8 décisions malines pour assainir ses finances personnelles

shutterstock_172079693 Je l’ai appris à mes dépens : les seuls objectifs que nous n’atteignons pas sont les objectifs que nous ne nous pas clairement fixés et ceux auxquels nous n’avons pas travaillé avec détermination et engagement. La même chose s’applique lorsqu’il est question d’avoir des finances saines et créer les conditions de son épanouissement personnel aussi bien en tant qu’entrepreneur qu’en tant que cadre d’entreprise. Il n’y a rien de plus difficile à supporter que de courir à chaque fois après ses paiements. Ceux qui sont fatigués d’être à la traine et qui savent par la même occasion que tout dépend des choix qu’ils ont opérés par le passé comprennent qu’ils doivent prendre de nouvelles décisions pour assainir leurs finances. Voici les 8 décisions les plus importantes qu’ils s’obligent à prendre et à implémenter.

La décision d’atteindre l’indépendance financière

La première fois que j’ai entendu l’illustre monument du développement et de l’accomplissement personnel Jim Rohn dire « si vous êtes pauvre, c’est parce que vous n’avez décidé de devenir riche », j’étais totalement désarçonné. La raison étant que je pouvais constater par moi-même que je n’avais jamais décidé de devenir une personne riche et prospère. Nous sommes nombreux à avoir cette pudeur à l’égard de l’enrichissement abondant. J’étais stocké à ce niveau jusqu’à ce que je comprenne que j’avais atteint plusieurs autres résultats et ceux que je n’avais pas atteints étaient essentiellement financiers. Ce n’est pas que je ne gagnais pas de l’argent mais je n’étais pas rentable (donc sans plus value et sans système d’accumulation stratégique de richesse).

Dieu merci, j’ai lu quelques livres dont Master your Money, Total Money Makeover, Le Millionnaire Automatique, Secrets d’un esprit millionnaire ou encore Augmentez votre intelligence financière qui m’ont appris que je n’avais aucun plan ni stratégies clairs pour devenir riche et prospère. Ce fut l’occasion pour moi de décider de mon montant d’indépendance financière (montant qui me permettrait de vivre 20 ans et plus sans plus avoir besoin de travailler) avec des stratégies claires pour y arriver. Ce fut seulement à partir de cet instant que je me suis mis à faire attention à mes choix financiers et à ma propension à m’endetter.

La décision de plus s’inquiéter pour l’argent

Si vous n’avez pas lu le livre Secrets d’un Esprit Millionnaire de Harv T. EKER, je vous suggèrerais de le lire. Si vous l’avez lu et que vous n’avez pas encore compris toute la richesse que vous avez est déjà à l’intérieur de vous et qu’aussi longtemps que vous ne vous révélez pas cette richesse intérieure, il y a peu de choses qui se révèleront dans le monde extérieur, je vous recommanderais de le relire. Si vous vous sentez petit devant vos problèmes parce que vous ne vous voyez pas disposer du montant nécessaire pour les résoudre, vous êtes en train de vous rabougrir financièrement. Se plaindre de ne pas en avoir suffisamment, avoir peur d’en manquer, se refuser de rêver des réalisations et possessions qui nécessitent des montants élevées sont parmi les méthodes rapides pour saboter sa propre situation financière.

Il y a une différence entre une affectation judicieuse de son argent à ses besoins et une peur de manquer d’argent ou de ne pas en avoir assez qui pousse à une affectation frileuse. La plupart des gens qui sont frileux avec ce qu’ils ont finissent par en manquer quels que soient leurs efforts parce qu’ils ne sont pas alignés sur l’abondance mais la peur du manque. Décidez de ne plus dire : « Je n’ai plus rien », « les caisses sont vides », « je suis paumé », « je ne peux pas me l’offrir », « c’est hors de mes moyens », « où veux-tu que je trouve tout cet argent ? », « il n’y a pas que l’argent dans la vie », « mon argent risque de finir ».

besoin_coaching

La décision de vivre en dessous de ses moyens

Puisque la richesse se définit comme l’excédent entre ce que nous avons et ce que nous dépensons ou devons, une personne qui dépense plus qu’il n’en a, n’est pas riche. Il est en train de s’appauvrir, de se compromettre ou de s’avilir. Même si vous avez une personne qui vous complète vos fins de mois, vous êtes en train de vous endetter parce que la loi de la réciprocité est telle que vous devez rembourser de quelques manières et si vous ne vous assurez pas de ce que votre capacité de création de richesse vous y aide, vous allez être rapidement rattrapé.

Une richesse obtenue ou héritée ne dure que lorsqu’elle est fructifiée et travaillée. Avez-vous vu des héritiers finir par vivre moins bien que du vivant de leurs parents ? Parce qu’ils ont passé leur temps à en jouir et n’ont pas su créer de la richesse.  Si vous vivez au-dessus de vos moyens actuellement, arrêtez-vous et mettez fin à tout ce qui dans vos habitudes vous oblige à prendre des engagements intenables…Ce n’est pas facile à gérer les engagements cumulés. Rappelez-vous qu’il n’y a rien de plus insensés que de garer une grosse voiture dans une petite maison qui ne vous appartient pas (sachant que la voiture vous appartient partiellement ou en grande partie à la banque).

La décision de ne plus suivre les voisins

Un ami m’a dit que la raison fondamentale pour laquelle il ne prend pas de crédit chez des particuliers est essentiellement liée à l’emmerdement qu’on a lorsqu’on n’arrive pas à rembourser à temps. J’en sais bien de choses. Conséquence, il préfère donc les crédits institutionnels auprès des banques…Pendant qu’il me conseillait de ne pas prendre du crédit chez les particuliers, il me dit par la même occasion qu’il ne comprend pas pourquoi je ne me fais pas plaisir. Bref, pourquoi je ne m’offrirais pas une voiture digne du nom, comme la sienne. Je lui ai répondu que l’une des résolutions que j’ai prise, c’est de ne pas suivre les voisins dans leurs choix de style de vie.

Je le remerciai de continuer d’être mon ami en lui signifiant que je voulais travailler à créer et fructifier la richesse nécessaire pour m’offrir ce que je veux et non créer la richesse pour payer des engagements antérieurs que j’ai pris tout le reste de ma vie. Rappelez-vous, dans la vie il y a deux cas : soit vous payez maintenant et vous vous égayez plus tard ou vous vous égayez maintenant pour payer plus tard. Ceux qui deviennent abondamment riches (actif largement supérieur au passif) choisissent d’être gêné toujours la seconde option. Pour y arriver, ils se privent temporairement des plaisirs que leurs voisins considèrent comme incompressibles et importants pour conserver leur statut social apparemment. Ne suivez pas les voisins parce qu’ils ne savent même pas où ils vont avec leur faux air de riches.

La décision d’emblaver pour le futur

Si vous souhaitez mettre de l’ordre dans vos finances et les assainir, vous devez vous inscrire dans une perspective de long. Les gens les plus sereins par rapport à leur situation financière sont ceux qui sont capables de faire fi de leurs défis financiers du moment pour se concentrer à créer la richesse qui leur permettra de survenir à leurs besoins et s’offrir un statut social objectif, réel, solide et en amélioration constante. Celui que se surprend à chaque fois en train de se battre pour le quotidien est en train de compromettre sa situation financière future. Concentrez-vous mentalement pour éliminer vos charges inutiles du moment et tenez-vous à ce qu’il vous faut pendant que vous travaillez à semer pour le futur. Si vous n’êtes pas en train de semer pour le futur, il y a de fortes chances que vous soyez en train de consommer plus que ce qu’il faut aujourd’hui et pourriez en manquer dans le futur.

La décision d’arrêter de prendre du crédit

Il paraît qu’emblaver pour le futur ou épargner nous permettent de faire des crédits avec intérêt à notre futur.  Par contre, prendre le crédit nous fait entasser des dettes à payer avec intérêts dans le futur. Il n’y a rien pour compromettre sa situation financière future que de faire payer à ses années prochaines, ses excès d’aujourd’hui. Les seuls qui ont le droit de prendre un crédit, ce sont ceux qui peuvent le fructifier avec une valeur suffisante générée pour rembourser le principal, les intérêts et dégager une plus value qui leur permette d’en avoir plus et largement plus que ce qu’ils avaient auparavant.

Robert Kiyozaki nous rappelle que les seules biens dans lesquels nous pouvons de mettre une somme d’argent empruntée ce sont les actifs susceptibles de générer plus d’argent. La voiture, le poste téléviseur, la microonde et le supplémentaire en mètre carré dans cet bel appartenant qui ne nous appartient pas ne génèrent pas de l’argent, donc ne peuvent être achetés à crédit.

La décision de commencer à épargner

La bonne nouvelle lorsqu’on ne prend plus du crédit, c’est qu’on peut prêter de l’argent avec intérêt à son futur ; ce qui est vraiment intéressant ici, c’est que l’épargne vous appartient (oubliez l’effondrement du marché financier, n’y pensez même pas).  L’épargne appartient à notre futur alors que le crédit suce notre futur. Très peu de plans d’épargne fonctionnent si on n’a pas le courage d’arrêter de prendre du crédit. Procédez à votre cure ; éliminez les charges superflues, les billets sortis avec laxisme ; résistez à la pulsion du shopping émotionnel et l’illusion de mener une vie abondante à aller au restau chic chaque midi ; mettez fin à la saignée. Protégez votre argent et mettez-le là où il peut croitre pour votre bien futur. Ce sera dur pour le présent mais c’est bon pour le futur. Sauf si vous préférez souffrir plus tard. Ça aussi c’est un choix même s’il n’est pas judicieux.

La décision d’acheter des actifs et les fructifier

Au fur et à mesure que vous assainissez vos finances en mettant en œuvre les 7 décisions de cure financière présentées plus haut, vous aurez progressivement de la marge non seulement pour épargner, payer vos dettes plus rapidement mais surtout investir dans ce qui peut prendre de la valeur et vous enrichir. En la matière, ne laissez pas vos besoins de mangement du présent interrompre les productions de richesse en cours. N’allez pas mettre fin à votre plan d’éducation pour vos enfants ; ne récupérez pas votre argent chez la société d’intermédiation boursière. Achetez des lopins de terres si vous en raffolez et si vous  êtes passionné de spéculation immobilière. Mettez votre argent dans ce qui va rapporter de l’argent.

Pour ce qui me concerne, j’ai décidé d’investir dans deux actifs après avoir mené une vie sulfureuse : moi-même à travers la formation ; nos entreprises en investissant dans notre système et des leaders autour de moi. Je vais continuer d’investir dans les capitaux durables. Mon prochain cap (le troisième) est l’investissement dans le renforcement du fond de commerce. Mon mentor m’a appris que c’est la vraie source de richesse. J’attends joyeusement de voir. Et vous, dans quoi allez-vous investir votre argent pour emblaver joyeusement pour le futur ?

 

Comments

  1. Manue Répondre

    So true!! merci pour ce partage!

  2. MAROTANA Répondre

    Grand Merci HC. Cet article est une véritable richesse, destiné à produire des richesses. Grand Merci

  3. Camara aboubacar mabinty Répondre

    Je suis éclairer, après avoir lu ces revus et je ferai bon usage pour transformer ma vie.

    • Hermann CAKPO Répondre

      Super bravo Camara ! Rendez-vous au succès ! HERMANN

  4. yapi amon augustin Répondre

    Je voudrais te remercier mon cher Hermann de m’avoir sortir de mon obscurantisme. Je me mets à la tache. Une fois encore merci.

    • Hermann CAKPO Répondre

      Super Merci ! J’en suis ravi ! Hermann

  5. ZANIE ZAINA Répondre

    MERCI BEAUCOUP

  6. Konfort ADEYEMA Répondre

    Très bel article!!! Merci de nous donner des rudiments pour forger notre richesse et ainsi moissonner et amasser abondamment pour le futur. J’éprouve du plaisir à vous lire à chaque fois.

    • Hermann CAKPO Répondre

      Super ! Un plaisir pour moi. Hermann

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

veuillez partienter

Abonnez-vous a notre newsletter

Vous voulez etre averti lorsque notre article est publie ? Entrez votre adresse e-mail et le nom ci-dessous pour etre le premier a savoir.