Le vrai travail de l’entrepreneur en 4 points

/, Gestion d'entreprise/Le vrai travail de l’entrepreneur en 4 points

Le vrai travail de l’entrepreneur en 4 points

choses à faire pour bien gérer son entreprise et la développer

Créer sa propre entreprise est déjà un exploit en soi. Un gros exploit même. Si vous avez déjà votre propre entreprise, c’est déjà quelque chose d’extraordinaire. Vivez très rapidement le fait que vous avez réalisé cet exploit, ensuite sachez que débute maintenant le vrai travail à faire pour bien gérer et développer votre entreprise et savoir clairement les choses à faire pour bien gérer son entreprise. Si vous n’avez pas encore lancé votre entreprise, préparez-vous très vite à le faire. Ensuite, comprenez très clairement que se lancer n’est qu’une étape. Votre entreprise a 4,5 chances sur 5 d’échouer si vous ne vous concentrez pas pour faire le vrai travail de l’entrepreneur. Voici les 4 choses à faire pour bien gérer son entreprise:

1. S’assurer de pouvoir couvrir les charges mois après mois

Je fais clairement partie des gens qui pensent qu’on ne crée pas une entreprise pour couvrir des  charges…Et sans doute, je ne suis pas entrepreneur pour couvrir des charges. Je suis entrepreneur pour réaliser ma mission de vie. J’espère que c’est également la même chose pour vous aussi. Maintenant, je ne peux avoir de l’élan pour accomplir cette mission si je ne me rends pas capable de pouvoir couvrir mes charges jour après jour, semaine après semaine, mois après mois. C’est le travail de l’entrepreneur d’organiser et de structurer son entreprise de manière à pouvoir dégager les moyens pour permettre à l’entreprise de tourner. Si votre entreprise ne tourne pas, elle va s’arrêter. Et le fait d’aller prendre du crédit pour couvrir les charges n’est pas la fin de l’histoire, il faut pouvoir générer du revenu pour couvrir les intérêts du crédit et le crédit lui-même. Vous direz donc que vous êtes en train de faire votre travail d’entrepreneur si vous réussissez à trouver le moyen de générer des revenus pour supporter les charges inhérentes au développement de l’entreprise. Autrement elle va s’arrêter…et comme pour la plupart des gens, définitivement.

2. Amorcer la croissance sans manquer d’argent

Il y a sept mois, j’ai décidé de travailler avec mes collègues pour faire passer notre entreprise au niveau suivant dans notre plan de développement. C’est de toute beauté. On a enchainé les projets, les optimisations et il fallait davantage de liquidité pour s’assurer de pouvoir tenir le plus longtemps possible. C’est alors que j’ai compris vite comment cela peut être difficile de vouloir passer à un autre niveau de développement. On dit souvent que lorsqu’une entreprise ne survit pas à une crise de trésorerie, elle ne survivra pas. La probabilité que la crise de trésorerie soit au rendez-vous lorsque vous décidez d’amorcer la croissance restant très élevée, vous devez vous débrouiller pour tenir bon.

Certains sollicitent du crédit, d’autres accélèrent les ventes et optimisent les stratégies ainsi que les fonds nécessaires pour les mettre en œuvre. Dans l’un ou l’autre cas, vous devez en tant qu’entrepreneur vous débrouiller pour passer l’étape de la croissance sans saignée et sans être anémié. Ce n’est ni banal ni contournable. Si vous refusez d’amorcer la croissance, vous allez rester sur place et comme « qui n’avance pas recul », vous êtes en train de reculer sans le savoir. Si vous voulez réussir en tant qu’entrepreneur, vous devez faire le travail et assumer cette étape ; c’est alors que vous finirez par y arriver. Il n’y a pas de folie à faire feu de tout bois pour y arriver car comme le dit Winston Churchill, il n’y a pas à reculer, « Si vous n’êtes pas en train d’aller en enfer, avancez seulement ». Assurez-vous juste de ce que vous êtes en train de faire les choses à faire pour bien gérer son entreprise.

3. Atteindre de ses objectifs de performance

Avec mes collègues, nous nous sommes fixés un certain nombre d’objectifs de performance. Appelez-cela indicateurs de performance ou quotas à atteindre, KPI si vous préférez. Ce que je sais, c’est que nous avons un nombre précis de coach à recruter et à intégrer par mois. Nous avons un nombre précis de contrat de coaching à signer par semaine. Nous avons un nombre précis de visiteurs sur notre site Internet, opt-ins, commande journalière à atteindre pour chaque jour. Nous avons un niveau d’engagement, de satisfaction et de fidélité que nous devons atteindre avec chacun et l’ensemble de nos clients…Nous avons un taux précis de croissance de notre chiffre d’affaires, de notre cash flow et de notre marge nette à atteindre pour chaque mois.

En tant que responsable de l’entité que je dirige, je n’ai qu’une obsession : « Est-ce que je suis en train de faire de sorte que nous réalisions ces quotas ? ». Je n’ai pas un travail plus important que cela à faire…Si je démarre une journée, c’est ma priorité de voir ces quotas atteints à la fin des échéances prévues parce que de toutes les manières, je sais que si je ne me mobilise pas et que je ne mobilise pas mes équipes à cet effet, je ne vais pas réussir à atteindre durablement les deux premières conditions : « S’assurer de pouvoir couvrir les charges mois par mois » et « Amorcer la croissance sans manquer d’argent ». 

4. Elever son leadership

Beaucoup de gens avaient l’opportunité et la possibilité inespérée de pouvoir faire de leurs entreprises de très grandes entreprises, mais ils sont restés petits dans leur esprit et dans leurs manières. La conséquence est que leur entreprise s’est désintégrée progressivement. Vous devez faire de sorte  que cela ne vous arrive pas. Alors qu’un entrepreneur avait sollicité notre équipe pour le coacher et coacher ses managers, je lui ai demandé pourquoi il pense que c’est important pour lui d’engager un processus pareil.

sollicitez nos coaches 350x250 (2)

Il m’avait répondu ceci : « M. CAKPO, j’ai vu beaucoup d’entrepreneurs amasser de l’argent, atteindre des niveaux incroyables de chiffre d’affaires…Et progressivement, ils se sont retrouvés avec trop de femmes, trop de mauvaises habitudes, trop de caprices, trop d’égoïsmes…Tout cela parce qu’ils ne savent pas se gérer eux-mêmes et ne savent pas gérer les hommes. J’ai mal quand je vois là où ils sont aujourd’hui et je ne veux pas arriver à ce niveau. C’est pour cela que je vous sollicite pour nous aider à amener cette entreprise au niveau de développement auquel je veux l’amener ».

J’étais un tout petit peu surpris et joyeux de savoir qu’il ait pu arriver à un tel niveau de prise de conscience. Je me suis également souvenu de ces moments de la vie de notre entreprise où mes petitesses et ma fragilité personnelle me rendait incapable de gérer les défis et mes hommes pour gérer efficacement et développer l’entreprise. J’ai appris à mes dépens et de John C. Maxwell que le niveau de développement le plus poussé que notre entreprise pouvait atteindre dépendait du niveau de développement de ma capacité de leadership. Et il est clair que si un entrepreneur veut développer son entreprise, le travail le plus important qu’il doit apprendre à faire, c’est de savoir être un leader. Si vous n’avez pas un plan pour développer votre leadership, le fait d’avoir un plan pour développer votre entreprise ne sert à rien. Développer son leadership est l’une des choses importante à faire pour bien gérer son entreprise et la développer.

En tout cas, pour ce qui me concerne, je cherche toutes les formations, les outils, les informations dont j’ai besoin pour me développer personnellement afin de développer mon entreprise.

Par Hermann H. CAKPO

Hermann H. CAKPO

Herman H. CAKPO est auteur, coach et co-fondateur de The H&C Group, une entreprise de formation et de coaching basée au Bénin, au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire, au Mali, au Togo, au Sénégal, au Gabon et prochainement au Niger, Cameroun et en Guinée. Il a déjà écrit et publié plus de 30 livres.

Par | 2016-12-28T09:53:54+00:00 juillet 1st, 2016|Catégories : Entreprise, Gestion d'entreprise|Mots-clés : , , , , , , , , , |4 Commentaires

4 Commentaires

  1. DJANGO 1 juillet 2016 à 12 h 23 min- Répondre

    Les 4 points de la Roue de Deming pour entrepreneur à surveiller en permanence.
    Merci bien Herman pour cet article clé.

    • Hermann CAKPO 1 juillet 2016 à 12 h 49 min- Répondre

      Formidable ! Hermann

  2. WIILLIAM 1 juillet 2016 à 21 h 17 min- Répondre

    TRES INTERRESSANT VOTRE ARTICLE
    merci bien

    • Hermann CAKPO 2 juillet 2016 à 0 h 11 min- Répondre

      J’en suis ravi. Hermann

Laisser un commentaire