40 pouvoirs du développement personnel – 11-20

40_pouvoir_developpement_personnel

11. Le pouvoir de l’auto-challenge

Chaque fois qu’il perçoit son salaire à la fin du mois, un salarié se met à faire des dépenses qu’il n’a pas prévu bien qu’il se plaigne de pas gagner suffisamment d’argent. Chaque mois il se retrouve à donc ne pas pouvoir prendre en charge ses besoins essentiels et de solliciter les autres ou prendre une avance sur salaire pour boucler ses mois. Il va ainsi de mois en mois sans s’arrêter un instant pour se remettre en cause. Il ne sait pas qu’il vient d’être victime du pouvoir de l’automatisme. Il s’est mis en mode pilotage automatique et ne fait rien pour se challenger et corriger son attitude. Il va aboutir au même résultat jusqu’à ce qu’il change.

Une mère de famille souhaite de tous ses vœux que son fils ainé améliore son attitude et son comportement à la maison et en dehors. A chaque fois que l’enfant a une défaillance, elle le sermonne de la même manière sans résultat. Finalement ses sermons ne disent plus rien à ce dernier. Mais elle persiste dans la même façon de faire sans jamais vouloir s’arrêter un instant pour examiner sa méthode et la changer éventuellement.  Elle ne sait pas qu’elle est victime de la loi de l’automatisme. Elle est en mode pilotage automatique et ne fera rien pour se challenger et corriger son attitude. Elle va aboutir au même résultat avec son fils jusqu’à ce qu’elle s’ajuste.

Le principe est très simple : Si vous n’êtes pas d’accord avec les résultats que vous avez, il vous reste un pouvoir très puissant : challenger votre attitude, votre réaction, vos méthodes, ce que vous avez toujours fait et qui vous a toujours conduit aux résultats que vous ne voulez plus. C’est le pouvoir le plus puissant dont un homme ou une femme peut user pour faire de sa vie ce qu’il ou elle veut.

Voici : Comprendre définitivement que les événements sont neutres et sont les mêmes pour tout le monde. C’est la façon dont chacun réagit face aux évènements qui fait la différence. Prenez en charge vos réactions et vos interprétations afin de les mettre en adéquation avec les résultats que vous désirez.

Je comprends que dans certaines situations vous dites que vous n’avez pas le choix. C’est vrai que c’est difficile de pouvoir être stricte avec soi-même et n’adopter que les méthodes qui nous permettent de produire le type de résultat qu’on veut. Maintenant, comme vous le savez, ce n’est pas le fait que vous soyez sous pression qui est le défi. Vous devez vous demandez si le résultat auquel vous allez obtenir vous convient. Si ce n’est pas le cas, vous devez vous challenger pour trouver la méthode qui vous permette d’aboutir au résultat qui vous convient. N’est-ce pas?

besoin_coaching

A chaque fois que vous produisez des résultats qui ne vous conviennent pas, ne vous en prenez à personne ni aucun système. Auto-challengez-vous : « Comment dois-je m’ajuster et m’améliorer pour mieux comprendre ce qui se passe ?Comment m’ajuster personnellement pour atteindre l’adéquation qui me permettra de produire du résultat voulu ? »

12. Le pouvoir de l’auto-image

Un cadre d’entreprise a décidé d’améliorer ses revenus. Ce qui suppose qu’il se cherche des méthodes et des moyens d’y arriver. Il se dit qu’il est prêt à tout et quoi qu’il en soit. Il doit améliorer sa situation sociale car il en a marre de regarder les autres prospérer. Sans s’y attendre, on lui suggère des méthodes qui vont le compromettre. Progressivement, il se permet de se mêler à des malversations sans s’arrêter pour se demander : « Qu’est-ce que je suis en train de devenir ? Est-ce que je mène le type de vie que je voulais vivre et/ou suis-je la personne que je voulais devenir ? ». Il va s’embourber dans cet engrenage avant de se rendre compte trop tardivement qu’il a franchi la ligne rouge. Il est victime de la Loi de l’auto-image.

Le principe est très simple : Si vous vous permettez de faire ce qui ne vous ressemble pas, vous allez aboutir à des résultats et à une image de marque personnelle qui ne vous correspond pas ni ne vous plait. 

VOICI LA CLE : Savoir nous ajuster pour ne faire que les choses qui nous permettrons de réaliser l’image que nous avons et voulons avoir de nous-mêmes au lieu de laisser les pressions et les suggestions nous distraire de l’image de marque personnelle désirée.

Je comprends que ce n’est pas facile de ne pas s’éloigner de ses idées vu les pressions qu’on peut avoir ici et là ; avec des gens qui essaient chaque jour de nous convaincre de ce que « ce sont des choses qui se font ». Maintenant, vous savez ce que vous vouliez incarner comme valeur, le modèle que vous voulez devenir. Vous savez combien vous critiquiez les gens pour leurs failles. C’est votre tour maintenant. Pourquoi n’allez-vous pas vous montrer digne et procéder aux ajustements nécessaires pour ne pas vous travestir ?

13. Le pouvoir du détachement émotionnel

Cet homme est tombé amoureux de sa nouvelle voiture qui fait toute sa fierté. Il prend du plaisir à la sortir, la nettoie, la démarre, fait un tour comme s’il a une vraie course à faire. Il passe toute une matinée du samedi à faire de l’exhibition avec sa voiture comme s’il fait un essai de formule 1. Il est en train de laisser sa voiture le définir et lorsque la moindre chose va arriver à sa voiture, ce sera comme si une partie de sa vie lui a été volée. Il est victime de l’attachement émotionnel. Quiconque veut le provoquer n’aura qu’à s’en prendre à sa voiture et il touchera son point sensible. Et pourtant il vaut et pourra valoir bien encore plus cette voiture.

Le principe est très simple : Si vous vous permettez de vous attacher à quoi que ce soit et en faites dépendre votre joie de vivre, c’est exactement cette chose qui deviendra la cause de votre instabilité émotionnelle et de votre déchéance jusqu’à ce que vous finissez par vous en rendre compte, parfois trop tardivement ou jamais. 

VOICI LA CLE : Se définir par rapport à son esprit ou à son âme signifie ne pas laisser ce qui peut arriver à son corps compromettre la dignité et l’intégrité que son esprit ou son âme doit conserver.

Votre petit enfant casse un verre et vous perdez tout votre sang froid. La bonne nouvelle c’est que vous allez vous énerver sur tout le monde et très probablement rester ainsi de jusqu’à ce que votre journée prenne un coup. Voyons, un verre cassé a-t-il vraiment ce que vous avez la possibilité de faire de votre journée ?

Lorsque vous sentez de l’attachement pour ce que vous auriez perdu, dites : « Je ne suis pas mes possessions, je ne suis pas mes réalisations. Je ne suis pas mes relations. Je ne suis pas mes opportunités. Je ne suis pas mes occasions. Je suis ce que je suis avec, malgré, à cause de et sans toutes ces choses ».

14. Le pouvoir de la concentration sur les objectifs

Cette jeune dame a toujours rêvé de créer un grand prêt-à-porter pour dames. Son objectif est identifié mais jusque-là elle ne s’est pas arrêtée pour se concentrer véritablement dessus. Son argument principal est qu’elle attend gagner suffisamment de l’argent, dans son travail actuel qui lui permet de subvenir à ses besoins, avant de se lancer. Elle ignore que ses objectifs ne sont plus son point de concentration. Mais plutôt la satisfaction de ses besoins qui constitue sa priorité. Elle va y passer tout son temps et peut-être toute sa vie. Et ce sont ces besoins qui vont prospérer. Son rêve n’est plus son point de concentration. C’est la satisfaction du besoin d’organisation parfaite de son projet d’entreprise qui doit être son point de concentration prioritaire. En effet, c’est au niveau de l’organisation qu’il va avoir du résultat et non pas dans la construction de son rêve entrepreneurial. Elle peut y passer tout son temps et même toute sa vie car c’est seulement l’objectif d’organisation optimale qui va prospérer.

Le principe est très simple : C’est ce sur quoi nous concentrons nos pensées, nos paroles et nos émotions que nous alimentons nos actions même si nous disons avoir un objectif différent et travaillons à cet objectif.

VOICI LA CLE : Prendre du temps chaque jour pour penser longuement à son objectif à atteindre, visualiser le résultat se réaliser et se sentir bien à l’idée qu’il est déjà réalisé.

Je comprends qu’actuellement vous avez besoin d’assurer votre gagne-pain et que ce n’est pas évident pour vous de dire que vous allez devoir faire ce que vous aimez vraiment. Je le comprends parfaitement. Maintenant, pourquoi vous concentrer sur ce que vous ne voulez pas au lieu de vous concentrer sur ce que vous voulez ?

Lorsque vous vous réveillez le matin, déclarez « J’attire vers moi tout ce qu’il y a de mieux pour combler ma vie, être en bonne santé et m’assurer le bonheur plénier. Jour après jour, je deviens de plus fort. Jour après jour, je deviens de plus en plus heureux. Jour après jour, je deviens de plus en plus prospère. Jour après jour, à tous égards, je deviens de plus en plus intelligent. Jour après jour, à tous égards, je deviens de plus en plus un vendeur prolifique. Jour après jour, je deviens de plus en plus un père de famille attentionné. Jour après jour, à tous égards, je deviens un excellent manager et leader inspirant. Jour après jour, à tous égard, je deviens de plus en plus fidèle et intègre dans mes relations ».

15. Le pouvoir de la reconductibilité

Cela fait 6 ans maintenant que cette jeune dame s’est mariée avec son mari qu’elle a connu 3 ans auparavant. Elle sait très bien les bonnes choses qu’elle a eu à faire et qui ont fait qu’elle a réussi à séduire l’homme en question la première fois et tout au long des premières années de leur idylle. Au lieu de reconduire et adapter systématiquement ces choses, elle se dit que ce n’est plus la peine. A sa grande surprise, elle se rend compte de ce que son mari ne lui prête plus attention comme s’était pendant la période des fiançailles et au cours des premières années de leur mariage. Elle ne le sait pas mais elle a arrêté de s’investir  dans la continuité de l’effort et c’est pour cela que ses résultats ne sont pas continus.

Le principe est très simple : Il faut tourner la manivelle tout le temps qu’il faut jusqu’à ce que la mayonnaise prenne. Si la mayonnaise prend, il faut continuer de la tourner si l’on espère continuer  améliorer sans cesse le résultat  à fournir.

VOICI LA CLE : Etudier les résultats que vous voulez obtenir ainsi que les actions qui permettent de les obtenir. Engagez ces actions et obtenez du résultat. Etudier le schéma et déceler les actions et attitudes à automatiser et à ritualiser pour maintenir et faire passer les résultats à un niveau à chaque fois supérieur.

Je comprends que vous pensiez jusque-là que vous avez fait le plus gros en arrivant socialement là où vous êtes arrivé. Maintenant, pourquoi ne pas faire le point sur votre vie et votre carrière et voir les domaines où vous n’avez pas les résultats que vous voulez ou avez cessé d’avoir les bons résultats que vous aviez. Ensuite concentrez-vous à voir ce que vous devez systématiser pour y arriver.  Pourquoi ne pas examiner les domaines suivants de votre vie et voir là où vous avez besoin de systématisation : Santé et bien-être, amitié et relation avec les autres, carrière et entrepreneuriat, finances et fortune, Harmonie conjugale et épanouissement familial, force de caractère, engagement communautaire, développement personnel et expertise professionnelle, leadership et capacité d’influence ? Et quel domaine devez-vous alors systématiser les habitudes pour avoir les résultats que vous souhaitez obtenir?

Lorsque vous avez réussi à atteindre un objectif, célébrez-le si vous voulez. Ensuite, arrêtez-vous et demandez : « Quelles sont les bonnes pensées, émotions et actions qui m’ont conduit à ce résultat que je dois absolument reconduire et optimiser la prochaine fois pour avoir ce niveau minimum de résultat ? ».

16. Le pouvoir de l’autodétermination

Ce chef de service a découvert depuis qu’il travaille dans cette entreprise qu’en réalité son supérieur hiérarchique ne lui donne pas vraiment la main pour prendre les décisions qu’il doit prendre. Fatigué, il a décidé de ne plus s’impliquer vraiment et laisse le responsable commettre des erreurs à n’en plus finir. Il se dit que de toutes les façons, ce n’est pas à lui d’assumer et que le responsable répondra. Une dernière erreur fatale de son chef conduit son entreprise à la faillite. Il pensait bien pouvoir relancer sa carrière mais rien que le fait qu’il ait travaillé en tant que chef de projet au sein de cette entreprise en faillite fait que peu d’employeurs font confiance en sa sincérité. Il a oublié que chaque personne est comptable de quelque manière et qu’aucune personne quelle que soit son innocence répondra de ses indifférences tout au moins. Il est victime de la loi de la dépendance limitée.

Le principe est très simple : Lorsqu’une personne décide de s’assumer et d’assumer, elle s’en prend moins aux autres qu’à elle-même et comprend définitivement que tout dépend de ce qu’elle décide de faire de sa vie et sa carrière à travers les choix qu’elle opère.

VOICI LA CLE : Décider qu’en dernier ressort, chaque personne s’occupe de sa vie et de sa carrière et par conséquent doit en devenir le principal accélérateur de résultat à tout point de vue.

Je comprends que vous vous dites que certaines personnes devraient survenir aux besoins des autres ; que les gouvernants devraient faire ce pourquoi ils sont élus ou nommés. Je comprends que vous puissiez dire que si le pays va mal, c’est de la faute des gouvernants.  Une question : Est-ce qu’en plus de diriger le pays, les dirigeants sont également appelés à diriger notre tête et notre cœur ? Pourquoi ne pouvons-nous pas utiliser notre tête et notre cœur pour décider pour nous au lieu d’attendre que les gens qui n’ont qu’eux-mêmes à l’ordre du jour le fassent pour nous ?

Lorsqu’une personne vous fait la promesse d’assurer les choses pour vous, demandez-vous : « Et moi qu’est-ce que je veux assurer pour moi-même et pour les autres éventuellement ? Je ne vais quand même pas être celui qui tend la main à chaque fois juste pour le mérite d’avoir le droit de tendre la main ? ».

17. Le pouvoir du déménagement mental

Alors qu’il venait d’intégrer son équipe, ce jeune cadre d’entreprise a été victime de brimade professionnelle de la part de ceux qui étaient les caciques. Il s’était promis de lutter contre de pareilles pratiques et d’être le défenseur des nouvelles recrues. Voilà qu’il est passé n°2 de l’équipe et se retrouve  à conduire le processus de bizutage. Il a fini par se convaincre lui-même de ce que c’est ainsi que les choses se passent.   Il ne le sait peut-être pas, il n’est pas que mouillé dans son environnement, il est en devenu un acteur majeur.  Il est désormais convaincu que le changement n’est pas possible ni pour lui, ni pour personne. Il est bien dans le piège de l’aménagement mental.

Le principe est très simple : Soit, vous ferez votre environnement ou il vous fera. Vous n’aurez pas besoin de penser ni agir comme les gens de votre environnement. Vous aurez juste besoin de ne pas vous contraindre de penser et d’agir comme les gens qui pensent le dominer et le contrôler pour l’instant parce que la bonne nouvelle est que personne ne contrôle vraiment l’environnement.  Nous nous efforçons et n’importe qui peut gagner la bataille.

VOICI LA CLE : Décider de ne pas atteindre les objectifs imposés par l’environnement suivant ses schémas classiques et se concentrer à se dépasser soi-même, sortir mentalement de son environnement pour travailler à se définir ses objectifs inédits et atteignables avec les méthodes qui vont dominer prochainement son environnement.

Lorsque vous aurez tellement de la pression au point où vous n’aurez plus d’autres choix que de céder, demandez-vous : « Qu’est-ce que je deviendrai véritablement après ce oui forcé et banal ? Ne serait-ce pas ce que j’ai toujours reproché aux autres et ne comprenais pas qu’ils puissent faire ? Sont-ce eux qui se sont trompés ou c’est moi qui fini par me tromper aussi ? ».

18. Le pouvoir de l’attitude supérieure

Ce jeune homme est particulièrement beau. Bien éduqué dans sa congrégation, il sait bien que l’adultère n’est pas digne de quelqu’un comme lui. Son père a passé son temps à lui lire chaque soir un chapitre du livre des proverbes. Voici que depuis deux mois, en plus d’avoir été largué par sa copine, il a une femme d’autrui qui lui fait des yeux doux. Ne sachant à qui ni à quoi s’en remettre, il se jette dans les bras de la femme en question et finalement se retrouve dans le regret amer.    Il  ne le sait pas mais il n’a pas su adopter une attitude supérieure. Il a laissée de sa vie le pousser à agir comme il ne l’aurait pas fait en temps. Il n’a pas réussi à penser correctement sous pression.

Le principe est très simple : C’est notre attitude dans n’importe quelle situation qui indique le nom que nous voulons porter. Une personne doit se demander à chaque fois le nom qu’il veut avoir et l’attitude qu’il doit avoir pour mériter ledit nom.

VOICI LA CLE : Reprendre le contrôle du centre de commandement de votre attitude pour ne plus laisser rien ni personne vous distraire de  la façon dont vous devez réagir et agir pour atteindre les objectifs qui vous tiennent vraiment à cœur.

Je comprends que vous êtes constamment sous pression et qu’il y a des gens dont le but est de vous distraire de votre bonne volonté et de votre détermination à faire ce en quoi vous avez toujours cru. Vous savez quoi ? Il n’y a qu’au tribunal que les circonstances atténuantes sont acceptées. Dans la vie normale, si vous faites un faux pas, la sentence est immédiate. La vie ne demande pas si nous avons été sous pression ou non. Elle ne demande pas si nous avons été sous pression ou pas. Elle vérifie juste la réaction que nous avons eue et nous affiche le résultat  qui y correspond. Sachant cela, pourquoi ne pas adopter les réactions qui vous permettent d’afficher les résultats que vous voulez ? Pourquoi ne pas avoir des attitudes à la hauteur des résultats que vous espérez ?

Lorsque vous aurez tellement de la pression au point où vous n’aurez plus d’autres choix que de céder, demandez-vous : « Qu’est-ce que je deviendrai véritablement après ce oui forcé et banal ? Ne serait-ce pas ce que j’ai toujours reproché aux autres et ne comprenais pas qu’ils puissent faire ? Sont-ce eux qui se sont trompés ou c’est moi qui fini par me tromper aussi ? ».

19. Le pouvoir de la légende personnelle

Ce jeune a toujours rêvé d’évoluer dans le métier de l’informatique parce qu’il a toujours été passionné d’électronique et de gadget. Il rêvait depuis sa petite enfance de fabriquer des ordinateurs. Voici que son père le fit asseoir pour lui demander qui il a déjà vu devenir informaticien et riche et le convainc de faire la médecine. Il est devenu médecin et surpayé mais ne supporte pas l’odeur des hôpitaux et finir par démission, tombe en pleine dépression. Il ne sait pas que c’est rêve qui le poursuit. Il a abandonné sa légende personnelle pour embrasser le rêve d’une autre personne.

Le principe est très simple : Nous rappeler constamment que notre vie ne prend son vrai sens que lorsque nous savons nous accrocher jusqu’au bout pour finir par découvrir pourquoi il fallait que nous restions accroché jusqu’au bout.

VOICI LA CLE : Savoir tellement ce que vous voulez que vous n’acceptez jamais vous contenter de quoi que ce soit de moindre parce que vous savez qu’il y a une opportunité et une réalisation plus grande qui vous attend devant. 

Vous avez toujours porté cette chanson en vous ? Ce rêve qui vous demande à chaque fois : « Quand vas-tu me réaliser ? Quand vas-tu te décider ? ». Il vous pose constamment la question mais vous semblez ne pas être encore prêt à lui répondre. Franchement, quand comptez-vous véritablement lui répondre ? Vous avez la possibilité de devenir une légende. Qu’est-ce qui vous empêche donc d’embrasser la vraie raison d’être de votre vie ?

Lorsque les distractions vous sont proposées et que vous avez commencé à vous enfoncer, posez-vous les questions suivantes : « Qu’est-ce que je voulais au départ ? Quelles étaient mes valeurs ? Quelle est ma vision ? Qu’est-ce qu’elles signifiaient pour moi et quelle place je veux leur donner aujourd’hui ? Est-ce que ce dans quoi je me suis laissé emballer me permettra de réaliser véritablement ma légende personnelle ? ».

20. Le pouvoir de la phrase parfaite

Cet homme a toujours rêvé qu’un jour on dise de lui qu’il est le plus grand chef de cuisine de tous les temps. Voilà qu’il passe son temps à travailler comme un comptable dans une grande entreprise et ne pense pratiquement aucune minute de sa journée à inviter et à essayer des recettes culinaires. Il ne sait pas qu’on peut devenir ce qu’on veut à le pratiquer chaque jour. Il ne sait pas qu’on devient ce qu’on fait la plupart du temps. Il va porter un nom autre ce qu’il a toujours voulu porter. Il s’éloigne de jour en jour de sa phrase parfaite sur lui.

Le principe est très simple : Nous devenons ce que nous faisons la plupart du temps. De ce fait, il est plus facile de réaliser chaque jour sa mission de vie lorsque nous nous assurons de ce que notre agenda quotidien reflète notre agenda de vie.

VOICI LA CLE : Savoir exactement à quoi vous aimeriez que votre vie se résume et vous assurez de ce que vos journées en soient couronnées et s’y résument. 

Vous savez parfaitement ce que vous voulez faire de votre vie ? Vous savez ce que vous aimeriez que les gens qui vous aiment et les gens qui ne vous aiment pas disent unanimement sur vous à la fin de votre vie. Pourquoi vous laissez passer vos journées sans vous arrêter pour aligner votre comportement, vos réactions, vos choix et décisions, vos habitudes et attitudes sur les qualificatifs désirés ? Notre vie s’imprime seconde après seconde sans prendre notre avis? Pourquoi ne pas faire attention au coton que nous filons et à l’encre que nous utilisons ?

Avant le début de chaque journée et désormais pour le reste de votre vie, demandez vous : « Si cette journée était la seule de ma vie, quelles sont les 5 choses essentielles que je ferai et qui feront que ma journée serait parfaite et ma vie parfaite ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *