous devez suivre, souscrire à des programmes de coaching, vous abonner à des magazines pour être informés des nouveautés dans votre domaine bref identifier et renforcer effectivement les nouvelles compétences à développer pour exceller.

Des fois je suis sidérée d’entendre certains entrepreneurs dire qu’ils n’ont pas le temps pour lire. Je me disais la même chose. Mais il y a une phrase de  Confucius qui m’a ramenée sur la bonne voie. Elle dit ceci : « Peu importe à quel point vous pensez être occupé, vous devez trouver du temps pour lire ou alors vous vous livrez à une ignorance assumée et choisie ». Il est important pour un entrepreneur qui veut exceller d’identifier toutes les compétences indispensables qu’il doit avoir afin de pouvoir faire passer sa carrière à un niveau supérieur et produire des niveaux de résultats extraordinaires.

besoin_coaching

  1. L’habitude de se discipliner à faire ce qu’ils doivent faire

Jim Rohn dit  que « Nous devons tous souffrir d’une douleur : soit la douleur de la discipline soit celle du regret. La différence est que la discipline pèse quelques grammes tandis que le regret pèse des tonnes ». Les entrepreneurs qui ont réussi savent qu’entreprendre n’est pas une mince affaire. Ils savent que cela nécessite beaucoup de sacrifice, beaucoup d’efforts personnels pour pouvoir arriver à des niveaux de résultats supérieurs. Ils savent que pour finir  par y arriver et ne pas avoir des regrets, vous avez besoin d’une certaine discipline, d’une certaine organisation pour ne pas être déconcentré et rester percutant. Cette discipline passe par la ritualisation de certaines actions jusqu’à ce qu’elles deviennent des habitudes.

Comme nous le disons à H&C, un leader n’a jamais d’alibi ; il doit savoir que le changement repose à 96% sur lui-même. La capacité du leader à se discipliner et à changer lui-même le poussera à produire de meilleurs niveaux de résultats et inspirer les autres à y arriver. Un entrepreneur désorganisé lui-même ne peut pas organiser une entreprise. Et comme le dit Robin Sharma dans La sagesse du moine qui vendit sa Ferrari, « Si tu veux être le leader des autres, tu dois être ton propre leader. Tu dois escalader tes propres montagnes et t’élever jusqu’au sommet, tout en faisant ta propre conquête. Tu dois éviter d’avoir des excuses lorsque les choses ont mal tourné et assumer une certaine responsabilité ».

banniere-n-l_600_428

Je me rappelle cette élection du bureau de l’association des étudiants en gestion de la FASEG, j’étais en année de maitrise et tous les membres du bureau étaient d’accord sur le fait que j’étais  la personne la mieux indiquée pour diriger l’association vu mon niveau d’engagement et mes performances. Donc j’ai été élue sans problème. Mais en même temps ils étaient un peu sceptiques j’étais une vraie « indisciplinée ».

A la fin de l’assemblée générale, on a fait un tour de table pour donner à chaque membre la parole pour qu’il puisse donner leur avis sur ma personne et leurs attentes par rapport au nouveau mandat mais j’ai tellement été savonnée que l’on aurait même cru que ces gens me détestaient. Mais en réalité, ils ne me détestaient pas. Ils avaient parfaitement raison quant à mon besoin de me contenir et de travailler ma discipline personnelle et mon self control. A cette époque-là j’étais trop suffisante, trop sûre de moi, pas du tout humble et très impulsive ; des attitudes qui pouvaient vraiment constituer des contraintes pour que je puisse mener à bien mon mandat.

Mais vous savez ce que j’ai fait ?

Le soir même, quand je suis partie faire du sport, en écoutant les chansons de mon chanteur préféré Youssou Ndour, je me suis arrêtée 20 mn au bord de la plage pour faire le vide dans ma tête et voir les nouvelles habitudes que je devrais adopter pour pouvoir faire quelque chose qu’aucun président n’a fait jusque-là.  Et je peux vous dire avec beaucoup de fierté que ça m’a beaucoup aidé à trouver la discipline nécessaire de pouvoir mener avec brio mon mandat.

pack-complet-600_428

Au cours de ce mandat, j’ai réalisé quelques  exploits mémorables avec des innovations et actions inédites ; l’association a eu plus de visibilité que d’habitude. J’ai même organisé un grand forum qui a fait bouger toute la faculté. Même le doyen qui n’assiste pas d’habitude à ce genre de manifestation était obligé de venir tellement il était fier de nous. Et le plus important est que grâce à mon comportement, à mon niveau de leadership j’avais un tel niveau d’impact sur mes membres qu’ils ont eux-mêmes découvert qu’ils avaient un potentiel illimité et qu’ils étaient capables de réaliser de grandes choses.

Tout cela ne serait pas possible si je n’avais pas pris l’initiative de me discipliner moi-même, de changer avant de vouloir impacter sur les autres. Comme disait l’autre soit vous maitrisez votre vie, soit celle-ci vous maitrise, à vous de choisir !

Un entrepreneur qui veut réussir doit développer :

  • La discipline du lever à l’aube pour pouvoir profiter pleinement de sa journée et sans trop de stress ;
  • La discipline corporelle c’est-à-dire celle qui consiste à faire du sport pour habituer son corps à l’endurance ;
  • La discipline des connaissances abondantes pour avoir le courage d’apprendre chaque jour de nouvelles choses et s’améliorer ;
  • La discipline du repos pour savoir quand est ce qu’il doit se reposer et comment il doit le faire ;
  • La discipline spirituelle pour savoir être en tout temps et en tout instant en état de grâce ;
  • La discipline mentale pour mieux contrôler ses pensées, et être trop confiant pour douter, trop noble pour se mettre en colère, trop fort pour avoir la peur et trop heureux pour avoir des soucis.
  1. L’habitude de persévérer jusqu’à finir par réussir

« Les succès, ce sont les objectifs et le reste n’est que commentaire » disait Earl Nightingale. Faire la différence commence avec la capacité à se fixer des objectifs et être prêt à y travailler. Maintenant, comme on dit, si vous prenez n’importe quoi qui vaille la peine d’être fait, vous rencontrerez toujours des difficultés.

Les entrepreneurs à succès ont à chaque fois à l’esprit que ça ne sera pas facile et que  malgré les difficultés, malgré les blocages, malgré l’adversité, ils doivent avancer, ils doivent être percutants, ils doivent continuer d’exceller jusqu’à devenir incontournable dans leur domaine. L’entrepreneur qui veut réussir et faire la différence devra mettre tous les atouts de son coté, il doit savoir exceller sans exigence externe, doit savoir se discipliner, doit rester focus sur ses objectifs, doit savoir contrôler ses pensées, s’auto-motiver et surtout mener une vie saine.

On n’a pas besoin de rappeler que c’est difficile d’entreprendre. C’est pour cela que si vous voulez faire la différence en tant qu’entrepreneur, vous devez faire de la persévérance votre meilleur allié. Thomas Edison a échoué 9999 fois avant de pouvoir créer la lampe électrique ; s’il n’avait pas fait de la persévérance son allié, il aurait abandonné très tôt.

Je me rappelle quand j’ai créé mon entreprise j’étais en année de licence. J’ai galéré les 4 premiers mois avant de pouvoir décrocher mon premier contrat. J’étais tellement contente. Mais imaginez un peu, après avoir travaillé pendant 2 mois avec les membres de mon équipe, au lieu de nous payer le monsieur avec qui nous étions sous contrat nous a envoyé son assistante qui nous remet une enveloppe. A notre grande surprise il n’y avait que 10 000 francs  CFA dedans.

C’est un homme très influent du monde des affaires. C’était décevant vu tous les efforts que nous avions fournis ; mais pour ma part ce n’était pas une raison suffisante pour me décourager.  Mais comme nous n’avions pas tous le même niveau de motivation, tous les membres de mon équipe m’ont lâchée.

Mais comme on dit on ne peut pas arrêter une personne qui refuse de s’arrêter, rien de tout ceci ne pouvait affecter négativement à ma détermination de réussir en tant qu’entrepreneur. Une semaine après j’ai pu reprendre mes forces et j’ai pu me dire : « Cafa, tu dois avancer, tu es trop forte pour te laisser décourager par l’attitude de ce monsieur ».

Et comme Dieu fait bien les choses, un an plus tard ce même monsieur a sponsorisé mon évènement. Lorsque le secrétaire général de leur mouvement m’a appelé pour dire qu’ils ont accepté de me soutenir,  ça m’a fait tiquer. Voici ce qu’il m’a dit «  Mr X est très content de te soutenir à nouveau parce qu’il a été le premier à le faire, il est sûr qu’un jour tu réussiras parce que tu es une battante»

Ça m’a laissé sans voix ! Juste pour vous dire combien il est important d’être persévérant, d’avoir un mental d’acier, de croire en soi, en ses capacités et d’apprendre à avancer et à aller de l’avant malgré les difficultés, malgré l’adversité et malgré les blocages. Et surtout rester ouvert aux opportunités.

Par Mame Cafa SALL, Coach & Directrice Associée H&C Sénégal 

 

Comments

  1. kane abdoulaye Répondre

    Merci pour ce précieux enseignement. Longue vie à votre entreprise.

    • Hermann CAKPO Répondre

      Un plaisir pour nous cher Abdoulaye. Hermann

  2. AWE KOSGA Répondre

    Merci infiniment pour vos enseignements très instructifs et encourageant, que Dieu vous bénisse et bonne continuation

  3. Abdoulaye FANE Répondre

    A

  4. Abdoulaye FANE Répondre

    Merci pour ce brillant exposé porteur de conseils et d’encouragement, créé une entreprise nécessite beaucoup d’effort et de sacrifices comme dit Mme SALL.
    Il savoir aussi que l’entourage joue favorablement sur la création d’une entreprise aussi de sa réussite, l’appel que je me lance et à l’ensemble de la jeunesse Africaine est de ne pas attendre le cadeau du ciel et d’aller vers l’application de nos projets d’innovateurs et tant prometteur même avec le peu de moyen que nous disposons au lieu d’attendre toujours le soutien ou l’appui d’auttruits.
    Actuellement je suis attaché à une entreprise de BTP&Divers et je travaille aussi en solo avec un collègue de même promotion et nous nous sommes fixé un objectif durant cette année et Dieu merci nous sommes sur le bon chemin.
    Nous espérons plus pour avoir notre Agrément dans le domaine du BTP battir une entreprise de catégorie A et soumissioner des grands marché.
    Signé FANE Abdoulaye <>

  5. Toure Répondre

    Merci beaucoup pour cet inspirant article Mame cafa.moi suis à la Faseg(ucad) option analyse ravi de pouvoir bénéficier de vos conseils

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

veuillez partienter

Abonnez-vous a notre newsletter

Vous voulez etre averti lorsque notre article est publie ? Entrez votre adresse e-mail et le nom ci-dessous pour etre le premier a savoir.