11 habitudes prises entre 20 et 40 ans qui coûtent très chères plus tard

habitudes

Le principe est simple et je me plais souvent à le rappeler : « Dans la vie il y a deux cas : soit vous payez maintenant et vous vous égayez plus tard ou vous vous égayez maintenant (sans insouciance) et vous payez plus tard. Dans les deux cas, vous allez vous égayer et vous allez devoir payer. C’est vous qui choisissez ».

L’intervalle de notre vie qui se situe entre 20 et 40 ans se trouve être celle où nous sommes supposés entrer dans l’âge adulte…Mieux, c’est l’âge d’or et l’âge critique où nous avons la possibilité de prendre notre vie et notre carrière en main et en faire un chef d’œuvre. Mais c’est ce créneau que nous négligions souvent et le prix que nous sommes appelés à payer est très chers.

Peut-être manquons-nous de faire attention à la prise des habitudes suivantes parce que nous ne savons pas quelles peuvent être les conséquences plus tard ? Peut-être ! Mais comme le bon moment pour planter un arbre, c’est il y a 20 ans sinon maintenant, je me suis dit qu’attirer notre attention sur le risque de prendre les habitudes suivantes pourraient aider bon nombre à commencer à faire attention.

N’allez pas penser que je suis parfait et impeccable sur ces points…Au contraire…Par contre, j’ai décidé de faire très attention désormais. Peut-être que vous devriez faire attention à ne pas cumuler les habitudes suivantes ?

  1. Passer de longues heures devant le poste téléviseur, l’ordinateur, le Smartphone, les jeux vidéos…

L’habitude est une seconde nature. Non ? Le fait de passer beaucoup de temps devant le poste téléviseur, votre Smartphone ou les jeux vidéo ne constituent peut-être pas une mauvaise chose en soi. C’est le pli que vous prenez et dont vous aurez du mal à vous passer qui est le problème.

Peut-être qu’au moment où vous n’avez pas des responsabilités et des pressions familiales, vous pouvez vous permettre de vous accrocher à vos gadgets. Mais comme ce n’est pas ce qu’un décideur, un entrepreneur, un haut cadre, un père ou une mère de famille responsable est appelé à faire, ne prenez pas le mauvais pli maintenant. Vous aurez du mal à vous en passer plus tard. Mettez-vous la pression maintenant et quittez dans ça comme on dit en Côte d’Ivoire.

besoin_coaching

Concentrez-vous à faire maintenant ce que vous sera appelé à faire lorsque vous serez qu’un décideur, un entrepreneur, un haut cadre, un père ou une mère de famille responsable parce que vous savez pourquoi ? On devient ce qu’on a passé son temps à faire la plupart du temps. Si vous ne vous habituez pas à faire ce que vous serez obligés de faire demain, vous aurez du mal.

  1. Ne pas apprendre à mener une vie intérieure et à maitriser ses émotions

Fougueux ? Démocrates ?  Vous avez envie de faire les choses et mener votre vie comme vous l’entendez ? Rien ne garantira autant votre succès fulgurant que votre capacité à faire ce qui est bon pour vous, ce qui correspond à vos aspirations profondes et ce qui vous permettra de devenir le meilleur de vous-mêmes.

Maintenant,  il y a la fougue et la fureur, la contenance et la capacité à contrôler ses émotions et à murir à partir de l’intérieur. Votre capacité à maitriser vos émotions, à prendre du recul et à vous poser assez tôt les bonnes questions vous aidera et vous amènera à ne pas opérer des choix émotionnels et non muris que vous regretterez plus tard. Alors apprenez dès maintenant à penser et à vous comporter correctement lorsque vous êtes sous pression car c’est votre attitude qui détermine votre altitude.

besoin_coaching

Beaucoup de gens pensent qu’ils vont finir par devenir sage avec l’âge mais très souvent l’âge passe et ils ne sont pas deviennent pas sages parce qu’ils n’ont rien fait pour mûrir et s’assagir le long du chemin. Ne laissez pas cela vous arriver.

  1. Ne pas faire attention à notre réputation et aux valeurs morales

J’ai appris à mes dépens qu’il vaut mieux se mettre très tôt la pression pour respecter les valeurs morales de l’intégrité, du respect des engagements, de la réciprocité (ne fais pas à l’autre ce que tu n’aimerais pas qu’on te fasse) et de l’amour mutuel.  Le défi lorsque vous négligez ces valeurs, c’est que vous vous forgez une mauvaise réputation et vous rendez compte très vite qu’il y a très peu de gens qui vous font confiance…parce que justement votre mauvaise réputation vous a précédé.

Si une fois que vous aurez 45 ans ou plus, vous aimeriez que quelqu’un dise : « Je connais XYZ depuis 25 ans…Quand il te dit une chose, tu peux compter avec », c’est maintenant que vous devez faire attention. Bien sûr que ce n’est pas facile mais ça coûte très cher plus tard alors il ne faut pas que le fait que ce soit difficile soit votre seule excuse. Imposez-vous de devenir la personne la plus correcte et la plus intègre que vous connaissez.

  1. Abuser de l’alcool, des drogues, de la cigarette et du sexe

Ce n’est pas parce que l’alcool va fragiliser votre foi, vous pousser à de mauvaises fréquentations (enfin, c’est relatif, aucune fréquentation n’est mauvaise en soi), ni parce que la cigarette va abimer vos poumons et vous enlever votre fraicheur et votre jeunesse.

Ces substances constituent des excitants qui peuvent vous aider à vous détendre et à « vous sentir bien dans votre peau ». Le défi, c’est qu’elles peuvent vous abandonner très vite si vous ne tombez pas dans une addiction incontrôlée qui ruine discrètement votre vie.

Rien ne vous donnera la vraie joie de vie que votre capacité à maitriser vos pulsions et à créer votre joie de vivre et votre bonheur à partir de l’intérieur et vous n’avez pas besoin d’attendre les prêches d’un pasteur, d’un imam ni d’un spirituel pendant votre cure de désintoxication avant de vous en rendre compte.

  1. Ne pas faire attention à ce que nous mangeons

D’accord ! Vous avez certainement appris d’Hippocrate que notre aliment est notre médicament.

Beaucoup de gens sont obligés de se voir priver de leurs mets préférés à 50 ans ou 65 ans (pour ceux qui tiennent bon) parce qu’ils ont abusé de certains mets lorsqu’ils avaient entre 20 ans et 40 ans.

besoin_coaching

S’il y a des membres de votre famille qui ont le diabète, faites vraiment attention à votre alimentation et si possible, faites attention comme si vous aviez le diabète parce que c’est très difficile plus tard lorsqu’on doit radicalement changer ses habitudes alimentaires parce qu’on n’a plus le choix.

Même si vous n’avez pas de diabétique dans votre famille, faites attention maintenant que vous avez le choix.

  1. Ne pas pratiquer d’exercices sportifs et ne pas faire attention à sa tension artérielle

Comme le dit Robert Kiyozaki, il est vraiment regrettable que nous passions notre vie  entre 20 ans et 40 ans à ruiner notre santé pour gagner de l’argent et lorsque nous avons 50 ans, nous utilisons l’argent gagné pour acheter de la santé. Cela ressemble bien à un petit marché de dupe.

Ne pensez pas que vous êtes en bonne santé, que tout est OK. 25% de ceux qui font un AVC n’avaient  jamais  eu aucune anomalie auparavant. Et l’hypertension n’est plus la maladie des quarantenaires ni des cinquantenaires. Prenez de bonnes habitudes alimentaires et surtout faites le sport (1 à 3 fois par semaine et pendant 1h30 environ). C’est le prix à payer maintenant pour jouir d’une certaine solidité dans quelques années.

  1. S’habituer à vivre seul et indépendant

La raison pour laquelle la plupart des gens ont du mal à entrer en couple et à vivre en couple est essentiellement liée au fait qu’ils ont tellement vécus seuls et indépendants entre 20 ans et 30 ans ou plus au point où ils n’ont jamais subi la pression de devoir soumettre leur emploi du temps et leur gestion d’espace aux besoins d’une deuxième personne.

Cohabiter s’apprend et il vaut mieux s’y habituer parce que pour ceux qui veulent finir par avoir une vie conjugale, il est vraiment important de s’habituer à vivre tel qu’ils vivront une fois en couple. La co-dépendance est toujours plus fructueuse que l’indépendance parce que personne n’est réellement indépendant sur notre planète terre.

  1. Pratiquer régulièrement les interruptions volontaires de grossesses (IVG)

La question n’est pas si on est contre les interruptions volontaires de grossesses ou non.  La question n’est même pas de savoir s’il y aurait quelques conséquences spirituelles à pratiquer des avortements. Ce sont les statistiques sur les difficultés des gens qui abusent des IVG entre 20 et 30 ans à pouvoir procréer plus tard lorsqu’ils ou elles se disent prêtes qui posent problèmes.

Ne serait-il pas plus efficace de faire attention à son cycle ou se protéger le plus simplement possible si on ne peut s’abstenir ?

  1. Ne pas mettre de l’argent de côté

« Je ne vais pas en manquer » ou encore « je trouverai un moyen d’en avoir » est peut-être l’excuse pour ne pas mettre de l’argent de côté. De plus en plus de personnes terminent leur licence ou MBA à 21 ans et se retrouvent à gagner des sommes colossales…Ils ne font aucune attention pour mettre de l’argent de côté surtout qu’ils n’ont presque personne à charge.

besoin_coaching

Mais comme il est difficile de se souvenir d’avoir été riche, c’est à 45 ans lorsqu’ils deviennent moins attractifs pour le marché et sont obligés d’accepter un départ volontaire ou perdent tout simplement leur emploi qu’ils se rappellent combien ils auraient pu faire attention. La grosse frustration, c’est lorsqu’ils voient la maison qu’ils ont pu avoir et le petit montant mis par rapport à ce qu’ils ont gagné pendant près de 25 ans. C’est alors que les grands regrets les envahissent.

  1. Ne pas prendre sérieusement au sérieux le fait de se mettre en couple

Comme le disait un ami à moi, certaines personnes (filles comme garçons) gèrent leurs relations sentimentales et sexuelles comme s’ils ou elles ne vont jamais se marier.  Qu’il s’agit de la cadre d’entreprise qui s’applique à son travail et ignore (avec indifférence) les avances de charmants époux potentiels ou le beau gosse qui abuse de son attractivité et de la fraicheur d’innocentes madones, l’insouciance et l’indiscipline relationnelle constituent des pièges dangereux.

A moins de ne pas vouloir vous mettre en couple un jour ou l’autre, vous devez en faire une affaire sérieuse avec des objectifs clairs, un plan d’action efficace, de la stratégie, de la formation, de l’accompagnement et du coaching pour planifier et réussir votre vie de couple. Rappelez-vous que rien ne va de soi et que s’il y a un aspect de votre vie que vous négligez, il attendra.

  1. Reporter à plus tard le moment de faire ce que nous aimons faire

La plupart des gens regrettent de n’avoir pas démarré assez tôt ce qu’ils aiment faire. Et vous savez pourquoi ? Obligés de faire ce qu’ils n’aiment pas pour avoir l’argent qu’ils aiment si tant (l’argent est bon à aimer quand même), ils sont pris en otage. Lorsqu’ils finissent par avoir des responsabilités familiales avec les charges qui vont avec, ils se rendent incapables de sortir de l’engrenage.

La plupart se rendent compte trop tard qu’ils ont vécu tout le temps une vie hors sujet. Faites ce que vous aimez et si vous créez suffisamment de valeur, vous allez finir par gagner immensément d’argent en le faisant. Démarrez maintenant, même si c’est à temps partiel, pour ne pas regretter plus tard.

Par Hermann H. CAKPO Auteur, coach et co-fondateur The H&C Group

Comments

  1. KOUAO Angaman Répondre

    Grand MERCI à hc magazine. le site est devenu pour moi une seconde bible. chaque jour, je dois y jeter au moins un coup d’oeil

    • Hermann CAKPO Répondre

      C’est sympathique ! On reste ensemble ! HERMANN

  2. Romaric Répondre

    Très intéressant les articles publiés sur ce site.

    • Hermann CAKPO Répondre

      Super merci Romaric. On est très ravi de le savoir. Hermann

  3. SAHI Répondre

    merci! c’est tellement vrai!

    • Hermann CAKPO Répondre

      Cool alors

  4. SAHI Répondre

    all right!

  5. Jean-Marie Répondre

    Texte très édifiant. On doit faire lire cet article plein de vérités à tous les jeunes, du moins ceux qui accèdent à la majorité. Ces conseils ne paraissent évidents que lorsqu’on commence à faire l’amère expérience à laquelle on se trouve confronté dans la vie, quand on les ignore. Merci infiniment, HC !

    • Hermann CAKPO Répondre

      Très ravi cher Jean-Marie. Hermann

  6. bester Répondre

    Merci pour tous vos conseils, j’y prend soigneusement garde tant ils leur véracité reste authentique!!!

    • Hermann CAKPO Répondre

      C’est propre ! Hermann

    • Hermann CAKPO Répondre

      Super. Hermann

  7. sidibe Répondre

    C’est epoustouflant jai beaucoup aime

    • Hermann CAKPO Répondre

      Super Merci Sidibé. Hermann

  8. matty Répondre

    Excellent!de tous les articles que j’ai lu,celui la me plais le plus,encore merci et bonne continuation

  9. Raoul NJOUONANG Répondre

    Y a des mauvaises habitudes qu’on prend souvent sans se rendre compte. On crois souvent bien faire alors qu’on est hors sujet. Merci beaucoup pour tous ces conseils.

    • Hermann CAKPO Répondre

      C’est formidable alors ! Hermann

  10. doudou Ngwanza Répondre

    Très bonne réflexion..je viens de vous découvrir il y a peu… Et j’ai même l’habitude d’imprimer vos reflexions pour en constituer un syllabus et je le fais lire à mes proches et à mon entourage .merci encore

    • Hermann CAKPO Répondre

      C’est formidable alors ! Hermann

  11. lemouss Répondre

    vraima très bon article hcmagazine. C très vrai c ki est dit.

    • Hermann CAKPO Répondre

      Super alors. Hermann

  12. Glenn ILUNGA Répondre

    bonjour,
    J’aimerais savoir il n’y a pas des séminaires organiser ici à Dakar?
    Si oui les informations svp.

  13. Ndongya Arsène David Répondre

    Très bon article, devrait être lu par tous les jeunes. Merci à l’auteur.

    • Hermann CAKPO Répondre

      Super ! Merci David. Hermann

  14. Igor Kokibali Répondre

    c’est vraiment bien de lire ce magazine intéressant pour nous les congolais à Kinshasa, qui ne faisons pas attention à certains principes de la vie.

    • Hermann CAKPO Répondre

      Formidable cher Igor ! Hermann

  15. Charles Répondre

    Bel article. Merci pour ce travail formidable que tu fais.

  16. freddy ilunga Répondre

    bonjour et merci de tout ce que vous publiez car cela me permet,en tant que manager et père de famille de m’epanouir davantage…vraiment un grand merci

  17. AboubaCarine Almoustapha Touré Répondre

    C’est vraiment intéressant pour nous jeunes. merci

  18. Elom Répondre

    VOS CONSEILS SONT IMPÉCABLES !!!

  19. justin Répondre

    je suis ravi de vous lire tres bonne article

    • Hermann CAKPO Répondre

      Magnifique ! Hermann

  20. Prudence Désiré AKAKPO Répondre

    Merci à HC MAGAZINES, son promoteur et ses animateurs. Grâce à vous je commence à apprendre à donner un sens à ma vie. Merci infiniment!!!
    Une question? Comment accéder aux archives???

  21. Abdoul-Aziz Mamadou MAIGA Répondre

    Je trouve vrai, logique et rationnel ce que vous avez décrit; vous n’avez pas une représentation à Niamey (Niger); ou des cours en ligne diplômants (Certificat)? Merci.

  22. Nexit Répondre

    J’en ne suis pas vraiment d’accord avec le 7
    Je trouve même qu’il est mieux de s’habituer à vivre cela ne veut pas dire non plus être solitaire
    Je pense que ce que vous décrivez s’adresse plutôt aux personnes solitaires.

    • Hermann CAKPO Répondre

      Vous avez parfaitement raison. Hermann

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

veuillez partienter

Abonnez-vous a notre newsletter

Vous voulez etre averti lorsque notre article est publie ? Entrez votre adresse e-mail et le nom ci-dessous pour etre le premier a savoir.