64 sources de transformation et d’efficacité personnelles

transformation

Je partage avec vous 64 inspirations pour penser et agir différemment et commencer à voir des transformations majeures.

1) Vous n’avez pas besoin d’attendre pour être heureux. Etre heureux est un droit que vous avez acquis depuis votre enfance. Si vous n’arrivez pas encore à en jouir, apprenez à être heureux avec ce que vous avez pendant que vous travaillez à obtenir quelque chose de meilleur.

2) Si vous continuez de penser que quelqu’un est la base de vos résultats, vous allez continuer de souffrir jusqu’à ce que vous décidiez de prendre votre vie en charge assumant la responsabilité à 100% de tout ce qui arrive dans votre vie.

3) Les résultats que vous obtenez actuellement disent toute la vérité sur si vous progressez réellement dans votre vie. Vous n’avez qu’à les comparer à l’année dernière et vous comprendrez. Pendant ce temps, n’oubliez pas ce que vous devez décider d’être dans 12 mois car ils vont passer très vite.

4) Rappelez-vous que la loi de la semence reste d’actualité. La vérité c’est que ceux qui obtiennent plus de résultats que vous y croient un peu plus et s’y mettent avec un peu plus de détermination, d’engagement et d’actions adéquates.

5) Personne ne viendra assumer la responsabilité de votre vie à votre place. Personne. Autant vous poser les bonnes questions maintenant, trouver les bonnes réponses et engager les actions que vous devez engager pour obtenir les résultats que vous devez obtenir.

besoin_coaching

6) Si vous n’êtes pas entrain d’obtenir les résultats que vous souhaitez obtenir, demandez-vous à quoi vous consacrer vos ressources les plus précieuses, demandez-vous ce qui vous obsède vraiment et ce que vous faites de votre temps et de votre argent lorsqu’ils sont disponibles.

7) N’essayez pas de vous réfugier dans votre travail parce qu’il ne peut pas vous procurer la joie que vous procurera une famille, des amis et la joie d’être utile à quelque chose…

9) Le monde est en reconstruction et en plein changement. Demain, des gens ordinaires comme vous vont apporter des contributions majeures au développement du monde. Jusqu’à quand allez-vous continuer d’être spectateur de l’expression du génie des autres?

10) N’oubliez pas la question de Jim Rohn. « L’année prochaine à la même période, à coup sûr, vous serez quelque part, mais où serez-vous? » Et j’ajouterai, comment allez-vous agir maintenant pour assurer que ce soit le meilleur cap possible?

11) Vous êtes le co-créateur de votre futur. Demain vous appartient et vous avez aujourd’hui pour en dessiner une pièce. Faites quelque chose aujourd’hui pour vous offrir l’avenir que vous méritez vraiment.

12) Vous ne pouvez choisir quel temps il fera demain ni l’humeur de votre patron et de vos clients, mais vous pouvez choisir l’attitude que vous allez avoir quelle que soit l’humeur que les autres auront. Choisissez d’être heureux quoi qu’il en soit.

13) Ne continuez pas de reporter votre bonheur à demain. Ne continuez pas de dire « Quand je serai… », « Quand j’aurai…je ferai…  » Faites quelque chose maintenant avec ce que vous avez.

14) Si vous doutez de comment vous vous sentirez à la fin de votre vie, voyez comment vous allez vous sentir à la fin de la journée d’aujourd’hui. Si cela ne vous convient pas, sachez que c’est une préfiguration qui va se confirmer si vous ne faites rien pour mieux planifier et mieux orienter vos journées.

15) Si quelqu’un vous fait nourrir l’espoir que demain sera beau, demandez-lui ce qu’il pense que vous devriez faire pour que le reste de cette journée soit beau parce que vous n’allez pas continuer de surestimer ce que vous pouvez faire demain alors que vous ne faites rien pour faire d’aujourd’hui et de chaque journée, les plus belles journées qui soient. Quand allez-vous commencer à exceller si ce n’est aujourd’hui?

16) Il n’est pas sûr que vous vous occupiez suffisamment et intelligemment autrement vos résultats exceptionnels en plein progression l’auraient confirmé. Alors, que faites-vous de vos journées?

17) Vous devez absolument passer à l’acte si vous souhaitez voir les premiers résultats. Agir est la vraie condition parce que vous ne pouvez pas continuer d’espérer et d’attendre si vous n’êtes pas prêts à faire quelque chose pour avancer.

18) Dans 90 jours vous regretterez de n’avoir pas commencé un peu plus tôt. Alors qu’est-ce que vous devez commencer aujourd’hui et que vous êtes tenté de reporter encore?

19) La plupart des gens savent choisir plus facilement lorsqu’ils n’ont plus le choix. N’attendez plus de ne plus avoir le choix. Pourquoi allez-vous attendre que les meilleures opportunités de choix partent avant de choisir? Pourquoi attendre que la rivière tarisse avant de vouloir prendre de l’eau?

20) Tout ce que vous reportez échappe à votre jeunesse. Si vous ne le faites pas aujourd’hui ce ne sera plus jamais à votre âge d’aujourd’hui.

21) Quelle est la dernière fois où vous avez contemplé le soleil se coucher, la belle lune dans le ciel, la beauté de la plaine par un matin ensoleillé, la douceur du parfum d’une fleur, admiré le sourire d’un enfant innocent, dit sincèrement je t’aime et être heureux ainsi ? Vous n’avez pas besoin de payer avant de vivre ces moments de bonheur. Arrêtez de dire que vous n’êtes pas heureux parce que vous n’auriez pas tout.

22) Vous continuerez de courir après ce qui vous préoccupe jusqu’à ce que d’autres choses commencent à vous préoccuper. Mais savez-vous comment une situation devient préoccupante progressivement? A chaque fois que vous la remarquez, vous dites : « ça peut attendre, j’ai une situation plus préoccupante à gérer ».

23) La plupart des cadres motivés et bien payés que je rencontre disent qu’ils doivent tout faire pour ne pas perdre leur emploi. Et ils ont raison. Pendant ce temps, ils sont entrain de perdre leur famille, leurs enfants, leur santé, leur joie de vivre parce que tout simplement ils ne font pas tout pour ne pas perdre ces choses-là.

24) Lorsqu’on leur explique, la plupart des gens commentent : « humm, c’est vrai en plus » mais ils ne font rien pour améliorer leur situation jusqu’à la prochaine fois où ils commentent : « C’est vrai en plus » mais comme la dernière fois ils ne feront rien parce que ce n’est pas encore suffisamment grave.

25) Les choses que vous avez besoin de faire pour améliorer votre vie ne sont pas si complexes ni si difficiles à faire que ça. Elles sont mêmes très faciles à faire. Le piège c’est qu’elles sont tout aussi faciles à ne pas faire.

26) C’est ce que vous savez qui détermine ce que vous concevez comme étant bon ou non. Regardez vos résultats. S’ils sont bons, vous devez avoir raison. S’ils ne sont pas bons, il vous faudra de nouvelles informations permettant de croire et de saisir de nouvelles possibilités. Peut-être que cela vous conduira à de meilleurs résultats?

27) La liberté d’expression est peut-être aussi importante que la liberté d’action. Vous avez certainement besoin des deux à la fois. Mais aucune des deux ne vous sert si vous n’utilisez pas votre liberté d’action pour produire des résultats qui comptent. Vos résultats parleront plus que votre bouche.

28) Exprimez-vous librement, vous en avez le droit. Mais si vous prenez la parole juste pour dire que quelqu’un est la base de votre problème, sachez qu’en ce moment même, il est entrain d’améliorer ses résultats et il a les moyens de les améliorer certainement sans vous. La question c’est de savoir si vous pouvez vraiment vous en sortir sans lui.

29) Plaignez-vous aussi longtemps que vous avez des gens qui sont prêts à vous écouter et à compatir avec vous. Mais pendant ce temps, arrêtez-vous pour vous demander ce que vous pensez des gens qui se plaignent tout le temps et vous comprendrez que vous devez arrêter et commencer par produire du résultat.

30) Lancez-vous des défis plus élevés que l’attendrait quiconque. Vous ne réalisez rien d’extraordinaire à utiliser vos admirateurs actuels comme point de référence. C’est votre capacité à conquérir des admirateurs jusque-là insensibles à vos résultats grâce à de nouveaux exploits qui vous montrera que vous progressez vraiment.

31) Ne faites pas partie des gens qui sont impressionnés par la quantité d’actions qu’ils engagent. A la fin de la journée, votre niveau d’engagement ne comptera pas. Ce qui importera c’est la criticité des résultats que vous réussissez à produire.

32) Personne ne peut vous exploiter sans votre complicité et en général vous êtes complice parce que vous n’êtes pas indispensable à ses concurrents. Autrement, ils vous auraient sollicité à prix fort.

34) La veille ou le jour de votre voyage, vous limitez votre activité à l’essentiel et vous savez dire NON à tout ce qui ne sera critique et n’importe vraiment pas. Pourquoi vous ne feriez pas cela tous les jours?

35) Ce sont les petites choses normales et indispensables négligées qui deviennent critiques et se transforment en crise sauf lorsque la crise arrive, la plupart des gens suspendent les petites choses normales indispensables qu’ils devraient être entrain de faire pour se concentrer sur la crise et c’est ainsi qu’ils préparent le lit à la prochaine crise.

36) La qualité de votre vie dépend de la qualité de votre philosophie. La qualité de votre philosophie dépend de la qualité de la source de votre philosophie. Prenez garde à qui vous écoutez.

37) C’est la peur de l’échec qui vous empêche de vous lancer sauf que ne pas se lancer est déjà un échec comme tous les autres échecs.

38) Ne pas essayer c’est l’échec dans la manifestation de la capacité à essayer. Et rappelez-vous, vous n’échouez pas parce que vous avez essayé. Vous échouez parce que vous n’avez pas essayé suffisamment.

39) Heureusement le risque d’échouer fait toujours chemin avec le risque de réussir alors n’oubliez pas la règle, « Pour augmenter votre taux de réussite vous devez augmenter votre taux d’échec ».

40) Ce sont les choses que vous n’essayez pas qui vous empêchent de réaliser ce que vous pouvez. Rappelez-vous la dernière fois où vous avez essayé et ça a marché et vous comprendrez tout ce que vous ratez en n’essayant pas suffisamment de choses.

41) Laissez les choses qui ne marchent pas ne pas marcher et les autres qui marchent marcher. S’il y a quelque chose que vous devez faire, faites-le et pendant ce temps avancez avec ce qui marche tout en essayant de nouvelles choses. Vous ne pouvez pas vous permettre d’aller au rythme de vos blocages.

42) La règle est devenue populaire maintenant. Ne commencez pas des choses que vous ne pouvez pas finir brillamment. Vous êtes né pour briller et il n’est pas trop modeste de laisser les gens gagner là où ils sont meilleurs et ne vous concentrer que sur les choses pour lesquelles vous pouvez devenir le meilleur.

43) Vous êtes nés pour matérialiser et célébrer vos talents. Ce qui fait que la plupart des gens jouent les seconds rôles, c’est qu’ils ont délaissé ce en quoi ils peuvent devenir le meilleur pour s’accrocher à ce qui leur donne à manger.

44) Si vous vous concentrez sur ce qui va mal dans votre vie, vous aurez envie de vous suicider. Si vous vous concentrer sur ce qui va bien dans votre vie, vous risquez de tomber dans l’insouciance. Ne vous suicidez pas, ne devenez pas insouciant. Soyez tout simplement heureux pendant que vous vous battez pour mieux faire.

45) Il n’y a pas un seul de vos objectifs qui puisse être atteint si vous n’engagez rien de concret directement ou indirectement pour le réaliser. Occupez-vous de vos objectifs parce que si vous ne le faites pas, ils attendront.

46) Les gens optimistes qui y arrivent effectivement y arrivent parce qu’ils sont optimistes par rapport à leur plan B et parfois leur plan C. Vous ne pouvez pas vous vanter de pouvoir y arriver alors que vous ne comptez que sur un seul scénario; celui-là ne se réalise pas toujours et ça tous les gagnants le savent.

47) Toute douleur que vous vous épargnez gagne en intérêt. Autant la subir tout de suite. Toute récompense que vous vous épargnez gagne également en intérêt. Prenez donc l’habitude de prendre le chemin difficile parce que si vous prenez la sauce avant le riz parce que vous auriez faim vous mangerez du riz blanc ensuite.

48) L’obligation de réussir est plus fructueuse que l’explication de l’impossibilité de réussir. Lorsqu’ils expliquent pourquoi ils ne peuvent pas y arriver la plupart des gens oublient de se rappeler pourquoi ils doivent absolument y arriver. Ceci explique pourquoi il y a plus de gens qui se résignent qu’il n’y a de gens qui s’obligent et par conséquence plus de gens qui justifient leurs échecs que de gens qui réussissent.

49) Vous devez absolument compter sur vous-mêmes. Imaginez le héros sur qui vous comptez, il est certain que beaucoup de gens comptent sur lui. Parfois il est coincé et il doit choisir entre les aider, vous aider et s’aider lui-même. Ne lui en voulez pas si vous n’avez pas su vous en vouloir pour n’avoir pas dû compter sur vous-même.

50) Si vous continuez de vous battre, vous finirez par réussir quelque chose. Rappelez-vous que ce ne sera que parmi les choses que vous aurez essayées ; alors essayez suffisamment de choses qui valent la peine.

51) Des gens ont décidé de changer leur vie après avoir suivi une formation, un cd ou DVD ou après avoir lu un livre ou écouté un coach. Sachez que ces choses-là peuvent réellement changer votre vie. Donnez-vous-en l’occasion au moins une fois par mois.

52) ll n’est jamais tard pour recommencer. Comme le disent les chinois, le bon moment pour planter un arbre c’est il y a vingt ans sinon c’est maintenant. Si vous ne faites rien maintenant pour reprendre le bon chemin, vous direz dans 20 ans que c’est trop tard pour recommencer.

53) La plupart des gens constatent leurs problèmes et ne font rien ensuite, pire ils s’en plaignent. Les francophones racontent que la façon anglo-saxonne de s’y prendre est plus pragmatique mais ils ne font que le constater comme les colonisés constatent et regrettent de n’avoir pas été colonisés par les anglo-saxons. Jusqu’à quand devrions-nous constater et nous plaindre sans concrètement rien faire ?

54) Ne vous attendez surtout pas à ce que tout ce que vous essayez réussisse ; par contre rien ne marchera que vous n’aurez essayé.

55) Ne regrettez pas d’avoir essayé et que cela n’ait rien donné au moins vous aurez essayé. Ce que vous pouvez regretter, c’est ce que vous n’aurez pas essayé.

56) Vous êtes libre d’avoir votre stratégie à vous. Si elle ne marche pas, vous n’êtes plus libre, vous devez la changer.

57) Les seules fois où vous serez utiles, ce sera à la rencontre des gens. Personne n’a jamais été un génie dans son petit enclos si c’est le cas son génie (ou les produits de son génie) ne servira à rien jusqu’à la rencontre des gens. Sortez, rencontrez des gens, exprimez-vous et vous verrez que vous avez plus de valeur que vous ne pensez.

58) N’ayez pas peur que ce qui vous est arrivé la dernière fois vous arrive. Si vous avez peur, prenez des dispositions au lieu de penser que vous ne devez plus essayer. Ce ne sont pas les tentatives qu’il faut supprimer, c’est votre façon de vous y prendre qu’il faut améliorer ou changer.

59) Les difficultés nous montrent lorsqu’elles se présentent que nous n’y sommes pas encore. Elles sont prêtes à se laisser dompter la prochaine fois à condition que nous devenions meilleurs en quelque chose autrement ce sera plus difficile.

60) Nous n’aurons jamais été aussi libres. Et nous ne nous serons jamais rendu compte de la complexité de la vie. La question à se poser plutôt que de continuer de trouver des bouc-émissaires à notre succès mitigé, c’est : « Est-ce que je suis vraiment prêt à assumer? »

61) Nous les prenons pour des génies du jour au lendemain mais nous pouvons le devenir tous. Le secret des génies c’est qu’ils choisissent un domaine, se concentrent là-dessus, s’améliorent chaque jour jusqu’à atteindre l’impressionnant, le sublime et le génial (le Kaizen). Et ça n’importe qui peut le faire.

62) Ne soyez pas pressé d’obtenir des résultats extraordinaires du jour au lendemain parce que ceux que vous admirez ou jalousez pour leurs résultats ne les ont pas obtenus du jour au lendemain.

63) Ne faites pas dépendre votre ressenti personnel de comment les choses vont parce qu’elles ne tourneront pas bien tout le temps. Si votre bonheur doit en dépendre, il y aura trop de jours où vous serez malheureux inutilement.

64) Vous regrettez sincèrement et n’allez plus faire preuve d’autant de négligence prochainement? Comment le savez-vous?

Hermann H. CAKPO

Par Hermann H. CAKPO

Herman H. CAKPO est auteur, coach et co-fondateur de The H&C Group, une entreprise de formation et de coaching basée au Bénin, au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire, au Mali, au Togo, au Sénégal, au Gabon et prochainement au Niger, Cameroun et en Guinée. Il a déjà écrit et publié plus de 25 livres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

veuillez partienter

Abonnez-vous a notre newsletter

Vous voulez etre averti lorsque notre article est publie ? Entrez votre adresse e-mail et le nom ci-dessous pour etre le premier a savoir.