6 conseils de Didier Acouetey pour être recruté par les grandes entreprises en Afrique

abonnement_hctranslab

être recruté par les grandes entreprises

Depuis plus de 15 ans maintenant, Didier Acouetey s’est lancé un pari: mettre à la disposition des nouveaux champions du développement économique africain les compétences requises pour relever les défis de compétitivité et de croissance durable. Son leitmotiv : recruter « des managers pour l’Afrique ». Et c’est avec passion qu’ils le fait avec à son actif plusieurs éditions du très célèbre salons de recrutement  AfricTalents qui a connu un tournant décisif au cours de l’année 2015. L’évènement est désormais étendu à 4 villes: Dakar, Abidjan, Paris et Lomé.

L’objectif est simple: créer le cadre de rencontre entre les recruteurs et les talents de qualité (plus que jamais difficiles à trouver) et offrir aux demandeurs d’emploi l’opportunité d’être en contact direct avec les grandes entreprises qui semblent souvent trop éloignées. Les critères de choix de participants (deux années d’expérience au minimum) à ces salons montrent à quel point Didier Acouetey travaille d’abord à créer les conditions d’excellence pour promouvoir les meilleures compétences. «C’est le gros défi pour la nouvelle Afrique: trouver des hommes et femmes de qualité pour créer la dynamique de la performance au sein de nos entreprises.», confie-t-il.

Et ce ne sont pas les besoins des entreprises qui font défaut. Bien au contraire, l’un des challenges aujourd’hui, c’est la disparité entre les cadres que l’école africaine forme et les compétences que les entreprises recherchent, en qualité et en quantité, pour se développer dans des sphères économiques de plus en plus diversifiées et globalisées.

Et de l’autre côté, l’une des choses dont les diplômés africains se plaignent en général, c’est le fait qu’on ne leur offre pas la chance d’accéder à des postes de responsabilité majeure dans les entreprises. Si tout le monde mérite d’intégrer une grande entreprise selon Didier Acouetey, «Il ne faut pas oublier que les entreprises recherchent des compétences précises.» Ce n’est pas parce qu’on vous aime bien qu’on vous confiera le travail. «L’entreprise qui va vous recruter ou vous promouvoir doit s’assurer que vous pouvez faire le job!» Sur ce sujet, Didier Acouetey va encore plus loin pour nous proposer les six critères que lui et son équipe prennent en considération pour sélectionner et recruter des managers à la demande des grandes entreprises.

  1. Assurez-vous d’avoir un bon  niveau de formation

Pour Didier Acouetey, le fait que vous ayez une certaine formation et des diplômes, fussent-ils des MBA, ne suffit pas à devenir attractif pour les grandes entreprises et à passer par les mailles d’un processus de recrutement rigoureux. «On part du postulat que le candidat à recruter a la formation requise dispensée dans des institutions reconnues.» Mieux, le fait d’avoir été ou d’avoir étudié dans un pays occidental ne suffit pas. « Aller faire ses études aux Etats-Unis d’Amérique ne veut rien dire ….Il faut s’assurer que la formation est d’une qualité indiscutable.» En effet, il y a de nombreuses universités et institutions aux Etats-Unis qui n’arrivent pas à former des diplômés dont les compétences sont adaptées aux besoins des entreprises.

En tout état de cause, la formation initiale que vous avez ne suffira pas. Une fois que vous avez acquis de l’expérience avec votre formation de base, «Il faut mettre à jour vos connaissances, ne serait-ce que tous les 5 ans d’autant plus que le Master que vous avez obtenu il y a 20 ans n’est plus pertinent. Il a certainement une certaine valeur sur votre CV. Mais il faut des remises à niveau constantes » de continuer de suivre le rythme des exigences du marché des compétences. Vous devez veiller à recycler pour être sûr que vous continuez d’adapter vos compétences pour répondre aux nouveaux défis de performance et de compétitivité des entreprises qui vous recruteront.

academie_du_developpement_personnel

  1. Multipliez vos expériences pertinentes

Lorsque Didier Acouetey doit sélectionner un cadre à recruter, l’expérience est l’autre point sur lequel il se penche. Il insiste sur la qualité de l’expérience notamment les postes de responsabilité que le candidat a occupés. Vous travaillez en tant que Revenue Insurance Manager chez un grand opérateur GSM ou en tant que Chef Projet dans une grande entreprise de travaux publics ? C’est intéressant.  Mais d’autres questions seront prises en compte pour voir si votre nom devra figurer sur la shortlist à suggérer à l’entreprise demanderesse.

«Qu’avez-vous fait effectivement? Quels résultats concrets et notables avez-vous pu obtenir pour l’entreprise ou au sein du département que vous avez dirigé?» Selon Didier Acouetey, «Le titre, c’est bien mais le contenu et surtout les réalisations dans le cadre de la fonction exercée, sont tout aussi déterminantes».

besoin_coaching

De la même façon, le CV permet de supposer que vous disposez des compétences qui y sont indiquées. Il n’est pas une preuve d’expérience car il n’est qu’une « suspicion de compétence ». C’est au cours de l’interview que ce que l’on a pressenti en vous invitant à l’entretien sera validé. Vous devez donc pouvoir apporter des réponses concrètes et pertinentes pour espérer être retenu.

En plus du contenu de l’expérience, le lieu où votre expérience s’est déroulé est tout aussi déterminant: «Quel est l’environnement, le contexte dans lequel vous avez exercé vos fonctions? Qu’avez-vous fait de vos mains? Qu’avez-vous conçu?» Voilà des points importants pour apprécier la qualité de votre parcours. Et parlant de parcours professionnel, l’aspect dynamique du parcours est un autre point primordial: «Avez-vous connu des sauts qualitatifs? Avez-vous géré des fonctions identiques? Avez-vous perdu tout ressort?» Toutes ces questions sont décisives dans le choix qui va être porté parce que lorsque le ressort est perdu et que vous avez perdu la dynamique qualitative et sectorielle, vous avez très peu de chance face à d’autres candidats qui présentent un parcours plus structuré et plus consistant.

banniere-n-l_600_428

  1. Travaillez votre capacité d’adaptation

Les contraintes auxquelles les entreprises de notre temps doivent faire face sont plus que jamais nombreuses et il est attendu de vous que vous soyez prêts à devenir un contributeur sur qui votre employeur saura compter. Comment réussit-on à être à la hauteur de ces nouveaux défis auxquels les entreprises sont confrontées dans leurs efforts pour créer des conditions de performance et d’excellence au quotidien? Selon Didier Acouetey, c’est votre capacité à savoir vous adapter à chaque fois qui vous permettra de faire la différence. Le recruteur veut répondre sereinement aux questions suivantes pour ce qui vous concerne avant de vous retenir: «Qui êtes-vous? Quelle est votre capacité à vous adapter, à vous auto-motiver, à interagir avec les autres?»

La plupart des gens s’arrêtent au diplôme en pensant qu’une fois qu’ils l’obtiennent, ils détiennent un visa pour la vie. Il faut au contraire insister sur le fait que les cadres et futurs cadres d’entreprise qui auront plus de chance de se faire recruter et promouvoir sont ceux qui s’adapteront pour maitriser les nouveaux outils (et métiers) devenus déterminants dans la performance des entreprises du 21ème siècle. «La maitrise de l’outil informatique et du système d’information est très importante. Il faut ensuite savoir s’adapter à son environnement et ne surtout pas rester figé.», conseille Didier Acouetey.

Les cadres qui auront plus de chance de se faire recruter sont ceux qui d’une part, sauront faire preuve d’auto-résilience pour gérer les tensions liées à leur environnement et, d’autre part sauront faire montre de «performance adaptative» pour savoir continuer de produire du résultat malgré les pressions et les pesanteurs auxquelles ils doivent faire face chaque jour, non seulement sur le lieu du travail mais également dans leur vie personnelle.

  1. Optimisez votre capacité d’innovation

Selon M. Acouetey, «La capacité d’innovation est dans nos pays africains plus déterminante qu’ailleurs parce que nous sommes sur des marchés en construction. Les managers dont les entreprises ont besoin sont ceux qui seront capables d’innover constamment et d’adapter les théories du management à l’Afrique et à ses opportunités de développement. La science du management doit être adaptée à nos marchés pour trouver des pistes d’innovation pertinentes et de performance durable. Si vous avez été formé en Europe et que vous devez créer un circuit de distribution, les schémas pertinents pour l’Europe ne le seront pas pour l’Afrique. Intégrer les supermarchés à votre stratégie serait tout simplement inefficace. En dehors des pays tels que le Maroc, l’Afrique du Sud et le Kenya, il y a très peu de supermarchés dans les autres pays. Ici vous aurez affaire à des superettes et de petits boutiquiers pour créer votre réseau de distribution. Et c’est justement à ce niveau qu’on s’attend à ce que vous fassiez preuve d’innovation pour trouver des solutions qui s’adaptent aux marchés sur lesquels vous allez évoluer.

pack-complet-600_428

Beaucoup de candidats au recrutement ou à la promotion ne savent pas toujours démontrer qu’ils sauront innover pour répondre aux besoins spécifiques de performance des entreprises. Ceci explique souvent pourquoi ils ont du mal à être retenus. Faisant référence aux inventeurs du M-PESA, précurseur du paiement mobile en Afrique, Didier Acouetey rappelle que lorsqu’il recrute, il cherche «des cadres qui peuvent innover et s’adapter pour créer des produits pertinents au profit des marchés. Ces cadres doivent pourvoir sortir des schémas classiques («think out of the box») et être capables de réfléchir pour proposer des solutions créatrices d’opportunités et de croissance pour les entreprises qu’ils souhaitent intégrer.

  1. Soyez un vrai intrapreneur avec une grande capacité d’entreprendre

Comme pour dire que la capacité d’adaptation et d’innovation sont ses critères les plus déterminants dans le recrutement des cadres au bénéfice des grandes entreprises, Didier Acouetey s’attend à ce que la personne à recruter démontre qu’elle peut faire preuve de grandes capacités entrepreneuriales. Il rappelle que «dans le contexte des entreprises en Afrique, il faut des entrepreneurs à l’intérieur des entreprises»; ceux-là qu’on appelle des «intrapreneurs».

«Si vous voulez être recruté dans des entreprises qui ont besoin d’innovateurs et de créateurs de valeur, vous devez montrer clairement que vous pouvez prendre un projet innovant et le gérer de bout en bout.», insiste-t-il. Vous ne pouvez pas «vous planquer dans votre peau d’employé» qui ne sait et ne peut prendre aucune initiative. Il rappelle que de plus en plus, les cadres africains vont être confrontés à la compétition internationale en ce qui concerne les postulants à des postes. Ils doivent donc développer de vraies capacités à répondre aux attentes des entreprises pour être sûrs d’être retenus.

  1. Développez votre capacité à travailler avec les autres

Partant de l’adage selon lequel, «Seul on va vite, mais pas loin!», Didier Acouetey rappelle que les cadres qui ont plus de chances de se voir offrir les meilleures opportunités d’emploi et de promotion sont ceux qui «savent cultiver la capacité de travailler avec les autres, ceux qui savent créer et intégrer la dynamique et la cohésion pour gagner en performance, et qui n’ont pas peur de la compétition ni des autres talents au sein de leur équipe.»

«Si vous venez d’être nommé Directeur à la tête d’un nouveau département, votre priorité doit être de renforcer les équipes. Si vous ne le faites pas parce que vous ne savez pas compter sur vos hommes ou parce que vous avez peur qu’un collaborateur plus qualifié ne prenne votre place, vous échouerez forcément. Vous devez savoir recruter des gens meilleurs et les faire travailler efficacement. Vous devez savoir ce que votre Direction attend de vous et mobiliser les équipes nécessaires pour y arriver. Vous ne pouvez pas briller si vous avez des hommes médiocres.»

Rappelons que le cabinet de Didier Acouetey, AfricSearch, existe depuis plus de 15 ans. Il a recruté et intégré plus de 3.500 cadres dans les entreprises africaines. En plus de recruter des managers pour l’Afrique, AfricSearch assure des missions confiées par de grandes entreprises. Il organise chaque année le forum AfricTalents, désormais dans 4 villes. Didier Acouetey s’est lancé dans un nouveau chantier avec pour ambition de créer des entrepreneurs et des PME champions pour l’Afrique. Le forum Africa SME Champion, qui y sert de cadre, connaitra sa troisième édition en novembre 2016 à Abidjan, après Nairobi (Kenya) en 2015 et Dakar en 2014.

 

Comments

  1. Atsu Répondre

    Très excellent article. Merci d’avoir partagé. On en avait besoin. Puisse Dieu soutenir vos efforts et vos contributions pour le développement humain et social.

    • Hermann CAKPO Répondre

      Amen merci beaucoup Astu. Hermann

  2. Willem Répondre

    This is i pressive and great!

    • Hermann CAKPO Répondre

      Many Thanks. Hermann

  3. KIENTEGA Répondre

    Merci pour cet article, vraiment instructif

    • Hermann CAKPO Répondre

      On est content de le savoir. Hermann

  4. MEKINDA Sylvain Répondre

    Bonjour,
    En dehors du premier point sur la formation qui reste discutable,le reste des points évoqués se développent en entreprise et donc ,vous êtes déjà recrute.
    De plus,il nya pas une boutique qui vend de l’expérience .
    Pas du tout pertinent cet article ainsi que le postulat de Didier .

    • Hermann CAKPO Répondre

      Vous avez certainement raison. Il ne fait que parler des critères que lui il utilise en tant que recruteur. Possible que cela ne soit pas pertinent selon vous mais c’est ce que la plupart des organisations utilisent de plus en plus. Hermann

    • Emmanuel ADOU Répondre

      Mr Mekinda, il s’agit d’instruire des jeunes. Alors on attends votre contribution pour ameliorer ce que Didier a dejà produit comme conseils. si tu ne contributs pas alors tu fais du sabotage. et cest pas enrichissant. Alors on attend tss conseils

  5. Mahan Madygah Répondre

    des acquis indéniables pour devenir un leader accompli

    • Hermann CAKPO Répondre

      Merci beaucoup. Hermann

  6. Mohamed N. SOUMANOU Répondre

    Article très intéressant et instructif.
    Cela donne une orientation à nous les managers en formation.
    Merci H&C.

    • Hermann CAKPO Répondre

      C’est magnifique alors. Hermann

  7. DRISSA MOUSSA SIDIBE Répondre

    merci d’avoir partagé cet éminent article qui nous intéresse tant partout en Afrique.

    • Hermann CAKPO Répondre

      C’est super alors ! Hermann

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

veuillez partienter

Abonnez-vous a notre newsletter

Vous voulez etre averti lorsque notre article est publie ? Entrez votre adresse e-mail et le nom ci-dessous pour etre le premier a savoir.