12 actions pour améliorer ses rapports avec un patron difficile

shutterstock_243847807

J’ai rencontré la dernière fois une analyste financière et comptable qui venait de tomber sur son deuxième chef compliqué après 31 ans de carrière. Son premier a été très compliqué et apparemment, elle n’en a pas profité pour apprendre à gérer des chefs difficiles. Heureusement, elle a eu une carrière tranquille jusqu’à tomber sur un chef compliqué à nouveau et cette fois-ci à 4 ans de sa retraite. Je lui ai dit ceci : « Dieu vous aime. Il vous lance un dernier défi d’amabilité avant de vous qualifier pour le ciel ». Sa stratégie initiale consiste à s’opposer farouche à sa jeune manager.

Elle a oublié ceci : « Il n’y a rien de plus maladroit pour un employé que de se mettre son patron à dos. Et il n’a pas besoin d’être bon manager avant que vous ne jugiez bon d’être correct, appliqué, rigoureux envers vous-même, alerte, courtois, disponible et très professionnel avec vous ». J’ai dû le lui rappeler. Je lui ai ajouté : « Dépassez-vous donc parce qu’avec les gens normaux on n’a pas besoin de se dépasser. Il n’y a que les gens compliqués qui viennent tester notre capacité à rester correct, professionnel, appliqué, efficace et intègre ».

La plupart des employés ne savent pas qu’ils doivent se dépasser pour gérer les patrons difficile et que c’est un défi personnel. Mais comme vous allez en rencontrer des gens difficiles et des patrons complexes, mettez les actions suivantes dans votre boite à outils pour la vie et la carrière.

  1. Rappelez-vous qui est le chef

Même si vous pensez que votre patron ne mérite pas son poste, qu’il ne fait pas bien, qu’il n’a pas à vous parler comme cela, n’oubliez pas qui est le chef. A moins que vous en ayez le pouvoir institutionnel ou que vous prévoyiez de quitter l’organisation ou vous mettre à votre propre compte, s’il y a une chose que vous ne pouvez balayer du revers de la main, c’est qu’il est, pour l’instant, le chef. Aussi longtemps que vous devriez être là, tout ce que vous ferez pour vous opposer à lui est de la vanité parce que vous vous compliquez bien la tête. Dites-vous clairement : « C’est lui le chef et il a besoin de savoir que c’est clair pour tout le monde que c’est lui le chef ». Après, cela, vous savez ce que vous avez à faire.

  1. Donnez-lui le pouvoir d’influence qu’il veut

Oui c’est la chose que vous avez à faire. Il y a un conseil de ma belle tente que je me suis obstiné à ignorer pendant plusieurs années : « La femme ne vit que d’une chose : l’attention. Donne-lui l’illusion de la préférence et de la disponibilité intemporelle et tout ira bien». Elle a donné un autre conseil, cette fois-ci à sa nièce : « La femme qui veut garder son mari et ne pas se retrouver seule et/ou délaissée doit lui donner l’illusion de pouvoir ». A nous deux, elle a conseillé ceci – vous comprenez qu’elle était en thérapie de couple – « Vous devez comprendre que dans la vie certaines choses s’obtiennent à certains pris et on n’a pas besoin d’être d’accord à moins de ne pas vouloir l’avoir ». Rétablir de bonnes relations avec votre patron nécessite que vous le laissiez à travers vos faits et gestes, votre attitude et vos paroles que c’est bien lui le boss.

  1. Sortez de votre résignation, c’est un enfer

C’est simple : si vous vous étiez résigné jusque-là dans une guerre froide avec lui sans aucune volonté de réconciliation, sortez de votre résignation. Vous n’avez aucun intérêt à vous mettre à dos votre patron. De toutes les façons ce n’est pas rentable. Mieux, si vous ne vous y prenez pas bien, il va coopérer avec les autres qui se montrent coopérants pour continuer de produire ses résultats jusqu’à ce qu’il trouve un moyen de se débarrasser de vous. Sortez de votre réserve, vous êtes en train de gâter votre image.

  1. Montrez-vous très coopérant pendant une semaine

Même si vous ne réussissez pas à sortir de votre réserve, observez une trêve d’une semaine. Même les kamikazes observent pour les plus sensés une trêve pendant le ramadan. Alors, pendant une semaine, décidez de vous montrer, à la surprise générale, très coopérant. Venez à l’heure, prenez l’initiative, rendez vos dossiers à temps, rendez-vous très disponible et respirez pour avoir les meilleures réactions possibles à chaque « provocation » habituelle. Essayez de tenir une semaine jusqu’à entendre des gens : « Elle est différente hein…pourvu que ça dure ».

  1. N’oubliez pas que vous gérer est un défi pour votre patron

Rappelez-vous que c’est gros problème même pour le patron le plus insensible d’avoir un collaborateur difficile à gérer. Ce n’est évident pour personne. Si bien que si vous vous montrez coopérant et souple, pour vous qui avez été toujours difficile, ce sera un grand soulagement pour votre patron qui se demandera s’il est futé, comment il va faire pour maintenir ce bon ton retrouvé avec vous.

  1. Remettez-vous à parler en bien de votre patron

Si vous contestiez les idées et propositions de votre patron pendant les réunions jusque-là, faites la surprise à tout le monde. Dites pour une fois : « Je pense que c’est une idée extraordinaire. Je la soutiens pleinement. Si vous permettez, je peux poser une question ? ». Tous ceux qui sont habitués à vous entendre attaquer votre patron vont perdre leur langue…C’est une excellente nouvelle. Vous n’êtes pas en train de faire que de la stratégie. Vous êtes en train de créer de nouveaux bons rapports.

  1. Sollicitez un coach ou un psychologue du travail pour gérer la rénovation avec vous

Vous pouvez décider de faire les premières étapes toute seule ou de solliciter les services d’un coach ou d’un psychologue du travail pour vous accompagner dans cette nouvelle démarche. Mais à partir de cette étape au plus tard, sollicitez les services d’un coach ou d’un psychologue du travail.  Vous n’allez pas vous épanouir en étant une victime au travail. Vous n’étiez pas partie pour être victime. Vous étiez pour exceller. Alors, ne soyez pas victime. A travers nos programmes de coaching, nous avons déjà aidé des cadres à rétablir de meilleurs rapports sur le lieu de travail. N’hésitez pas à nous contacter si vous sentez le besoin de faire de la rénovation.

  1. Rendez un travail impeccable

Peut-être après avoir été frustré, négligée et écarté, vous ne rendiez plus de travail impeccable, vous faisiez peut-être de quoi ne pas mourir. Ce n’est pas un problème. Vous avez le talent et les outils. Il vous manquait peut-être juste de la bonne volonté. Eh bien, c’est le moment de démontrer à nouveau à tout le monde que vous avez du potentiel et que vous avez été toujours été bon.

  1. Utilisez l’amour comme bouclier

Vous n’aurez pas dès le début de votre rénovation, les retours encourageants que vous espérez. Peut-être que le patron pour qui vous avez déjà de faire des efforts, va profiter de votre « garde baissée » pour vous mettre encore plus de pression. Rappelez-vous pendant ces moments que « l’amour est votre seul bouclier ». La meilleure façon d’être fort, c’est de manifester de l’amour et encore de l’amour lorsqu’on vous provoque. C’est ce que vous auriez dû faire en continuant de vous aimer, de bien faire et de faire du bien. Ça n’a pas été facile, mais c’est le moment d’aimer à nouveau parce que l’amour est votre vraie raison d’être, il est vous protègera quel que soit ce que votre patron fera pour vous provoquer. Conversez souvent avec votre coach ou votre psychologue pour gérer les instants où vous serez peut-être à bout de souffle.

  1. Demandez humblement son aide ou sa coopération

Si en plus de rendre du travail impeccable à nouveau et de donner l’amour lorsque vous êtes provoqué, vous pouvez dire tout humblement à votre patron : « J’ai compris vos observations. Je pense que pour améliorer l’aspect financier, j’aurai besoin de votre aide. Pensez-vous que je pourrai venir à vous lorsque je serai dans le besoin, au cas où je ne trouve pas une solution ? ». Même si vous savez que vous aurez une solution, montrez-vous bon élève et qui sait, il peut faire des apports utiles que vous n’imaginez pas.

  1. Aidez à nouveau les autres membres de l’équipe

Peut-être que les autres collègues se sont plaints de vous auprès du patron qui leur a promis de voir cela de près avec vous. N’attendez pas qu’il s’adjuge en plus la corvée de gérer cela. Facilitez-lui la tâche en vous montrant correct avec les membres de votre équipe et ils considèreront qu’il a fait ce qu’il a promis. Ce sera à son actif à leur égard et ce sera à votre actif à égard.

  1. Envoyez-lui un texto de remerciement pour son mentoring

Lorsque les rapports redeviendront bons à nouveau et que votre patron à son tour commence à montrer les moindres gestes de coopération et considération, n’hésitez pas à aller dans son bureau pour le remercier de l’aide qu’il vous apporte. Vous pouvez lui envoyer un texto (sms). Il faudra qu’il soit vraiment soulagé et se dise : « Waouh…Elle a vraiment changé…C’est bien ! Donc les gens peuvent changer ? Alors, il faut juste de la patience alors ». S’il a des tares lui-même et surtout s’il est impatient, vos lui aurez démontré que les gens peuvent être bons, corrects et très coopératifs lorsqu’on les y aide. C’est alors que vous n’aurez pas qu’améliorer les rapports avec votre patron difficile. Vous aurez amélioré ses capacités de leadership. Vous en sortirez leader vous-même. Et ça, ça vaut bien la stratégie ; c’est préférable au fait d’avoir raison et d’être constamment sur la défensive.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *